You are here

Défense

Attaque du Lakota. Une certaine imprudence des navigateurs. Rappel à l’ordre d’Atalanta

Bruxelles2 - Wed, 25/05/2022 - 08:45

(B2) Les skippers du Lakota ont un peu joué avec le feu en naviguant, si on en croit les militaires de l’opération maritime européenne EUNAVFOR Atalanta. Les Européens signent un communiqué cinglant pour les navigateurs bretons.

Le yacht Lakota attaqué par les pirates au large du Yemen, jeudi (19 mai) et entrainé l’intervention de la frégate italienne de l’opération.

L’attaque proche des côtes yéménites en mer rouge (carte fournie par EUNAVFOR Atalanta)

Deux fautes d’imprudence

Depuis son départ du port de Djibouti, le SV Lakota n’était « pas enregistré » auprès du Centre de sécurité maritime (MSCHOA de Brest). Par conséquent, il n’était pas soumis à « la procédure standard de surveillance étroite quotidienne lors du transit des navires vulnérables dans le sud de la mer Rouge », indique l’opération dans un communiqué parvenu à B2. De plus, l’incident s’est produit dans « une zone où la navigation est fortement déconseillée ». Un danger « clairement indiqué » sur le site du MSCHOA. La navigation « à l’intérieur des eaux territoriales yéménites, à proximité du rivage, est un facteur aggravant, alors que plusieurs incidents maritimes avaient déjà été signalés dans le sud de la mer Rouge » détaillent les marins européens.

Un rappel à l’ordre

Cet incident « rappelle clairement la pertinence des meilleures pratiques de gestion », les fameuses BMP (Best Maritime Practices) dans leur cinquième version datant de juin 2018 (BMP5). Mises au point par l’industrie du transport maritime, elles visent à limiter autant que possible le risque pour chaque navire dans toute la zone comprise « entre la mer Rouge, le golfe d’Aden, l’Océan Indien et la mer d’Oman ». Des règles qui recommandent « une attention particulière est requise pour les voiliers lors de la planification de leur itinéraire ».

L’inscription au MSCHOA largement recommandée

Et parmi les recommandations figurent l’inscription au MSCHOA (MSCHOA Voluntary Registration Scheme) et la déclaration au United Kingdom Maritime Trade Operations (UKMTO). Des formalités « primordiales » pour faire « face à tout incident pouvant survenir pendant le transit ». NB : elles permettent d’échanger avant le départ avec le capitaine de navire et, aussi, pour les militaires de pouvoir suivre à la trace et réagir plus rapidement en cas d’incident.

(Nicolas Gros-Verheyde)

Cet article Attaque du Lakota. Une certaine imprudence des navigateurs. Rappel à l’ordre d’Atalanta est apparu en premier sur Le blog de B2.

Categories: Défense

La maintenance des camions GBC 180 transférée à Saint-Nazaire

Lignes de défense - Tue, 24/05/2022 - 16:41

Arquus a annoncé ce mardi le transfert des activités de maintenance des GBC180 de Limoges à Saint-Nazaire, effectif début mai.

Le GBC180 rejoint donc à Saint-Nazaire d’autres véhicules déjà pris en charge, tels que le VBL ou le TRM10000.

Ce transfert est dans la logique de la spécialisation du site de Saint-Nazaire, maintenant Centre d’Excellence du Maintien en Condition Opérationnelle d’Arquus, c’est-à-dire responsable de la maintenance de l’ensemble des véhicules pris en charge par Arquus. 

Le GBC180 est un véhicule de transport tactique et logistique polyvalent, très apprécié des forces. Il porte aujourd’hui l’essentiel de la logistique de l’armée de Terre.  Fruit d’une modernisation du GBC8KT lancée en 1997, le GBC180 fait partie des véhicules qui pourraient être remplacés par l’armée de Terre dans les années qui viennent.

Saint-Nazaire poursuit en parallèle sa transformation. Le site conserve aujourd’hui d’importantes réserves de capacités industrielles, flexibles et mobilisables au besoin sous des délais très courts pour répondre à tout nouveau programme ou à toute accélération de rythme.

Categories: Défense

De la Finlande à l'Ukraine, vers un nouveau "mur" entre Ouest et Est

Lignes de défense - Tue, 24/05/2022 - 11:55

Les effectifs des forces américaines en Europe sont passés de 78 000 hommes en 2021  (67 000 au plus bas,  en 2019) à 102 000 en 2022, a précisé lundi le général Milley (le CEMA américain, devant les élèves officiers de West Point, avait, la veille, prédit de pertes américaines conséquentes : "des dizaines de milliers de morts américains", en cas de conflit avec la Russie et la Chine).

Pour en revenir avec les forces terrestres US en Europe, elles sont réparties au sein de 6 brigades de combat (Brigade Combat Teams) , de deux divisions et d'éléments de deux corps d'armée.

Du côté des forces navales (en Méditerranée et dans la Baltique), sont déployés 15 000 marins, 24 navires de surface (contre six en fin d'année 2021) et 4 sous-marins.

Les forces aériennes ne sont pas en reste avec 12 escadrons de chasse et deux brigades d'hélicoptères de combat, toujours selon Milley. 

On est certes loin des effectifs et des moyens de l'époque de la guerre froide (400 000 hommes en 1953) mais la tendance est résolument d'une part au renforcement en hommes et en moyens et d'autre part à la mise en place d'une barrière défensive le long de la frontière avec la Russie. L'activité ISR alliée de la Baltique à la mer Noire (hors survol de l'Ukraine que l'Otan évite) en témoigne, comme le montre cette carte:

Faut-il craindre qu'en cas d'enlisement en Ukraine et l'avènement d'un front figé, un nouveau "mur" entre l'Ouest et l'Est soit mis en place, comme au "bon vieux" temps de la Guerre froide (1400 km de frontière fortifiée entre 1950 et 1990)? Si ce scénario se concrétisait, la nouvelle frontière fortifiée du nord de la Finlande à la mer Noire, parallèlement aux frontières russe, biélorusse et probablement de l'Ukraine sécessioniste, courrait sur au moins 4000 km.

 

 

 

 

Categories: Défense

Le minarm (re-)constitue son équipe

Le mamouth (Blog) - Tue, 24/05/2022 - 11:05

On prend les mêmes et on recommence. A peine arrivé hôtel de Brienne, le nouveau minarm Sébastien

Plus d'infos »
Categories: Défense

Ukraine: tant de canons, c'est pas canon...

Lignes de défense - Tue, 24/05/2022 - 09:36

Des canons, les Ukrainiens en ont bien besoin pour contrer les offensives russes... Et ils en reçoivent: des M777, des Caesar, des L119 de 105 mm... Faisons donc un petit point médiatique sur ces livraisons:
- les M77 américains: 118 exemplaires ont été livrés (ou sont encours de livraison). Sur ce sujet on lira cet article du New York Times. "Et cette déclaration enthousiaste à l'AFP du capitaine Dmytro Pletentchouk, de l'administration militaire de Mykolaïv (sud): "Au nom des hommes qui utilisent à présent le M777, je dirais que c'est comme passer du train à vapeur à la voiture électrique".


- les Caesar français qui équiperaient des artilleurs de la 55e brigade (voir ici une courte vidéo et une version un peu plus longue ici). 


- les obusiers L119 de 105 mm dont les Néo-Zélandais vont former les tireurs (lire ici). Le gouvernement de Nouvelle-Zélande a effectivement annoncé lundi qu'il allait envoyer au Royaume-Uni une trentaine d'instructeurs pour y entraîner des artilleurs ukrainiens. Ces instructeurs néo-zélandais formeront les Ukrainiens à l'utilisation de canons légers de 105mm L119. Quelque 230 artilleurs bénéficieront de cet entraînement, qui durera jusque fin juillet. La Nouvelle-Zélande a déjà envoyé un avion Hercules et du personnel militaire en Europe pour des missions logistiques et de renseignement, afin d'aider l'Ukraine à se défendre contre l'invasion russe.
- les PzH 2000 venant des Pays-Bas. 
- et tous les obusiers de provenance soviétique qui sont fournis par les anciens pays du Pacte de Varsovie.

Tout ça, et je le redis, fait un peu vide-caserne. Et va poser quelques problèmes de maintenance aux Ukrainiens qui héritent d'une Tour de Babel militaire.

Dans l'immédiat, cette puissance de feu n'est pas inutile car elle permet de ralentir les avances russes vers Lyman et Sievierodonetsk dont la chute signifierait que l'oblast de Lougansk est entièrement aux mains des Russes et de leurs alliés du Donbass.

 

Categories: Défense

Entre 50 et 100 soldats ukrainiens quotidiennement tués au combat

Lignes de défense - Mon, 23/05/2022 - 13:41

Selon le président ukrainien, chaque jour, entre 50 et 100 soldats perdraient la vie sur la ligne de front dans l'est de l'Ukraine. C'est une estimation qui a été donnée dimanche par Volodymyr Zelensky lors de la visite à Kiev du président polonais Andrzej Duda, selon l'agence de presse RBK Ukraine.

Après 89 jours de guerre, cela signifie que les Ukrainiens ont perdu au moins 4 500 soldats. En avril dernier (voir mon post du 16 avril), Zelensky avait fait état de la mort de "2 500 à 3 000" soldats ukrainiens depuis le début de l'invasion russe en Ukraine, le 24 février.

Le nombre exact de pertes militaires n'a toutefois jamais été mentionné car, d'après le conseiller du président, Oleksy Arestovich, il s'agit "d'un secret de guerre".

Le nombre de civils tués lors des combats et des bombardements reste tout aussi imprécis. Ce lundi, le président ukrainien a toutefois précisé que 87 Ukrainiens étaient morts dans le bombardement russe du 17 mai, à Desna. Selon  Zelensky qui intervenait en visioconférence à la réunion annuelle du Forum économique mondial (WEF) de Davos (Suisse), la frappe russe a visé ce village qui abrite une base militaire et qui est situé à une soixantaine de kilomètres au nord de Kiev.

Categories: Défense

Haute intensité: quand les chefs et les PC jouent leur survie

Lignes de défense - Sat, 21/05/2022 - 10:26

Les militaires en campagne sont rustiques mais ils ne refusent jamais un peu de confort : ils prennent leurs aises, ils s’étalent, ils causent trop… Et leurs postes de commandement ont adopté les mêmes mauvaises habitudes, alors que ces PC devraient être « petits, discrets, mobiles et frugaux »​, assure le général Vincent Giraud qui commande les 7 500 hommes de la 2e brigade blindée, héritière de la fameuse 2e DB.

La mort, depuis février, d’une douzaine de généraux russes et d’encore plus nombreux colonels lors de frappes ukrainiennes sur leurs postes de commandement illustre parfaitement les vulnérabilités des PC. Ils constituent des cibles de choix dont la neutralisation permet de paralyser l’action d’une force militaire, en la privant de ses moyens d’analyse, de transmissions et de commandement et même de ses chefs.

Des PC félins
« Nous n’avons pas attendu la guerre en Ukraine pour faire ce constat et réagir »​, assure le général Giraud à l’ombre d’un filet de camouflage tendu entre un quatuor de blindés d’où son état-major pilote l’exercice Strasbourg 2022.

C’est un exercice d’état-major certes mais il rassemble, en terrain libre, 150 véhicules et 600 soldats. Le reste : les troupes amies, les forces ennemies, les frappes aériennes, les tirs d’artillerie…, tout est virtuel. « Mais la simulation est extrêmement réaliste »​, assure le commandant Thierry qui pilote le centre opérationnel, terré dans une friche industrielle à Charmes (Vosges). De fait, les radios du PC français témoignent des combats en cours, des pertes amies : « Bleu 4 au contact. Un VBL détruit par tir d’artillerie ; trois blessés »​, de la casse chez l’ennemi : « Trois chars T-72 et un blindé de reconnaissance BRDM détruits » ​et de la menace qu’il fait peser avec, par exemple, ce « regroupement de chars T-90 au sud de Lunéville »​.

« Dans le combat de haute intensité, la vulnérabilité des PC est flagrante et leur survivabilité essentielle »​, explique le colonel Lemerle, le chef d’état-major de la 2e BB du fond d’un hangar agricole prêté par un exploitant ravi d’accueillir le PC de la brigade pour une dizaine d’heures. « Les drones et l’aviation nous traquent ; les unités de reconnaissance essaient de nous localiser. Leur objectif : nous détruire ! »​.

« D’où la nécessité de réduire notre empreinte visuelle en camouflant les véhicules et en réduisant leurs mouvements »​, ajoute le colonel Merlin, chef de corps du Régiment de marche du Tchad, depuis son propre PC régimentaire. « Il faut aussi réduire l’empreinte thermique en évitant de faire tourner les moteurs et en privilégiant les zones boisées pour déployer nos moyens de commandement ; il faut diminuer les bruits comme ceux des groupes électrogènes, surtout la nuit, mais nos PC sont tellement gourmands en énergie… »​. Et ultime nécessité : être prêt à décamper en moins de 20 minutes si la menace se précise.

Quant à l’empreinte électromagnétique, elle reste la plus difficile à réduire. « Un PC émet beaucoup et reçoit beaucoup. Au mieux, on est brouillé ; au pire, détruit »​, résume la lieutenant Maude de la compagnie de commandement et de transmissions de la brigade, tout en considérant le bosquet d’antennes qui surplombent le PC. « On peut déporter des antennes mais il faut surtout réduire les échanges en phonie, privilégier la transmission de données, être discipliné et bref à la radio »​.

Et même si « c’est celui qui a la plus petite (empreinte) ​qui gagne »​, comme le lance à la volée un capitaine casqué, l’invulnérabilité n’existe pas. « D’où le recours au mode dégradé avec des cartes sur papier et des ordres écrits transmis par des estafettes, comme autrefois »​, précise en souriant le général Giraud. Et d’ajouter plus sérieusement : « On a aussi imaginé de dupliquer le poste de commandement, malheureusement avec des moyens humains et matériels presque constants et qui seraient déportés sur deux sites. L’idée, c’est que l’effet miroir permette d’assurer la continuité et la permanence ».

« C’est ce que nous avons testé lors de Strasbourg 2022 avec des doubles postes de commandement, sur roues pour la mobilité et sous blindage pour la résilience (alors que les PC sont rarement blindés)​, au niveau tant de la brigade que des sept régiments engagés », explique Vincent Giraud.  ​« L’un des PC est toujours actif, l’autre se redéployant selon la menace ennemie ou la progression des unités amies. Tout en essayant de ne pas avoir de déperdition d’informations lors des phases de bascule ! »​.

« C’est le prix de la résilience »​, résume le colonel Garnier, le patron du 40e régiment d’artillerie pour qui le combat de haute intensité induit certes une nouvelle « convergence de complexités » ​mais aucun changement de l’effet final : « Il faut détruire l’ennemi »​. De fait, en quatre jours de combat, la 2e BB a encaissé le choc ennemi, résisté, repris l’initiative, franchi la Meurthe et ouvert la voie à une division blindée américaine. Et aucun de ses PC n’a été détruit. « On a pris des coups »​, admet le général Giraud, « mais nos PC sont restés capables de comprendre, de réagir et d’ordonner à tout moment »​.

 

Categories: Défense

L’ancien bateau de Florence Artaud attaqué en Mer Rouge près du Yémen

Bruxelles2 - Fri, 20/05/2022 - 22:15

(B2) Il était 7h46, jeudi (19 mai), quand le centre de sécurité maritime (MSCHOA) de Brest de l’opération maritime anti-piraterie a reçu une alerte. Un trimaran à voile, le Lakota, pavillon de Hong Kong, est l’objet d’une attaque par des pirates.

Les marins du Bergamini accostant le voilier Lakota dans la nuit (Photo : EUNAVFOR Atalanta)

Près des côtes du Yémen

Le bateau SV Lakota se trouve alors dans le sud de la Mer Rouge, près du détroit de Bab-el-Mandeb, au sud-est du port de Hodeidah. Il vient des Philippines, direction la France, via Djibouti, Mais il a choisi de naviguer proche des côtes « en raison des risques de navigation ». Une erreur sans doute, « due à une panne de GPS », précisera plus tard un communiqué d’Atalanta, se voulant conciliant. « Trois petits navires, avec à leur bord cinq personnes », foncent vers lui (1). Ils tirent « une vingtaine de coups de semonce », raconte une source militaire. Il n’y a pas de doute sur leur intention non pacifique. Pour bien montrer leur détermination, ils « montrent des lance-roquettes et des fusils d’assaut ». L’un des assaillants tente même « de monter à bord du navire » et réussit à y prendre pied un instant.

L’alerte frémit sur Mercury

Très vite, l’opération européenne anti-piraterie EUNAVFOR Atalanta partage ses informations, via sa plateforme d’information Mercury, avec tous les acteurs maritimes concernés de la zone, notamment avec le Britannique, bien connu des marins, le UKMTO (United Kingdom Maritime Trade Operations). Un vieux compagnon de route de toutes les marines marchandes, comme de l’opération Atalanta.

L’ITS Bergamini fait chauffer les moteurs

La frégate italienne ITS Bergamini, qui patrouille au large de Djibouti, met “moteurs toutes” pour se rapprocher du lieu de l’incident. L’hélicoptère de bord décolle, permettant d’aller très vite localiser le voilier et de fournir éventuellement une première assistance à l’équipage. Entretemps, le voilier a réussi à échapper à ses poursuivants, grâce aux mesures d’évitement (accélération, zigzag, etc.). L’approche de l’hélicoptère a un autre intérêt : il permet de recueillir des preuves.

L’approche de l’hélicoptère

L’équipage du SV Lakota fournit aux équipiers d’Atalanta une vidéo de l’attaque. Cette vidéo va être « maintenant analysée par Atalanta et les conclusions seront partagées avec nos partenaires impliqués dans la sécurité maritime de la région », indique l’opération. En clair, s’il n’est pas possible d’identifier clairement les attaquants, on pourra au moins en connaitre davantage leurs modalités d’attaques, leur provenance, voire de les croiser avec la base de données d’Atalanta. Arrivée sur place, la frégate italienne a pris en charge le navire, l’escortant jusqu’à Djibouti, son port de départ, « jusqu’à ce que les garde-côtes djiboutiens prennent le relais devant le port d’Obock », précise l’opération dans un communiqué transmis à B2.

Un bateau de légende !

Si le Lakota ne dit rien à la plupart d’entre nous, rappelez-vous que son premier nom était Pierre Ier, le légendaire navire avec lequel Florence Arthaud a gagné la Route du Rhum 1990 et est devenue ainsi la première femme à gagner une régate de niveau majeur. Vendu et renommé Lakota en 1993, il a fini en 5eme place de la Route du Rhum 1994, avec son nouveau propriétaire et skipper, l’Américain Steve Fossett. Il est ensuite passé dans d’autres mains, gagnant au passage plusieurs courses, avant d’être mis en vente (voir le site de Bernard Gallay) et racheté par Philippe Poupon, pour participer à la prochaine route du Rhum Guadeloupe. (Départ de Saint Malo le 6 novembre 2002). À bord trois personnes, le propriétaire du navire, un marin philippin et un autre skipper, comme le racontent nos collègues de Mer et Marine.

Le SV Lakota en mer rouge (Photo : EUNAVFOR Atalanta)

NB : La classification finale de l’incident (acte de piraterie, tentative d’attaque ou autre) n’est pas encore finalisée. Différents faits sont encore à éclaircir, les circonstances n’étant pas encore tout à fait claires. Elles seront fournies par l’opération dans le bulletin de menace publié par l’industrie maritime.

(Nicolas Gros-Verheyde)

  1. Le nombre reste flou. Il y avait « au moins deux petits navires », précisera-t-on plus tard

Lire aussi : Une certaine imprudence !

Mis à jour le 25 mai avec des précisions sur l’attaque, l’escorte

Cet article L’ancien bateau de Florence Artaud attaqué en Mer Rouge près du Yémen est apparu en premier sur Le blog de B2.

Categories: Défense

Réactions à chaud à la nomination de Sébastien Lecornu

Le mamouth (Blog) - Fri, 20/05/2022 - 17:56

Ce blog a interrogé plusieurs députés de la commission de la défense de l'assemblée nationale (et

Plus d'infos »
Categories: Défense

Sébastien Lecornu devient ministre des armées

Le mamouth (Blog) - Fri, 20/05/2022 - 16:30

Il était ministre de l'outremer depuis 2020, Sébastien Lecornu, venu de la droite, est nommé

Plus d'infos »
Categories: Défense

Un club de réduction pour accéder aux meilleurs prix

Aumilitaire.com - Thu, 19/05/2022 - 12:45
Les nouvelles tendances ne font pas uniquement fureur dans le milieu de la mode ou celui de la technologie. Elles battent aussi le plein dans […]
Categories: Défense

Quels sont les modèles de matraques télescopiques ?

Aumilitaire.com - Wed, 18/05/2022 - 15:24
Inévitable lorsque l’on parle d’équipement d’autodéfense, la matraque télescopique connaît plusieurs déclinaisons qui ont chacune leurs spécificités. Qu’il s’agisse de la matière qui la compose, […]
Categories: Défense

Contre-terrorisme : Les forces spéciales américaines vont de nouveau être déployées en Somalie

Zone militaire - Tue, 17/05/2022 - 14:54

En décembre 2020, soit quelques semaines avant de quitter la Maison Blanche, le président Trump ordonna le désengagement 700 militaires américains alors déployés en Somalie, où leur mission consistait à former et à appuyer les forces de sécurité locales face à la menace incarnée par les milices Shebabs [liées à al-Qaïda] et, dans une moindre...

Cet article Contre-terrorisme : Les forces spéciales américaines vont de nouveau être déployées en Somalie est apparu en premier sur Zone Militaire.

Categories: Défense

Après une série d’échecs, l’US Air Force annonce le succès d’un essai du missile hypersonique AGM-183A

Zone militaire - Tue, 17/05/2022 - 11:09

Développé par Lockheed-Martin dans le cadre du programme « Air Launched Rapid Response Weapon » [ARRW, ou ARROW], lancé par l’US Air Force, le missile hypersonique AGM-183A a jusqu’à présent accumulé les déboires lors de ses essais, avec trois échecs en autant de tentatives. Ainsi, en avril 2021, le missile n’avait pas pu être tiré par le...

Cet article Après une série d’échecs, l’US Air Force annonce le succès d’un essai du missile hypersonique AGM-183A est apparu en premier sur Zone Militaire.

Categories: Défense

Le minarm en perd sa voix

Le mamouth (Blog) - Tue, 17/05/2022 - 08:44

Depuis le départ de Jean-François Bureau, la ministère de la défense aura eu du mal à trouver sa voix

Plus d'infos »
Categories: Défense

L’US Army choisit le groupe français Thales pour le renouvellement de ses radios tactiques

Zone militaire - Mon, 16/05/2022 - 18:35

En janvier 2021, le groupe français d’électronique de défense Thales avait annoncé que l’US Army venait de lui notifier une troisième commande de 1200 systèmes radio IMBITR [Multiband Inter/Intra Team Radio] AN/PRC-148D, dans le cadre de son programme Army Leader Radio, portant ainsi à 6000 le nombre total d’unités devant être utilisées dans son réseau...

Cet article L’US Army choisit le groupe français Thales pour le renouvellement de ses radios tactiques est apparu en premier sur Zone Militaire.

Categories: Défense

La Royal Navy envisage à nouveau de recourir à des pétroliers civils pour ravitailler ses navires en mer

Zone militaire - Mon, 16/05/2022 - 17:50

À la fin des années 1960, le gouvernement britannique, alors dirigé par le travailliste Harold Wilson, prit la décision d’abandonner la plupart des bases militaires situées à « l’est de Suez » [une expression de l’écrivain Rudyard Kipling désignant la politique diplomatique et militaire du Royaume-Uni au-delà du continent européen, ndlr] pour se concentrer sur l’Europe en...

Cet article La Royal Navy envisage à nouveau de recourir à des pétroliers civils pour ravitailler ses navires en mer est apparu en premier sur Zone Militaire.

Categories: Défense

La base aérienne d’Orange-Caritat gagne une escadre avant de perdre provisoirement un escadron

Zone militaire - Mon, 16/05/2022 - 16:15

En juin prochain, les derniers Mirage 2000C RDI seront retirés du service… Ce qui entraînera la mise en sommeil des traditions de l’Escadron de chasse 2/5 « Île-de-France » étant donné que les sept Mirage 2000B qu’il utilise actuellement pour la formation et l’entraînement de ses pilotes quitteront la base aérienne [BA] 115 d’Orange-Caritat pour la BA...

Cet article La base aérienne d’Orange-Caritat gagne une escadre avant de perdre provisoirement un escadron est apparu en premier sur Zone Militaire.

Categories: Défense

Le Mali tourne le dos au G5 Sahel et à sa force conjointe

Zone militaire - Mon, 16/05/2022 - 12:11

Créé en février 2014 avec les encouragements et le soutien de la France, le G5 Sahel a pour objet de renforcer la coopération entre la Mauritanie [où est établi son siège], le Mali, le Burkina Faso, le Tchad et le Niger en matière de développement, de sécurité et de contre-terrorisme. Trois ans plus tard, cette...

Cet article Le Mali tourne le dos au G5 Sahel et à sa force conjointe est apparu en premier sur Zone Militaire.

Categories: Défense

L’armée de Terre teste un nouveau calculateur balistique destiné aux tireurs d’élite

Zone militaire - Sun, 15/05/2022 - 12:45

En février 2021, la société belge FN Herstal – qui fournit les fusils de précision SCAR-H PR à l’armée de Terre – a dévoilé le calculateur balistique FN Elity, qui, destiné aux tireurs d’élite, est censé être une « solution aux problèmes de distance ». Dans le détail, le FN Elity est un système tout-en-un diposant d’un...

Cet article L’armée de Terre teste un nouveau calculateur balistique destiné aux tireurs d’élite est apparu en premier sur Zone Militaire.

Categories: Défense

Pages