You are here

Défense

(B2 Pro) Les réponses de Sylvie Goulard aux eurodéputés

Bruxelles2 - Tue, 08/10/2019 - 14:10
(B2) La commissaire désignée au Marché intérieur, à l’Industrie et à la Défense, Sylvie Goulard, vient de terminer son pensum. 58 pages de réponse, en anglais qui viennent justifier ses capacités, sa politique et son intégrité etc. comme le demandait le Parlement européen (lire : Portfolio, Défense, Intégrité… Sylvie Goulard soumise à la question) Télécharger […]

Cet article (B2 Pro) Les réponses de Sylvie Goulard aux eurodéputés est apparu en premier sur B2 Bruxelles2.

Categories: Défense

(B2 Pro) Audition de Josep Borrell (2). Pour la défense, Agissons et dépensons de manière plus stratégique

Bruxelles2 - Tue, 08/10/2019 - 06:45
(B2 au Parlement européen) Pour le futur Haut représentant Josep Borrell, l'ambition en matière de défense est très claire : investissons - notre temps et notre argent - là où c'est nécessaire et de façon plus stratégique La Défense n'a pas constitué le sujet principal de l'audition. Sur ce sujet, le ministre espagnol des Affaires […]

Cet article (B2 Pro) Audition de Josep Borrell (2). Pour la défense, Agissons et dépensons de manière plus stratégique est apparu en premier sur B2 Bruxelles2.

Categories: Défense

La diplomatie européenne a (enfin) trouvé son chef

Bruxelles2 - Tue, 08/10/2019 - 00:10

(B2) Quand Josep Borrell est sorti de la salle d’audition du Parlement européen, ce lundi (7 octobre), un fait semblait sûr : la diplomatie européenne avait trouvé son chef. Non pas que l’homme ait tout promis. Au contraire, il a été prudent, réaliste, ramenant sa fonction à son juste milieu : assurer la jonction de toutes les politiques étrangères des États membres, essayer de trouver des points communs, donner de la valeur ajoutée au projet européen.

Mais, au-delà de ces mots qui peuvent être communs l’ancien président du Parlement européen a aussi su montrer que, parfois, il valait mieux dire les choses que ne pas les dire. Sur la Russie, sur les États-Unis, sur le voisinage, sur la Syrie, sur Cuba, sur les battlegroups… il a été clair ou du moins aussi clair qu’on peut l’être dans sa position, faisant mouche à chaque fois. Comme quoi diplomatie ne rime avec langue de bois.

© NGV / B2

A la fin de l’audition, nombreux étaient ceux qui venaient saluer l’ancien président du Parlement européen, demander quelques mots de plus, comme pour prolonger ce moment. C’est rare lors des auditions. On n’avait pas vu un tel enthousiasme, raisonné, depuis longtemps…L’homme s’attardait discutant avec chacun quelques minutes. Il a fallu ainsi près de 30 minutes avant que le nouveau ‘patron’ puisse à la fois quitter la salle et le couloir, pour tranquillement ensuite cheminer à travers le parc Léopold à pied avec toute son équipe, soulagé, souriant. Espérons…

(Nicolas Gros-Verheyde)

Lire notre compte-rendu complet : Auditions : Josep Borrell passe son grand oral avec élégance. ‘Il faut retrouver le sens de l’initiative et de l’action’

Cet article La diplomatie européenne a (enfin) trouvé son chef est apparu en premier sur B2 Bruxelles2.

Categories: Défense

(B2 Pro) Auditions : Josep Borrell passe son grand oral avec élégance. ‘Il faut retrouver le sens de l’initiative et de l’action’

Bruxelles2 - Mon, 07/10/2019 - 23:08
(B2 - au Parlement européen) Épreuve réussie pour Josep Borrell. Le Haut Représentant pour les Affaires étrangères et vice-président désigné de la Commission européenne a montré durant ces trois heures d'audition, où il a été mis sur le grill sur une bonne variété de sujets une maitrise des dossiers de politique extérieure. C'est aussi son […]

Cet article (B2 Pro) Auditions : Josep Borrell passe son grand oral avec élégance. ‘Il faut retrouver le sens de l’initiative et de l’action’ est apparu en premier sur B2 Bruxelles2.

Categories: Défense

(B2 Pro) Stupeur chez les Européens après l’annonce de Donald Trump de retrait américain du Nord-Syrie au profit des Turcs

Bruxelles2 - Mon, 07/10/2019 - 16:55
(B2) Le dernier entretien téléphonique de Donald Trump avec son homologue turc Recep Tayip Erdoğan dimanche (6 octobre) a provoqué stupeur et incompréhension dans les rangs européens Fidèle à ses habitudes de mener tout seul la diplomatie, le président américain a pris de court ses alliés, sans les informer par avance de sa décision, selon […]

Cet article (B2 Pro) Stupeur chez les Européens après l’annonce de Donald Trump de retrait américain du Nord-Syrie au profit des Turcs est apparu en premier sur B2 Bruxelles2.

Categories: Défense

(B2 Pro) Iran, Syrie, Afghanistan, Ukraine et Chypre à l’agenda du Conseil des Affaires étrangères du 14 octobre 2019

Bruxelles2 - Mon, 07/10/2019 - 12:05
(B2) Les ministres des Affaires étrangères sont réunis le 14 octobre à Luxembourg Ce devrait aussi être le dernier conseil présidé par la Haute représentante de l'UE, Federica Mogherini. Et donc l'heure du bilan et des adieux pour l'ancienne ministre italienne des Affaires étrangères (sauf surprise de dernière minute). Les points d'actualité courante Une large […]

Cet article (B2 Pro) Iran, Syrie, Afghanistan, Ukraine et Chypre à l’agenda du Conseil des Affaires étrangères du 14 octobre 2019 est apparu en premier sur B2 Bruxelles2.

Categories: Défense

(B2 Pro) Soutenir l’OTAN et contrer la Russie, les trois priorités de Tod Wolters (SACEUR)

Bruxelles2 - Mon, 07/10/2019 - 07:07
(B2) Le général Tod Wolters, nouveau commandant suprême des forces alliées en Europe (SACEUR) et chef commandement européen des États-Unis (EUCOM) * a tenu à résumer son fil rouge et ses trois priorités, lors d'une conférence de presse, jeudi (3 octobre), au Pentagone à Washington. OTAN, Russie, préparation des forces La première priorité est de […]

Cet article (B2 Pro) Soutenir l’OTAN et contrer la Russie, les trois priorités de Tod Wolters (SACEUR) est apparu en premier sur B2 Bruxelles2.

Categories: Défense

L’opération américaine dans le détroit d’Ormuz : un petit goût d’échec diplomatique

Bruxelles2 - Sun, 06/10/2019 - 20:05

(B2) L’appel américain à mettre sur pied une coalition maritime dans le Golfe et le détroit d’Ormuz dirigée clairement contre l’Iran a fait plouf !

Le HMS Duncan de retour au pays après son opération nationale de protection (Crédit : UK Royal Navy)

Un enthousiasme modéré

Lancé en juillet dernier, cet appel n’avait pas vraiment suscité un enthousiasme folichon dès le début. C’est un euphémisme. Les Européens rechignaient à suivre les Américains, dans une tentative de déstabilisation supplémentaire de Téhéran. Washington qui a été frapper à la porte de Paris ou Berlin, Bruxelles et La Haye, Rome ou Madrid a essuyé partout des refus polis, mais fermes. Trois mois après, c’est un fait. Aucun pays ne s’est rué à suivre les Américains dans l’aventure, si ce ne sont les Britanniques après l’arrivée au pouvoir de Boris Johnson. Et, encore, du bout des lèvres (1). Les Polonais ont dit réfléchir à un possible soutien. C’est faible…

Une perte d’influence ?

On peut même parler d’un échec certain. En 2003, l’Amérique de Georges W. Bush avait réussi à entraîner derrière elle une petite dizaine de pays européens, et non des moindres (Italie, Espagne, Pologne, Portugal, Danemark notamment), contre l’Irak de Saddam Hussein. Aujourd’hui, un silence poli répond à leurs demandes répétées. On pourrait y voir une perte d’influence américaine en Europe (2). Cela serait une conclusion sans doute hâtive.

La voie diplomatique plutôt que la provocation maritime

Trois causes à cet échec peuvent être discernées. Tout d’abord, le faible résultat de l’intervention de 2003 en Irak reste dans toutes les mémoires. Et, aujourd’hui, même les plus fidèles des fidèles, ne sont plus prêts de s’engager les yeux fermés dans une nouvelle aventure guerrière au Moyen-Orient sous conduite américaine. Ensuite, les errements de l’administration Trump ne prêtent pas à grande confiance. Sa persistance dans une politique de pression maximale sur Téhéran ne produit pas vraiment d’effet patent pour l’instant. Et les rétorsions contre des navires ou marins par l’Iran est toujours possible. Prudents, les Européens préfèrent utiliser la voie diplomatique, qui a montré dans le passé un certain succès. Ils l’ont dit de façon très nette, tous ensemble lors du gymnich, la réunion informelle des ministres des Affaires étrangères, à Helsinki fin août (3).

Une politique de pression contre-productive

En poussant l’Iran dans ses retranchements, les États-Unis n’arrivent qu’à favoriser la radicalisation et à jeter dans les bras d’autres pays l’Iran. Dans ce qui était jusqu’à présent considéré comme une chasse gardée américaine — le Golfe et le Moyen-Orient —, les Américains ont perdu un allié précieux, les Européens, qui préfèrent désormais la neutralité, et ont ouvert largement les portes à leurs adversaires stratégiques : Russie et Chine. Bravo !

(Nicolas Gros-Verheyde)

  1. Annoncée au plan politique, cet engagement reste limité. La Royal Navy préfère communiquer sur son opération nationale de protection des navires battant pavillon britannique.
  2. Les autres pays du Moyen-Orient (Qatar, Oman, Bahrein…) sont restés également très discrets dans leur soutien.
  3. Lire Les Européens mettent la pédale douce sur une opération à Ormuz : de l’échange d’informations plutôt que de l’escorte

Lire aussi dossier N°72. La crise dans le détroit d’Ormuz et le Golfe

Cet article L’opération américaine dans le détroit d’Ormuz : un petit goût d’échec diplomatique est apparu en premier sur B2 Bruxelles2.

Categories: Défense

(B2 Pro) Sylvie Goulard soumise à la question

Bruxelles2 - Sun, 06/10/2019 - 12:50
(B2) Autant le premier questionnaire écrit envoyé à Sylvie Goulard était plutôt convenu et abstrait, autant celui envoyé après une audition ratée, vendredi (4 octobre), est précis et dérangeant. La Française devra y répondre de façon un peu plus élaborée que lors de son premier passage au Parlement européen. Faute de quoi elle pourrait être […]

Cet article (B2 Pro) Sylvie Goulard soumise à la question est apparu en premier sur B2 Bruxelles2.

Categories: Défense

SECAPEM s'allie avec les Américains de Cubic pour des missions "RedAir"

Lignes de défense - Wed, 11/09/2019 - 10:06

Le groupe français SECAPEM créé en 1957 et la société américaine Cubic Global Defense ont signé un accord cadre de partenariat afin d’enrichir leurs offres pour l’entrainement des forces armées.

Les deux entreprises ont lié leurs expertises afin de proposer une gamme complète de solutions pour l’entrainement des forces armées. Les clients français et américains pourront ainsi bénéficier de solutions complémentaires en intégrant les systèmes d’entrainement au tir réel de SECAPEM et la capacité de travail aérien de type "RedAir" de sa filiale SDTS, couplés aux solutions de simulation développées par Cubic.

SDTS (Secapem Defence Training Solutions) est une filiale dédiée aux missions de service aérien. Elle peut déployer ses équipes et sa flotte d’avions rapides sur une large gamme de missions de travail aérien répondant aux besoins d’externalisation des prestations d’entraînement opérationnel des armées.

Les avions de SDTS seront très bientôt équipés des pods CUBIC pour réaliser des missions de RedAir avancées.

Selon SECAPEM, ce partenariat permettra "de proposer une offre globale intégrant tous les maillons de la chaine capacitaire de l’entrainement des Forces Armées tout en renforçant leurs présences respectives sur les marchés américain et français".

 

Categories: Défense

La compagnie 911 a gagné son nom le 11 septembre 2001

Lignes de défense - Wed, 11/09/2019 - 09:26

9-11, le 11 septembre... Ce jour-là, en 2001, la "Military District of Washington Engineer Company" (la compagnie du génie du District militaire de Washington") n'a pas attendu les ordres pour se porter aux secours des civils et militaires du Pentagone victimes d'un des attentats commis par des membres d'al Qaida (photos US Army).

Le commandant de la compagnie, le capitaine Aaron Barta (il est aujourd'hui colonel et commande les forces du génie du district de Los Angeles) a aussitôt déployé les militaires et les moyens de cette unité qui ressemble à celles de la Sécurité civile française (les UIISC). Les sapeurs ont travaillé pendant dix jours dans les décombres du Pentagone. 

En 2006, la Military District of Washington Engineer Company a été rebaptisée et elle est devenue la 911th Technical Rescue Engineer Company, un nom choisi en hommage à son action du 9/11/2001. On lira ici un article sur l'action de Barta et de ses sapeurs ce jour-là.

Aujourd'hui, la 911e compagnie reste unique au sein du DoD (Department of Defense): elle est la seule formation spécialisée dans la recherche et le sauvetage en milieu urbain.

Stationnée à Fort Beloir (Virginie), elle dépend du 12th Aviation Battalion, une unité équipée d'hélicoptères  UH-72 Lakota et UH-60, dont des Black Hawk en version VIP pour l'évacuation de personnalités et membres de la présidence et du gouvernement en cas de crise majeure. Ce bataillon appartient à l'Army Aviation Brigade (TAAB).

En 2004 et plus récemment en 2018-2019, le 12th Aviation Battalion a conduit des exercices majeurs à Washington, ce qui n'est pas passé inaperçu comme le laisse l'imaginer la photo ci-dessous:

 

Categories: Défense

Le major général des Armées juge que Balard peut mieux faire en termes de synergies

Lignes de défense - Wed, 11/09/2019 - 08:22

L’amiral Jean Casabianca vient de compléter sa première année comme major général des Armées. Il a détaillé, sur le site web du ministère (lire ici), ses réflexions sur son poste de "vice-Cema", sur le rôle de l'EMA etc.

Il se montre assez critique sur Balard. Au-delà du coût réel et des économies escomptées mais pas réalisées, comme avait averti la cours des comptes l'an dernier, le site ne semble pas suffisamment contribuer à ce que l'amiral appelle "l’amélioration de la performance collective du ministère".

Je cite: "J’observe enfin que le regroupement sur le site de Balard n’a pas encore généré toutes les synergies potentielles offertes. Il nous faut finaliser la réflexion sur nos processus de fonctionnement, au moment où de nouveaux champs de conflictualité comme le cyber ou l’espace se sont développés, et que des ruptures technologiques sont annoncées, telles que l’intelligence artificielle. Le portail collaboratif des armées mis en place à l’EMA depuis le 1er juillet doit nous aider à changer nos méthodes de travail, faciliter l’élaboration des dossiers, le partage de l’information et la prise de décision."

Vaste programme, n'est-ce pas, qui s'inscrit dans la nécessaire modernisation du ministère. On notera que Florence Parly s'exprimera, le 26 septembre, sur la transformation du ministère des Armées, devant les cadres parisiens.

Categories: Défense

Futur porte-avions : les chantiers pensent pouvoir assembler la coque en moins d’un an

MeretMarine.com - Wed, 11/09/2019 - 00:01

Quand la France décidera d’offrir un successeur au Charles de Gaulle, sa construction devrait être nettement plus rapide que celle de son aîné. Pour mémoire, l’actuel porte-avions de la Marine nationale, commandé en février 1986, avait vu sa première tôle découpée en novembre 1987 à l’arsenal de Brest. Sa mise sur cale était intervenue en avril 1989, sa mise à l’eau en mai 1994 et ses premiers essais en mer en mars 1999, pour une admission au service actif prononcée en mai 2001.

Categories: Défense

Chantiers de l’Atlantique : le point avec Laurent Castaing

MeretMarine.com - Wed, 11/09/2019 - 00:01

Activité et perspectives, nouveaux investissements, solutions environnementales à l’étude, embauches et problématique du durcissement de la directive sur les travailleurs détachés… Dans un long entretien accordé à Mer et Marine, Laurent Castaing, directeur général des Chantiers de l’Atlantique, fait avec nous le point sur les sujets du moment.

Categories: Défense

ONU : Michelle Bachelet demande aux Européens d'aider les ONG en Méditerranée

MeretMarine.com - Wed, 11/09/2019 - 00:01

Michelle Bachelet, haut-commissaire aux droits de l'homme des Nations-Unies, a demandé, en ouverture au 42ème conseil des droits de l'homme de l'organisation internationale, à l'Union européenne et à ses états membres « une action déterminée et efficace » pour la mise en place d'opérations de sauvetage des migrants en Méditerranée, ainsi que pour l'appui des ONG y intervenant.

Categories: Défense

Nantes : FlexiLoire assure l’évacuation des déblais de chantiers urbains

MeretMarine.com - Wed, 11/09/2019 - 00:01

Nouveau trafic pour le service fluvial lancé début 2018 entre Nantes et Saint-Nazaire. Après le transport de marchandises diverses, comme des pièces de l’avionneur d’Airbus et des moteurs MAN, FlexiLoire, exploité par la Compagnie Ligérienne de Transport avec un pousseur et des barges, élargi ses activités aux chantiers urbains. Il a ainsi assuré cet été l’évacuation des déblais de l’ancien parking en béton qui se trouvait derrière le quai Saint-Louis, à Nantes.

Categories: Défense

L'Ocean Viking récupère des naufragés sauvés par un voilier

MeretMarine.com - Wed, 11/09/2019 - 00:01

Après le sauvetage de cinquante personnes en début de semaine, l'Ocean Viking, navire humanitaire opéré par SOS Méditerranée et Médecins sans Frontières, a recueilli 34 naufragés qui se trouvaient à bord du voilier Josefa. Ce dernier, d'une longueur de 16 mètres, est armé par une ONG allemande, Resqship. Il avait recueilli les 33 adultes et le bébé plus tôt dans la journée de lundi, à proximité des champs pétroliers de Bouri. 

Categories: Défense

Corvus ouvre une usine de batteries pour le marché européen

MeretMarine.com - Wed, 11/09/2019 - 00:01

Corvus Energy vient d'inaugurer sa deuxième usine, située à Bergen en Norvège. Le fabricant de batteries, d'origine canadienne, appartient désormais à un consortium regroupant l'énergeticien Norsk Hydro, Equinor (ex-Statoil), le groupe maritime norvégien BW Group, un fonds d'investissement canadien et une filiale du groupe Shell. 

Categories: Défense

Un ballon captif d’A-NSE testé par Frontex

MeretMarine.com - Wed, 11/09/2019 - 00:01

Première application concrète dans la surveillance maritime pour les ballons captifs de la société varoise A-NSE. Cet été, l’un de ses engins, équipé d’une boule optronique Euroflir 410 de Safran et d’un radar de l’entreprise charentaise Diades Marine, a été testé par l’agence européenne Frontex en Grèce. Le ballon a été positionné à Samos, l’une des principales îles de la mer Egée (avec Chios et lesbos notamment) concernées par l’arrivée de migrants passant par la Turquie.

Categories: Défense

Pages