You are here

Lignes de défense

Subscribe to Lignes de défense feed
L'actualité de la défense d'Ouest en Est
Updated: 1 month 4 weeks ago

Un Gaulois du 92e RI décède à Mayotte

Sat, 27/02/2021 - 18:16

L'EMA a annoncé ce samedi le décès du 1ere classe Lucas Rochefeuille, un Gaulois du 92e RI. Il est décédé alors qu'il était déployé à Mayotte, dans le cadre d'une mission de courte durée. 

Ce jeune soldat est mort lors d’une séance au centre d’instruction et d’aguerrissement nautique du Détachement de la Légion Etrangère de Mayotte. Né en 1999 à Saint-Pierre (La Réunion), il était célibataire. Une enquête est en cours pour établir les circonstances de son décès.

Categories: Défense

Le Commandement de la cyberdéfense recherche un communicant

Sat, 27/02/2021 - 09:34

Le ComCyber recrute, comme le montre le site Civils de la défense:

- Un expert communication haut niveau: il/elle sera responsable des actions de communication de la cyberdéfense militaire, en interne et en externe.

Categories: Défense

Grognards napoléoniens et soldats tsaristes enterrés côte à côte, 209 ans après la bataille

Sun, 14/02/2021 - 11:49

Les restes de soldats russes et français, tombés lors de la terrible retraite de Russie, ont été inhumés samedi près du champ de la bataille de Viazma. Sous la neige et par des températures de -15°C, les 126 dépouilles réparties en huit cercueils recouverts des drapeaux des deux pays ont été mises en terre au son d'une salve de canon, en présence d'une centaine de figurants en costume d'époque, d'officiels mais aussi de descendants de grands généraux de l'époque napoléonienne.

Ces 120 soldats, trois probables vivandières et trois adolescents --probablement des tambours-- sont tombés, en marge ou lors de la bataille de Viazma du 3 novembre 1812. 

Les restes ont été mis au jour en 2019 par une équipe d'archéologues russes et français, au sud-ouest de Viazma, ville de 52 000 habitants. Une dizaine d'années plus tôt, ils avaient été découverts une première fois par une pelleteuse d'un chantier. Les férus locaux d'histoire ont cru d'abord qu'il s'agissait d'une des nombreuses fosses communes datant de la Seconde Guerre mondiale qui parsèment l'ouest de la Russie.

Finalement, une expertise de l'Académie russe des Sciences a établi qu'il s'agissait de victimes de la campagne de Napoléon, principalement âgées de 30 à 39 ans. La découverte de boutons métalliques d'uniformes a permis d'établir que certains des défunts "appartenaient aux 30e et 55e régiments d'infanterie de ligne et au 24e régiment d'infanterie légère de l'Armée de Napoléon", selon Alexandre Khokhlov, chef de l'équipe d'archéologues sur place.

L'attaché militaire le général Ivan Martin découvre les restes des soldats tombés en 1812 près de Viazma (photos AFP, Dimitar DILKOFF).

Categories: Défense

CMA CGM lance Air Cargo avec quatre Airbus A330-200F

Sun, 14/02/2021 - 09:59

La compagnie CMA CGM a annoncé vendredi l'acquisition de quatre avions cargo Airbus A330-200F en vue de la création d'une nouvelle division spécialisée dans le fret aérien, baptisée Air Cargo.

Ces Airbus, mis en service entre 2014 et 2016, disposent d'une capacité de 60 tonnes pour une autonomie de 7 500 kilomètres, indique dans un communiqué CMA CGM.

"Pour répondre à la demande croissante de nos clients (...) nous créons une nouvelle division dédiée au transport aérien. Cette division débutera avec quatre avions Airbus A330-200F et mènera des partenariats commerciaux avec des compagnies aériennes afin d'offrir une couverture globale", explique Rodolphe Saadé, PDG de CMA CGM, cité dans le communiqué qui précise que le groupe "confiera les opérations de sa flotte cargo à une compagnie européenne".

CMA-CGM a par ailleurs annoncé l'abandon d'un projet d'entrée dans le capital de Dubreuil Aéro et a dit étudier une éventuel partenariat commercial avec ce dernier dans le fret aérien. Les deux groupes avaient signé en septembre un protocole d'accord prévoyant que le premier prenne une participation de 30% dans le capital du second.

Categories: Défense

Le verglas fait dérouter les avions de Lan-Bihoué vers Rennes

Sat, 13/02/2021 - 15:21

Lu dans les pages rennaises d'Ouest-France ce matin:

Categories: Défense

Le ministère des Armées commande 22 mini-drones aériens pour la Marine nationale

Sat, 13/02/2021 - 11:35

La DGA a commandé à l’entreprise Survey Copter, une filiale d'Airbus, des mini-drones aériens destinés à la Marine nationale. Appelés système de mini-drones aériens embarqués pour la Marine (SMDM), ces drones de contact équiperont des patrouilleurs et des frégates. Cette commande d’un montant de 19,7 millions d’euros, comprend l’acquisition des systèmes et de leur lot de rechanges.

Cet achat intervient après une campagne d’évaluation, menée en 2019 par la Marine nationale.

Ces 11 systèmes ALIACA (soit 22 drone), d’environ 16 kilos, propulsés par un moteur électrique, ont une autonomie de 3 heures et un rayon d’action de 50 kilomètres. Leur lancement s’effectue par catapulte et ils sont récupérés à bord automatiquement dans un filet en fin de vol. Leurs capteurs embarqués retransmettent en temps réel pendant le vol, de jour comme de nuit, les images et les données collectées. 

Le SMDM sera déployé à partir de différents bâtiments comme les patrouilleurs de haute mer, les frégates de surveillance, les frégates de type La Fayette ainsi que les futurs patrouilleurs outre-mer.

Les livraisons à la Marine nationale sont prévues entre 2021 et 2023.

Categories: Défense

La Nécropole nationale de Chasseneuil-sur-Bonnieure (Charente) va être restaurée

Sat, 13/02/2021 - 10:17

La Nécropole nationale de Chasseneuil-sur-Bonnieure, en Charente, va faire l'objet de travaux de restauration. Un premier état des lieux en 2014 avait permis d'établir un constat assorti de recommandations de travaux à court et moyen termes. Quelques interventions légères avaient été mises en oeuvre sur la base de ces orientations mais ces travaux d'entretien n'avaient pas permis d'arrêter les désordres (éclatements des maçonneries en pierres de taille et éléments sculptés, détérioration des joints, infiltrations, encrassements, chutes de parements) ni de réduire leur progression.

L'ONACVG souhaite désormais engager les travaux de restauration plus lourds.

Une enveloppe de 1,22 million d'euros a été affectée à un diagnostic pour appréhender les possibilités de rénovation, restauration, modifications, valorisation des édifices et aménagements existants en assurant leur pérennité. La mission projetée a pour objet de déterminer la gravité et l’évolution probable des désordres, d’en rechercher les causes et de proposer les options envisageables pour y remédier

La nécropole regroupe 2 255 tombes pour 2 029 corps inhumés dont 3 combattants 1914-1918 et 2 026 soldats tombés entre 1939 et 1945. L’aménagement de la nécropole s’est effectué de 1945 à 1971 avec le rapatriement des corps non réclamés par les familles des cimetières de Charente et de 15 départements du Grand Sud-Ouest. 

Édifié à partir de 1945, à l'initiative du colonel Chabannes et des membres du maquis Bir-Hakeim, le mémorial de la Résistance, haut de 21 mètres est construit en béton armé et pierres de taille pour les façades. Ce lieu de mémoire est l'un des seuls, avec le Mont Valérien, Notre-Dame de Lorette et Fréjus, à comporter une crypte au sein de laquelle reposent les corps des principaux chefs de maquis charentais.

Inauguré le 21 octobre 1951 par le président Vincent Auriol, il a été imaginé et réalisé par l’architecte charentais Fernand Poncelet (1910-1980). Le V rappelle la victoire et soutien la croix de Lorraine de la résistance. Les 80 m² de bas-reliefs situés de part et d’autre des façades, ainsi que les sculptures retracent la vie, les sacrifices et l’engagement des résistants, civils et militaires, en vue de la Libération et de la Déportation. Ils ont été réalisés par Georges Giraud (1901-1989), Raoul Eugène Lamourdelieu (1877-1953) et Emile Antoine Peyronnet (1872-1956). Le mémorial comporte une crypte de 28 alcôves, dans laquelle reposent 30 combattants.

 

Categories: Défense

A Djibouti, les bigors du 11e RAMa tirent de concert avec les artilleurs US

Fri, 12/02/2021 - 12:35

Lu dans Ouest-France ce matin ce sujet de mon confrère Pascal Simon, de la rédaction locale de Rennes, qui rentre de Djibouti (cliquer sur l'image pour l'agrandir):

Categories: Défense

Colt passe sous le contrôle de la firme tchèque CZG

Fri, 12/02/2021 - 10:53

Le fabricant d'armes tchèque CZG vient d'annoncer le rachat de la marque américaine créée par Samuel Colt  pour 220 millions de dollars, soit 180 millions d'euros. Voir le communiqué ici.

La célèbre marque américaine était depuis 2015 en difficultés. Elle avait alors annoncé s'être placée sous la protection de la loi sur les faillites.

Colt, créé en 1847, par Samuel Colt, avait réussi à s'en sortir en 2016 mais sa situation restait précaire. Pour en savoir plus sur Colt, "10 Things You May Not Know About Samuel Colt". 

« Nous sommes fiers d’inclure Colt, qui est aux côtés de l’armée américaine depuis plus de 175 ans, dans notre portefeuille », a déclaré Lubomir Kovarik, président du conseil d’administration de CZG.

CZG, qui emploie quelque 1 650 personnes en République Tchèque, aux États-Unis (à Kansas City) et en Allemagne, fabrique des armes pour la police et l’armée, mais aussi des armes de sport et de chasse sous la marque CZ.

 

Categories: Défense

29,9 millions d'euros pour les microdrones Parrot qui équiperont les forces françaises

Fri, 22/01/2021 - 09:30

La DGA a annoncé, le 12 janvier, avoir choisi la société Parrot dans le cadre d’un appel d’offres européen lancé en février 2020 et portant sur la fourniture de microdrones.

150 systèmes (comprenant chacun deux vecteurs)s ont été commandés à la société Parrot Drones pour un montant de 29,9 millions d'euros, comme le précise l'avis d'attribution publié ce vendredi.

Selon la DGA, le contrat, d’une durée de cinq ans, prévoit la livraison de plusieurs centaines de systèmes de drones et d’équipements complémentaires, la formation de pilotes référents, ainsi que la possibilité de développements adaptatifs. Il est prévu que des commandes soient passées chaque année, le retour d’expérience acquis d’ici fin 2021 permettant ensuite de préciser la cible des commandes et les cadences de livraison.

Categories: Défense

Le Traité sur l’interdiction des armes nucléaires entre en vigueur ce 22 janvier

Fri, 22/01/2021 - 08:45

Ce vendredi, le Traité sur l’interdiction des armes nucléaires (TIAN) entre en vigueur. Ce traité s'inscrit dans le droit fil du Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires de 1968 (entré en vigueur le 5 mars 1970) mais qu'il renforce considérablement.

Le TIAN "interdit expressément et catégoriquement d’employer, de menacer d’employer, de mettre au point, de produire, de mettre à l’essai et de stocker de telles armes. Il fait aussi obligation à tous les États parties de ne jamais aider, encourager ou inciter quiconque, de quelque manière que ce soit, à se livrer à l’une ou l’autre des activités interdites au titre de son article premier", comme le rappelle le CICR.

Le 24 octobre 2020, le TIAN avait franchi une nouvelle étape permettant son entrée en vigueur en 2021. Le Honduras l'avait alors ratifié. C'était le 50e Etat à le faire, le TIAN pouvant alors entrer en vigueur 90 jours plus tard, soit ce 22 janvier 2021. 

Pour rappel, le 7 juillet 2017 – après une décennie de plaidoyer par l'ICAN (International Campaign to Abolish Nuclear Weapons) et ses partenaires – une écrasante majorité d’Etat (122) a adopté cet accord historique ouvert à la signature depuis le 20 septembre 2017.

Pour rappel (bis), à la date du 21 janvier 2021, 86 Etats l'ont signé et 51 Etats l'ont ratifié. La dernière signature a été réalisée le 9 décembre 2020 par le Niger et la dernière ratification réalisée le 12 décembre 2020 par le Bénin. Pour consulter la liste des pays, c'est ici.

On notera les absences des USA, de la Russie, de la Chine, de la France, de la Grande-Bretagne, de la Belgique, de l'Allemagne, de l'Inde, du Royaume-Uni, d'Israël etc. Des pays qui disposent de l'arme nucléaire ou qui accueille sur leur territoire

Les États parties au Traité se réuniront pour la première fois dans le courant de l’année 2021 ou avant le 22 janvier 2022. Tous devront présenter un point de situation sur leur propre situation en matière d'armes nucléaires. La plupart n'en ont jamais eu, sauf l'Afrique du Sud (qui a ratifié le TIAN en 2019) par exemple qui avait développé un programme du temps de l'apartheid et qui disposait des vecteurs aériens pour le largage de bombes nucléaires

Categories: Défense

Cyberdéfense: 1 800 emplois de plus à Rennes d'ici 2025

Thu, 21/01/2021 - 14:22

Dans une analyse économique publiée ce jeudi, l’Insee confirme et analyse la montée en puissance de la métropole rennaise dans les plans du Ministère des armées dans le champ de la cyberdéfense, comme l'annonce Pascal Simon, mon confrère de la rédaction locale de Rennes.

Cette analyse sur « Les effectifs des Armées en cyberdéfense sont en forte augmentation à Rennes Métropole juqu’en 2025 » est à consulter ici.

Le développement des activités de cyberdéfense du ministère des Armées sur le territoire de Rennes Métropole se traduit par la création de 1 800 emplois entre 2018 et 2025, souligne l’Insee. Soit « une hausse de 36 % en sept ans ». D’ici à 2025, les effectifs des principaux sites, ceux de Saint-Jacques-de-la-Lande et de Bruz, devraient ainsi atteindre jusqu’à 3 800 agents, soit une augmentation moyenne de 250 personnes par an.

Categories: Défense

L'US Transportation Command s'intéresse au port de Dunkerque

Thu, 21/01/2021 - 09:12

L'US Transcom envisage de faire transiter du matériel militaire via le port de Dunkerque. Il cherche donc un prestataire pour des "Stevedoring and Related Terminal Services" (manutention portuaire), comme il l'avait fait l'an dernier pour le port de La Rochelle.

L'avis du 6 janvier précise qu'un marché sera passé au profit du "838th Transportation Battalion Baltic Sea Detachment (BSD)"; cette unité de la 598e brigade de Transport est basée à Kaiserslautern, en Allemagne et elle responsable des flux logistiques entrant et sortant. Elle dépend du Military Surface Deployment and Distribution Command. Son Baltic Sea Detachment est l'un des sept détachements géographiques dont elle dispose.

Le marché qui sera passé court du 1er février au 31 juillet 2021.

Les prestations de manutention sont très classiques (chargement et déchargement des navires, stockage sur une aire de 90 000 m2, gestion des stocks entrant et sortant, traitement administratif, préparation du transfert par voie terrestre (route et voie ferrée) etc. 

En octobre 2018, le 838th Transportation Battalion avait utilisé le port de Radicatel pour décharger le MV Mohawk. C'était la première fois en 50 ans que les forces US utilisaient un port français pour transférer de l'équipement vers l'Europe. 177 EVP (équivalent 20 pieds) de munitions y avaient été déchargés entre le 10 et le 13 octobre. Ces conteneurs avaient été chargés sur des wagons qui ont pris la route de l'Allemagne.

Voir mon post d'alors ici.

 

 

Categories: Défense

Le coronavirus dope les taux de rétention dans les institutions militaires

Wed, 20/01/2021 - 11:36

Je signalais dans un post précédent que la Légion étrangère avait recruté moins de nouveaux soldats qu'annoncé en 2020. La faute au Covid! D'une part, les restrictions sur les déplacements ont eu un impact sur les candidat potentiels et d'autre part, la Légion a enregistré moins de départs.

Cette situation n'est pas inédite., alors qu'elle n'était absolument pas anticipée en début d'année 2020.

Les Britanniques, affligés depuis des années par un taux d'attrition catastrophique, ont noté une hausse des taux de rétention et ils ont lancé pour améliorer ces taux le programme "Rejoiners: Your Nation Needs You". Cath Possamai, la PDG de Capita Defence Recruiting Services, explique que "le Covid-19 a démontré que les forces armées constituent une zone sûre en termes de sécurité de l'emploi, surtout en période d'incertitudes économiques. Cela explique le nombre élevé de candidature et les meilleurs taux de rétention".

Aux USA, en 2020, on craignait même un pic de l'attrition (voir cette étude de la Rand Corporation). Puis, a été mise en avant la peur que la fermeture des centres de recrutement en Europe, dans les Amériques etc pénaliserait le recrutement (lire ici par exemple). Rien sur les taux de rétention. Pourtant des chiffres de mai 2020 montraient que les prolongations de contrats étaient déjà nombreuses (52 000 sur les 50 000 espérées pour la seule US Army). Lire ici

Or la situation a bien évolué dans le sens d'une amélioration de ces taux. Avec des conséquences inattendues.

Aux Etats-Unis, l'US Air Force vient de mettre en place un programme pour convaincre ses personnels de quitter ses rangs prématurément ou de passer le temps qu'il leur reste au sein de la Garde nationale. La Garde qui est soumise depuis l'an dernier à une charge de travail de plus en plus lourde (maintien de l'ordre, Covid, opex etc.).

C'est ce qu'explique Scott Maucione dans un article paru sur le site Federal News Network. L'auteur rappelle que l'USAF, il y a encore peu de temps, avait du mal à atteindre ses objectifs en matière de recrutement et devait offrir des primes à l'engagement et au réengagement. Or les conditions économiques ont changé et l'incertitude sur l'emploi pousse des militaires à prolonger leur temps de service. Selon le général Brian Kelly, le DRH en chef de l'USAF, l'excédent en décembre était d'environ 900 personnels.

Le 19 janvier, l'USAF a donc diffusé un communiqué à lire ici. Y est détaillé le programme Palace Chase mis en oeuvre ce 20 janvier (jusqu'au 2 avril) pour permettre à des militaires du rang de quitter les rangs de l'USAF et d'aller servir dans la Garde nationale. Par ailleurs, l'USAF a très sensiblement diminué les primes d'engagement, les conservant toutefois dans des spécialités sous tension.

La Navy a aussi bénéficié de ce mouvement de rétention. Et de ses conséquences insoupçonnées...

Des chiffres de décembre en témoignent. Selon le Navy Retention Monitoring System, les taux sont supérieurs pour toutes les catégories de personnels: catégorie A (moins de 6 ans de service) 69% au lieu de 57%, catégorie B (moins de 10 ans de service) 76% au lieu de 67%, catégorie C (10 à 14 ans) 85% au lieu de 82%... Voir le communiqué de la Navy ici.

La conséquence de cette forte rétention est que les effectifs de certaines catégories sont désormais trop importants et que cela crée des "déséquilibres au sein de la flotte", comme le reconnait l'amiral John B. Nowell, Jr., le chef de la DRH de la Navy.

 

Categories: Défense

La Légion étrangère va recruter 1 400 soldats en 2021

Wed, 20/01/2021 - 09:00

La Légion étrangère a besoin de 1 400 nouveaux soldats cette année.

Pour rappel, l'objectif en 2020 était de 1 750 recrutements (lire mon post ici). Or, la crise du Covid qui a freiné la mobilité géographique et qui a réduit le nombre des départs au sein des unités de la Légion, fait que les recrutements de nouveaux légionnaires se sont établis en 1 100. Cette tendance n'est pas propre à la Légion étrangère. Plusieurs armées l'ont constaté, dont l'US Army.

Sur ces 1 100 engagés, un peu plus de 150 sont des Français (soit 13,7%). 

Voici la répartition des zones géographiques selon des chiffres de la LE :
EUROPE 26,27%
FRANCE 13,73%
NEPAL 10,55%
AMERIQUE LATINE 10,18%
BRESIL 7,91%
UKRAINE 5,82%
MADAGASCAR / OCEAN INDIEN 5,36%
ASIE DE L'EST ET DU SUD-EST 5,00%
MONDE SLAVE 4,27%
AFRIQUE 2,82%
SOUS CONTINENT INDIEN 2,73%
MONDE ARABE 1,36%
TURQUIE / CAUCASE 1,09%
AFRIQUE AUSTRALE 0,82%
AMERIQUE DU NORD 0,73%
ASIE CENTRALE 0,73%
OCEANIE 0,64%

Actuellement, les pays les plus représentés chez les candidats sont le Brésil, la Colombie, l’Ukraine, le Népal et Madagascar.

Franciser à hauteur de 20%
L’objectif du recrutement de la Légion étrangère demeure d’intégrer au moins 20% de candidats francophones dès la sélection. En effet, l’intégration des francophones facilite celle de leurs camarades ne pratiquant pas la langue française. 

Afin d’augmenter les possibilités de recrutement de Français, la Légion étrangère a ouvert un deuxième poste Outre-Mer à la Réunion (après Tahiti en 2017). Il s'agit d'un Bureau information et recrutement de la Légion étrangère (BIRLE).

Le système de recrutement à la Réunion n’est pas le même que dans les PILE (Poste information de la Légion étrangère) installés en métropole. En effet, les BIRLE ne recrutent que des volontaires de nationalité française.

Et un appel aux réservistes...

 

Categories: Défense

Sahel: la France va "ajuster son effort" militaire

Tue, 19/01/2021 - 17:54

Nous voilà bien avancés...!

De Brest où il s'est rendu pour les voeux aux Armées, le président Macron a annoncé que la France va "ajuster son effort" en BSS, grâce "aux résultats obtenus par nos forces" et grâce à "l'intervention plus importante de nos partenaires européens.  Au vu de la lenteur du déploiement des contingents promis pour Takuba, on peut penser que l'ajustement n'est pas pour demain.

Peut-être qu'Emanuel Macron sera plus précis en février lors du sommet de N'Djamena sur les intentions de l'Elysée de réduire la voilure en bande sahélo-saharienne?

Selon un sondage publié début janvier, la moitié des Français (51%) ne soutiennent plus cette intervention au Mali. Seuls 49% des personnes interrogées y sont encore favorables, contre 73% en février 2013 et 58% fin 2019.

Categories: Défense

New Year's Eve Ball Drop: la tradition bien observée sur la base aérienne d'Agadez

Fri, 01/01/2021 - 18:44

 

Le 1ere clase  Ablezah Staples, du 724th Civil Engineer Squadron, vérifie que la boule du Nouvel an fonctionne bien sur la base 201 d'Agadez, au Niger (US Air Force photos Staff Sgt. Matthew J. Wisher). 

Cette boule rappelle celle de Times Square: depuis 1907, une grosse boule lumineuse d'un diamètre de 3,7 m, pesant 49 kg, munie de 600 ampoules halogènes, de 540 panneaux à cristaux en forme de triangle et de 96 lampes stroboscopiques. La boule descend lentement à partir de 23 h 59 sur un mât situé sur le toit du One Times Square pour se poser à minuit pile.

Les militaires d'Agadez ont repris cette tradition comme le montrent ces clichés.

La boule lumineuse a ensuite été accroché dans un des shelters de la base. Pendant ce temps, d'autres soldats installaient des "2021" au-dessus de conteneurs.

 

Categories: Défense

Le vétéran Léon Gautier élevé au rang de Grand officier de la Légion d’honneur

Fri, 01/01/2021 - 12:52

C'est au JO de ce matin: 

A la dignité de grand officier M. Gautier (Léon, Charles, Alexandre), ancien combattant des forces navales françaises libres. Commandeur du 23 août 2014.

Léon Gautier, l’un des 177 fusiliers marins du commando Kieffer à avoir débarqué sur les côtes normandes le 6 juin 1944, a donc été élevé au rang de Grand officier de la Légion d’honneur, ce 1er janvier 2021.

Né le 27 octobre 1922 à Rennes et habitant à Ouistreham (Calvados), il rejoint les Forces françaises libres, à Londres, en juillet 1940. Trois ans plus tard, il se porte volontaire pour intégrer un des commandos dirigé par le commandant Kieffer.

Le 5 juin 1944, il quitte l’Angleterre dans une barge menée par Alexandre Lofi, la seconde étant conduite par le commandant Kieffer. À 7 h 30, le lendemain matin, il débarque sur sa terre natale, à Colleville-sur-Orne (Colleville-Montgomery). « En août 1945 à Vannes, je suis débarqué de mon bataillon parce que je me casse à nouveau quelque chose, nous racontait-il en 2019. Je repars à Rennes avec Dorothy, ma femme rencontrée à Douvres, en Angleterre. J’y travaille comme carrossier, métier appris avant la guerre. Les conditions de vie, à ce moment-là en France, sont difficiles et nous retournons en Angleterre où nous restons sept ans. Nos deux filles, Jacqueline et Jeannette, y naissent. Nous partons vivre ensuite en Afrique où j’exerce le même métier pour le Comptoir français d’Afrique occidentale. Puis nous rentrons en France. Je reprends des études de droit et je deviens expert automobile à Rennes puis à Beauvais (Oise). »

Il emménage en 1992 à Ouistreham, pour éviter les voyages liés aux commémorations et s’occuper du musée du Numéro 4 Commando.

Il est un des deux hommes du commando à être encore en vie, avec Hubert Faure, de dix ans son aîné, qui vient d’être élevé Grand-croix de la Légion d’honneur, comme le dit aussi le JO de ce 1er janvier:

A la dignité de grand'croix M. Faure (Hubert, Emile), ancien combattant des forces navales françaises libres. Grand officier du 13 décembre 2014.

 

 

Categories: Défense

A Grafenwöhr, difficile d'imaginer une vie sans soldats américains

Fri, 01/01/2021 - 10:42

Voici le texte d'un reportage réalisé par Isabelle Le Page, de l'AFP, avec des photos de Christof Stache et de l'US Army. Il a été réalisé à Grafenwöhr, en Bavière. La ville allemande accueille l'un des principaux centres d'entraînements de stationnement des troupes US en Europe. Des troupes que le président Trump a décidé de rapatrier en partie.

L'annonce cet été d'un retrait de soldats américains avait fait l'effet d'une bombe. Mais depuis l'élection de Joe Biden, l'espoir renaît à Grafenwöhr, petite ville bavaroise qui a lié son destin à la plus importante base militaire des Etats-Unis en Europe. "Sans les soldats américains, Grafenwöhr n'est rien", affirme tout de go Piri Bradshaw, dont les parents tiennent l'Irish Pub du centre de cette "Petite Amérique".

Depuis la fin de la Deuxième guerre mondiale, il y a 75 ans, ils font vivre une ville qui s'est adaptée à leurs besoins. Comme sur la rue longeant la base, où s'alignent "Barber shops" et studios de tatouage. Chez le concessionnaire BMW du coin, les soldats ont droit à un "Militär Rabatt". "Imaginez, nous avons 7 supermarchés, beaucoup trop pour une ville de 6.500 habitants!", s'exclame Mme Bradshaw, jeune femme aux cheveux roux. Il faut bien nourrir les quelque 40.000 soldats et leurs familles qui vivent dans la région, à l'intérieur de la base et aux alentours.

"Graves conséquences"
Dans le centre, quelques vieilles bâtisses témoignent d'un lointain passé de village rural bavarois. Mais les bruits de tirs, similaires à des coups de tonnerre, ramènent le visiteur rapidement dans le présent. "Nous sommes habitués et ne les entendons presque plus", assure Birgit Plössner, responsable culturel du musée militaire, rappelant qu'un camp d'entraînement avait été créé ici dès 1908. Les Américains s'y sont installés après la défaite du IIIe Reich. Mais depuis la fin de la Guerre froide, leur présence a diminué. Dans toute l'Allemagne, elle est passée de quelque 200 000 soldats en 1990 à 34 500 aujourd'hui.
Si la ville est consciente de la menace depuis des années, l'annonce -cette fois chiffrée- de l'administration de Donald Trump d'un redéploiement de 12 000 soldats hors du pays, dont quelque 5 000 de Grafenwöhr et de la commune voisine de Vilseck, avait causé un choc.
Une simple réduction des troupes aurait de "graves conséquences" économiques, estime le maire conservateur Edgar Knobloch. "La base offre un emploi à plus de 3 000 civils de la région", dit-il à l'AFP. Les militaires dépensent en outre environ 660 millions d'euros en salaires, loyers et consommation privée par an.
Depuis l'élection en novembre du démocrate Joe Biden, le projet est suspendu dans l'attente d'une nouvelle expertise du Pentagone, un grand "soulagement" pour la ville. "Nous ne sommes pas au bout de nos peines, mais je suis persuadé que la décision sera en notre faveur", veut croire M. Knobloch. Il y va selon lui aussi de l'intérêt des Américains, qui ont lourdement investi ces dernières années pour moderniser la base, d'où les soldats sont envoyés en mission en Irak ou Afgahnistan. Les armées de pays membres de l'OTAN s'y entraînent aussi régulièrement.

Trois générations et le "King"
Il n'y a pas que l'aspect économique. "Trois générations de soldats américains se sont succédés ici, parfois même de pères en fils", explique Birgit Plössner. Le plus célèbre d'entre eux: Elvis Presley, qui a effectué l'essentiel de son service militaire en Allemagne. A l'occasion d'un séjour à Grafenwöhr, il avait même donné un concert privé dans un bar, le seul en Europe de toute sa carrière. Le musée a recréé la scène avec piano original et un "King" grandeur nature en plastique.


Leur présence imprègne la vie culturelle et sociale. "On célèbre ensemble le jour de l'indépendance des Etats-Unis comme le MaiBaum", dit-elle, en référence à la fête du mât de Mai, une tradition celtique très répandue en Bavière. "Ici, il y a une réelle entente entre les peuples", renchérit le maire.
Des militaires reviennent même s'y installer après leur carrière. Comme Raymond Tavarez Gascot. Un an après sa retraite de l'armée américaine, l'ancien parachutiste originaire de Puerto Rico a posé ses bagages à Grafenwöhr en 2007, où il s'est marié et a pu réalisé son rêve de monter un garage. "Je suis tombé amoureux de ce pays, de sa culture", raconte cet homme dynamique de 45 ans, même s'il avoue peiner encore avec la langue de Goethe. "Bien sûr mon pays, le soleil, la plage, me manquent", avoue-t-il. "Mais ici, la qualité de la vie est tout simplement incomparable".

Categories: Défense

L'hommage national aux trois morts du 1er RCh aura lieu lundi

Thu, 31/12/2020 - 14:52

Le traditionnel hommage national aura lieu lundi en fin d'après-midi, aux Invalides. Le convoi transportant les corps des trois cavaliers du 1er régiment de chasseurs franchira le pont Alexandre III vers 16h30. 

Voici le programme des hommages:
- Ce jeudi, un hommage du Premier ministre. Jean Castex, en déplacement auprès de la Force Barkhane au Tchad, a rendu un hommage au maréchal des logis Tanerii MAURI, aux brigadiers Quentin PAUCHET et Dorian ISSAKHANIAN sur la base aérienne 172 de N’Djamena (Tchad). Il a déposé une gerbe en leur mémoire.
- Lundi 4 janvier 2021 : Un dernier hommage sera rendu aux trois soldats au passage du cortège funèbre sur le pont Alexandre III, à 16h30. Chacun pourra marquer son soutien à leurs familles, à leurs proches et à leurs frères d’armes par une présence digne et silencieuse tout en respectant les consignes sanitaires en vigueur. Une retransmission en direct sera assurée par les médias et les réseaux sociaux du gouverneur militaire de Paris (Facebook live). 
- Lundi 4 janvier 2021 : Les honneurs funèbres militaires, à 16h40 à l’Hôtel national des Invalides (HNI). Présidée par le général d'armée Thierry Burkhard, chef d'état-major de l'armée de Terre, la cérémonie sera organisée dans la plus stricte intimité.
- Mardi 5 janvier 2021 : La cérémonie d’hommage national aura lieu au sein du 1er régiment de chasseurs à Thierville-sur-Meuse (55), à 15h15. Elle sera présidée par Florence Parly, ministre des Armées.

 

Categories: Défense

Pages