You are here

Lignes de défense

Subscribe to Lignes de défense feed
L'actualité de la défense d'Ouest en Est
Updated: 1 month 4 weeks ago

La Pérouse 2021 croise dans le golfe du Bengale

Wed, 07/04/2021 - 12:41

L'exercice naval français La Pérouse s'est tenu dans le golfe du Bengale du 5 au 7 avril (photos US Navy, USMC, Marine nationale). Nouveauté de cette 2e édition (la première a eu lieu en 2019, avec le porte-avions Charles de Gaulle): la présence de bâtiments indiens.

En effet, la frégate INS Satpura  et la corvette furtive de guerre anti-sous-marine INS Kiltan ont pris part à ces manoeuvres qui regroupaient des bâtiments français, australiens, japonais et américains dont voici la liste:
France: le PHA Tonnerre et la frégate Surcouf, en pleine mission Jeanne d'Arc.
Australie: la frégate Anzac et le pétrolier ravitailleur Sirius 
Japon: la frégate JS Akebono 
Etats-Unis: USS Somerset (LPD 25)

Ce dernier bâtiment fait partie du groupe amphibie constitué autour de l'USS Makin Island et de la 15e MEU (unité expéditionnaire du Corps des marines) qui opèrent dans la zone de responsabilité de la 7e Flotte.

Un hélicoptère AH-1Z du Marine Medium Tiltrotor Squadron 164 (Reinforced), au-dessus de l'USS Somerset.

L'exercice La Pérouse fait suite à plusieurs autres exercices inter-alliés:
- les 28 et 29 mars, la marine indienne a manoeuvré avec le groupe aéronaval américain constitué autour du porte-avions Theodore Roosevelt,
- le 29 mars, marins japonais et américains ont travaillé ensemble en mer de Chine,
- du 29 au 31 mars, ce sont les Japonais et les Australiens qui ont manoeuvré de concert.

Tous ces exercices ont un double objectif: d'une part affirmer la présence d'un bloc allié face à la marine chinoise; d'autre part, accroître l'interopérabilité des marines partenaires en Asie et dans le Pacifique.

La Chine n'est pas en reste. Un groupe aéronaval chinois mène des exercices près de Taiwan et ces manoeuvres vont devenir régulières, a déclaré lundi soir la marine chinoise. Ce qui ne sera pas sans accroître les tensions près de l'île démocratique que Pékin revendique comme une province renégate pour laquelle il n'exclut pas le recours à la force.

Outre le porte-avions Liaoning, la PLAN déploie cinq navires de surface dont un tout nouveau destroyer de type 055, le Nanchang. Les quatre autres navires sont les destroyers Chengdu et Taiyuan, la frégate Huanggang, et le ravitailleur Hulunhu.

 

Categories: Défense

In memoriam: matelot de 1e classe Jeff Rotaru

Mon, 29/03/2021 - 16:10

Le matelot de 1e classe Jeff Rotaru, affecté à la compagnie de fusiliers marins Le Goffic, a trouvé la mort en service commandé le samedi 27 mars 2021 alors qu’il était en mission de défense et d’interdiction maritime en petite rade de Cherbourg.

Âgé de 22 ans, il était célibataire et sans enfant. Entré dans la Marine nationale à l’âge de 20 ans, le matelot de 1e classe Rotaru choisit la spécialité de fusilier marin. Après sa formation à l’Ecole des fusiliers marins en 2018, à Lorient, il est affecté à la compagnie de fusiliers marins (CFM) Colmay, à France Sud, en 2019. Début 2020, il intègre la compagnie de fusiliers marins Le Goffic à Cherbourg. Lors de cette affectation, il participe notamment au dispositif de protection du sous-marin nucléaire d’attaque « Suffren » durant le premier semestre 2020. Il est ensuite projeté quatre mois en mission à Djibouti, où il participe à la défense des emprises du ministère des Armées. Le matelot de 1e classe Jeff Rotaru est décoré de la Médaille de la protection militaire du territoire.

Durant une patrouille de nuit en mer dans le cadre de la surveillance des approches maritimes et de défense de la base navale de Cherbourg, lui et son binôme ont été éjectés de leur embarcation semi-rigide à fond plat et projetés à l’eau. Les nombreux moyens de recherche et de sauvetage mis en œuvre pour les secourir sont parvenus à retrouver rapidement son camarade et à le transférer à terre. Plus tard dans la nuit, le matelot de 1e classe Rotaru a été retrouvé inanimé par les plongeurs du groupe des plongeurs démineurs de la Manche. Immédiatement pris en charge par les marins pompiers de Cherbourg et par le service mobile d'urgence et de réanimation (SMUR) de Cherbourg, il n’a malheureusement pas pu être réanimé malgré tous les efforts et moyens mis en œuvre par l’équipe médicale.

 

Categories: Défense

Les données de santé des ressortissants du ministère des Armées vont être centralisées

Mon, 29/03/2021 - 11:04

En 2018, la ministre des armées a confié la conception et la mise en place de l’Observatoire de la santé des militaires (OSM) au Service de santé des armées (le SSA). Il était alors prévu qu'en 2021 l’OSM regrouperait un ensemble d’outils innovants et complémentaires qui permettront au SSA de mieux connaître et suivre l’état de santé des militaires. 

Parmi ces outils figure Axone, le dossier médical partagé du militaire. Axone est une plateforme numérique nationale de "suivi des dossiers patients des forces armées", par ailleurs interopérable avec les autres systèmes d’informations de santé. Voir l'arrêté du 19 mai 2020 portant création d'un traitement automatisé de données à caractère personnel dénommé "CMA numérique - AXONE » relatif à la gestion des dossiers médicaux par le service de santé des armées et à la médecine de prévention pour les personnels civils et militaires".

Autre projet: celui d'un "entrepôt de la donnée de santé".

Le SSA dispose d’informations sur la santé des militaires lorsque ceux-ci sont pris en charge dans une structure médicale. Mais il n’existe pas de bases de données exhaustives et centralisées relatives à la donnée de santé des militaires. Le traitement des données existantes est donc rendu difficile compte-tenu de la diversité des organismes les mettant à disposition et de leur absence d’interconnexion.

Un projet d'accord-cadre est en cours; il a pour objet la "mise à disposition d’une solution (système d’information, plateforme technique et services associés) permettant de disposer d’un entrepôt de la donnée de santé structuré et sécurisé pour décrire l’état de santé des militaires".

Il est en effet apparu nécessaire de créer un nouveau système d’information mettant en relation l’ensemble des systèmes disposant de données de santé des militaires pour constituer différentes bases de données (entrepôts des données) contenant des données pseudonymisées/anonymisées ou non, structurées ou non, exhaustives et incluant des variables mesurant des facteurs d’expositions dans un environnement sécurisé (plateforme HDS de la DIRISI).

Un tel système permettra des analyses statistiques fines par les analystes du SSA mais aussi une visualisation d’indicateurs d’intérêt pour les décideurs.

La durée de l’accord-cadre est de 48 mois reconductible tacitement par la DIRISI 3 fois pour une durée de 12 mois chacune, soit une durée de 84 mois maximum.

Le marché est conclu sans montant minimum, ni montant maximum. A titre d’information, le montant, est estimé à 6 000 000 € TTC sur la durée totale de l’accord-cadre, reconductions comprises. 

Categories: Défense

Un fusilier marin retrouvé mort dans la rade de Cherbourg

Sun, 28/03/2021 - 22:28

Le matelot Jeff Rotaru, un fusilier marin de 22 ans, originaire de Haïti, a été retrouvé mort dans la nuit de samedi à dimanche après être tombé à l'eau au cours d'une patrouille dans la rade de Cherbourg (Manche). Un autre fusilier marin, lui aussi tombé à l'eau, a été pris en charge par les pompiers et transporté à l'hôpital Pasteur de Cherbourg.

La Marine nationale a adressé dimanche sur Twitter "ses vives condoléances à la famille, aux proches et aux frères d'armes du matelot Jeff Rotaru de la Compagnie de fusiliers marins Le Goffic, décédé en service au cours d'une patrouille de surveillance en rade de Cherbourg":

Les deux victimes, nées en 1998, effectuaient une patrouille de surveillance des approches maritimes et de la base navale de Cherbourg, quand elles sont tombées à l'eau "pour des circonstances qui restent à déterminer", selon le procureur de Cherbourg Yves Le Clair.

Informé, le centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) Jobourg (Manche) a engagé "de nombreux moyens de recherche et de sauvetage", selon un communiqué de la préfecture maritime de la Manche et de la Mer du Nord. Un hélicoptère, une embarcation semi-rigide de sauvetage, une patrouille terrestre de la capitainerie du port de Cherbourg, la société nationale de sauvetage en mer (SNSM) d'Urville-Nacqueville et de Fermanville sont notamment déployés. Deux semi-rigides de la compagnie de fusiliers marins Le Goffic, des plongeurs de la gendarmerie maritime, les Marins-pompiers de Cherbourg sont également dépêchés sur la zone de recherche.

"Très rapidement, le premier fusilier marin est retrouvé par un semi-rigide de la compagnie Le Goffic. Arrivé à quai, il est pris en charge par les marins pompiers de Cherbourg et transporté à l'hôpital Pasteur de Cherbourg", écrit la préfecture dans son communiqué. Mais ce n'est que plus tard dans la soirée que le second fusilier marin est "retrouvé, inanimé, par les plongeurs démineurs du groupe des plongeurs démineurs de la Manche", selon la même source. "Malgré tous les efforts de l'équipe médicale, les secours n'ont pu le réanimer", est-il précisé. Une enquête a été ouverte et confiée à la gendarmerie maritime.

Le communiqué officiel est à lire ici.

Categories: Défense

Une commande avancée de deux frégates pour Naval Group

Sun, 28/03/2021 - 10:38

La ministre de la Défense, Florence Parly, annoncera lundi à Lorient la commande avancée de deux des cinq frégates de défense et d’intervention (FDI) destinées à la Marine nationale. La première FDI est en construction sur le site lorientais de Naval Group depuis 2019 et sera livrée en 2024.

La 2e sera livrée à la mi 2024 et la 3e en fin 2025. Les deux dernières, qui n’ont pas encore été commandées, suivront en 2028 et 2029. 

Cette commande avancée va permettre d’étoffer les plan de charge de Naval Group, d'améliorer la compétitivité du programme et de renforcer les moyens de la Marine.

La ministre fera aussi un point sur la phase d’avant-projet sommaire du future porte-avions de nouvelle génération (PANG) dont Naval Group et les Chantiers de l’Atlantique pilotent la réalisation. Ces deux entreprises lanceront lundi une co-entreprise  (65/35 respectivement) qui sera installée sur le "plateau" dédié au PANG. La phase d'avant-projet sommaire doit durer deux ans et permettre de clarifier de nombreux points du programme (enjeux énergétiques, mise en oeuvre de l'aviation, catapultes, équipages, stockage de l'armement (dont nucléaire) etc.

Categories: Défense

Mozambique: "La situation d'ensemble est très préoccupante"

Sat, 27/03/2021 - 18:31

La ville de Palma, située dans le nord-est du Mozambique et seulement à dix kilomètres du mégaprojet gazier piloté par le groupe français Total, est désormais aux mains de djihadistes à l'issue de trois jours de combats, selon des sources sécuritaires. Mercredi après-midi, ces groupes armés djihadistes qui s'étaient montrés moins virulents ces derniers mois (principalement pour des questions d'approvisionnements), ont lancé une attaque d'envergure contre la ville, le jour même où le géant français annonçait la reprise des travaux du site d'exploitation gazière, censé être opérationnel en 2024.

Effectivement, Total a diffusé un communiqué où il annonce la relance de ses opérations mises partiellement en sommeil depuis janvier et des menaces sur son site d'Afungi, dans la province de Cabo Delgago:

Vu l'ampleur de l'attaque probablement lancée depuis des bases arrières en Tanzanie, il semble peu probable qu'elle soit liée à l'annonce de Total. Il s'agit tout au plus d'une coïncidence. 

Deuxième point: le site d'Afungi a bien été la cible d'une attaque des djihadistes qui ont investi la ville de Palma et mis en déroute le millier de policiers et militaires qui étaient supposés la tenir. Un des "bastions" du site de Total a subi une attaque mais la garnison mozambicaine qui sécurise le site a tenu et cette attaque a échoué.

Troisième point: ce site d'Afungi accueille encore de nombreux personnels de Total. Mais aucun d'eux n'était présent dans l'hôtel Amarula, situé un peu au nord de Palma et où s'était réfugié des Mozambicains et des expatriés (Sud-Africains et Portugais entre autres, et un Espagnol). Le sort des quelque 180 clients est encore incertain. Une embuscade aurait été tendue à un convoi tentant de quitter l'hôtel et aurait fait des victimes.

Au moins une entreprise a communiqué sur le sort de ses personnels. Il s'agit de la société African Century qui dit avoir retrouvé 19 de ses employés mais dont d'autres employés manquent à l'appel (pas de chiffres donnés) :

Quatrième point: la rumeur d'une intervention militaire française (du genre "la Légion saute sur Palma") est fausse selon deux sources françaises: l'EMA a infirmé tout préparatif militaire, de même qu'une source sécuritaire qui a bien précisé qu'il n'y avait "aucune présomption d'engagement des forces françaises".

Côté sud-africain, les familles d'expatriés ont fait part de leur inquiétude et demandé l'aide du gouvernement. Le président Ramaphosa a réuni son cabinet pour étudier la situation et, probablement, pour réitérer son offre d'assistance aux autorités mozambicaines qui restent réticentes à accepter une aide extérieure.

En résumé, "la situation d'ensemble est très préoccupante" ainsi que me l'a résumé une source, comme on dit, "proche du dossier".

 

Categories: Défense

Le Service militaire adapté fête ses 60 ans

Sat, 27/03/2021 - 10:37

En 2021, le Service militaire adapté célèbre ses 60 ans. Depuis 1961, 120 000 jeunes ont été accompagnés par le SMA et ses partenaires. 

D’abord créé aux Antilles et en Guyane en 1961, le SMA a déployé son action à la Réunion (1965), en Nouvelle-Calédonie (1986), à Mayotte (1988) et en Polynésie française (1989). La ville de Périgueux accueille depuis 1995 le Centre de Formation du SMA où les encadrants et bénévoles formateurs viennent se former avant de rejoindre leur régiment SMA et où les jeunes d’Outre-mer approfondissent leur parcours d’apprentissage.

Chaque année, près de 6 000 volontaires âgés de 16 à 25 ans intègrent le SMA et 80% d’entre eux prennent un nouveau départ avec un socle de valeurs, de connaissances et de compétences renforcé pour construire leur avenir professionnel et personnel. 

Près d’une quarantaine de formations professionnelles sont dispensées en adéquation avec les besoins des territoires (BTP, métiers de la terre et de mer, logistique, conduite tous transports, mécanique, administratif, service à la personne et l’enfant, hôtellerie-restauration, etc).

Pour cette année mémorielle, chaque régiment SMA (RSMA) a construit son propre programme de célébration en s’appuyant sur la diversité et la richesse de son propre territoire. En décembre auront lieu des célébration au ministère de l’Outre-mer avec la valorisation des jeunes et de leurs actions (rencontres, témoignages, participation des partenaires SMA)

Categories: Défense

Avec ReARMM, l'US Army change de modèle et équipera ses troupes projetées avec du matériel prépositionné

Fri, 26/03/2021 - 10:28

Est-ce la fin des transits de brigades de combat US entre les USA et l'Europe? Le récent débarquement d'une brigade aéromobile américaine via le port de Dunkerque pourrait effectivement être l'une des dernières manoeuvres de ce genre. En effet, l'armée de Terre US a changé son fusil d'épaule: désormais, les brigades "montantes" s'équiperont sur le théâtre via les stocks prépositionnés de matériel (photos US Army).

C'est l'objet du nouveau "Regionally Aligned Readiness and Modernization Model" (ReARMM), qui doit permettre d'améliorer le OPTEMPO ou tempo opérationnel mais aussi de réaliser des économies sur le transport (actuellement les brigades partent avec leur matériel et le ramènent en fin de projection, projections qui dureront 8 mois). Autre objectif: mieux préparer les unités à des combats de haute intensité en améliorant le cycle "modernization, training, mission".

L'US Army a 7 mois devant elle pour préparer la mise en oeuvre de ce Regionally Aligned Readiness and Modernization Model. Il est supposé entrer en vigueur au 1er octobre, quand débutera l'année fiscale 2022. Le modèle a été testé fin février au Center for Army Analysis de Fort Belvoir.

La mise en place de ce modèle, qui s'applique à l'ensemble de l'US Army (donc à l'Army National Guard), n'est pas sans conséquences.

D'abord, il introduit le concept de "régionalisation" qui doit permettre aux unités de mieux connaître leur éventuel futur théâtre de déploiement.
Ainsi, à compter du 1er octobre, le 1er Corps d'armée qui regroupe la 25e division d'infanterie, trois brigades e combat sur Stryker (SBCT) et des unités d'artillerie, d'aviation etc., sera assigné en permanence au théâtre indo-Pacifique.
Le 5e Corps sera lui affecté au théâtre européen, avec deux brigades de combat déjà basées sur place et une brigade blindée tournante.
Le Corps de réaction rapide, le 18e Airborne Corps (avec les 82nd Airborne  et 101st Airborne), ainsi que le 3e Corps (1st Cavalry Division et 1st Armored Division) resteront disponibles pour des projections mondiales.

Ensuite, les unités qui seront projetées utiliseront les matériels prépositionnés sur le théâtre. Il existe déjà 5 APS (Army prepositioned stocks) pour l'US Army.

Quatre sont à terre et un en mer:
 • APS-1 (CONUS) avec des dépôts aux USA,
• APS-2 (Europe) avec des dépôts en Belgique (Zutendaal), aux Pays-Bas (à Eygelshoven où des travaux d'une valeur de 35 millions d'euros, financés par les Pays-Bas, vont permettre de rénover et d'agrandir le site) et en Allemagne et bientôt à Poznan (Pologne),
• APS-3 (Afloat),
• APS-4 (Pacific/Northeast Asia),
• APS-5 (SWA).

Ces stocks sont gérés par des entreprises civiles, comme AECOM dans le cadre de l'APS 4, ou KBRwyle (APS 3). Amentum gère deux stocks d'Europe (Allemagne et Pologne). D'autres APS pourraient voir le jour. Et ceux qui existent vont être rénovés et mieux utilisés pour répondre aux besoins des troupes projetées.

Enfin, dernière conséquence, l'US Army va lancer une "Modernization Displacement and Repair Site initiative" (MDRS). Il s'agit d'apporter de la cohérence et de la fluidité dans le MCO (maintien en condition opérationnelle) et la maintenance.
Cette "initiative" permettra aux unités de se débarrasser des excédents (en particulier au niveau des véhicules dont les MRAP), de faire assurer la réparation des équipements en panne et d'accroître la disponibilité transversale du matériel qui pourra être affecté, une fois remis en condition, à une autre unité. 
A Fort Hood, la 1ere division blindée a ainsi remis quelque 4 000 pièces d'équipements (dont des véhicules) excédentaires au 407th Army Field Support Battalion qui pilote le nouveau Modernization Displacement and Repair Site.

A lire pour la perspective historique: The Force Management Challenge: Balancing Modernization and Readiness, un document de l'U.S. Army Heritage and Education Center.

 

Categories: Défense

RAIDS HS 78 raconte Les "commandos montagne en action"

Sat, 20/03/2021 - 10:20

Voici la 2e partie du HS que RAIDS a consacré aux commandos de l'armée de Terre; cette fois l'accent est mis sur les GCM. Ce hors-série n°078, mars-avril-mai 2021 (11,50€): Commandos montagne en action, a été rédigé par Michel Vial, sous la direction d'Éric Micheletti.

Ce HS rend hommage à l'action de ces formations spécialisées, issues des sections d'éclaireurs-skieurs des années 1930, et qui sont particulièrement actives en BSS.

Au sommaire :
- Les sections d’éclaireurs-skieurs, l’origine.
- Les commandos montagne.
- Sélection et formation des GCM.
- Les légionnaires du GCM.
- Les GCM au combat.
- Armement et matériel

 

Categories: Défense

Un concert caritatif de la Musique de l'Air le 26 mars

Fri, 19/03/2021 - 12:28

Un concert caritatif de l’orchestre d’harmonie de la Musique de l’Air au profit de la Fondation des Œuvres Sociales de l’Air (FOSA), aura lieu le vendredi 26 mars à 19h.

Au programme, un hommage à Camille Saint-Saëns, Astor Piazzola, Igor Stavinsky, et Benny Goodman, immenses compositeurs du XXe siècle, pour qui 2021 est une année anniversaire.

Retransmis en direct depuis l’auditorium Marcel Landowski du Conservatoire à rayonnement régional de Paris, sur la chaîne YouTube de l’armée de l’Air et de l’Espace, ce concert est accessible à toutes et tous : https://www.youtube.com/user/Armeedelairfrancaise.

À cette occasion, il est possible d'effectuer un don au bénéfice de la Fondation des œuvres sociales de l’Air (FOSA), accessible depuis ce lien.

La FOSA a pour mission de porter assistance aux orphelins, familles et blessés de la communauté aéronautique.

Categories: Défense

L'exercice RHEA en photos

Fri, 19/03/2021 - 08:54

450 militaires français ont mené samedi dernier un "exercice inédit de contre-terrorisme" au large de la Crète, a révélé mardi la ministre des Armées Florence Parly.

"Le 13 mars, les forces armées françaises ont conduit un exercice inédit de contre-terrorisme en Méditerranée, au large de la Crète", en simulant une "prise d'otage sur un navire commercial", avec "des terroristes qui prennent le contrôle d'un navire et qui en font une base de tir sur l'eau", a détaillé la ministre lors d'une audition devant la commission défense du Sénat.

"En seulement quelques heures, des commandos marine ont été projetés sur zone (...), des Rafale et des hélicoptères Caracal ont décollé de France pour rejoindre le navire sous le contrôle des terroristes à 2 000 km de nos bases et se sont engagés directement dans sa libération", a-t-elle décrit.

"Avec cet exercice, nous portons un message: sous notre vigilance française et européenne, ce message, c'est que la Méditerranée ne sera jamais un espace de non-droit", a-telle souligné.

Le détail des moyens: 450 militaires (Forces Spéciales et conventionnelles); le PHA Mistral, la FREMM Languedoc, le BSAM Loire, 2 H225M Caracal, un KC-130J, un C-130, 2 Rafale, un C-135, un AWACS, un ATL-2, un NH90 Caïman engagés dans l'exercice de contre-terrorisme "Rhéa" au large de la Crète.

#Rhéa a mobilisé le PHA Mistral, la FREMM Languedoc et son NH90, le BSAM Loire, des commandos marine, leurs ECUME et un ATL2. Cela démontre la capacité de la Marine à projeter rapidement des forces au large aux côtés des autres armées pour traiter des menaces en mer.#NotreDéfense https://t.co/72dxi4BHqN

— Marine nationale (@MarineNationale) March 18, 2021

Categories: Défense

DEFNET 2021: 388 cyber-incidents au programme de cet exercice de cyber-combat

Thu, 18/03/2021 - 13:44

L'exercice majeur du COM Cyber est en cours. DEFNET (c'est sa 8e édition) a toujours pour objectif, comme le rappelle le général de division aérienne Didier Tisseyre, de "consolider la chaîne cyber pour accroître la résilience du ministère des Armées et entraîner les personnels, dont des réservistes". Cette année, un effort est fait sur "l'intégration de la chaîne d'approvisionnement civile" avec l'implication de plusieurs entreprises dont Naval Group.

Piloté depuis Rennes, DEFNET met en scène 260 acteurs directs auxquels sont associés 25 unités spécialisées (le Centre d’analyse de lutte informatique défensive ou CALID et la 807e compagnie de Transmissions de Rennes, le centre de support cyber de la Marine, la DIRISI etc) ou opérationnelles (bases aériennes, Service de Santé, Service de l'énergie opérationnelle, une FREMM), des réservistes, des cadres de la DGA-MI de Bruz (Ille-et-Vilaine), l'ANSI etc. "Soit quelque 20 000 personnes que DEFNET impacte", comme le précise le capitaine de frégate François-Xavier, le directeur de l'exercice, qui vante à juste titre un "exercice fédérateur".

Sur deux semaines, "388 cyber-incidents sont planifiés", précise le commandant Jean-Philippe, un transmetteur rennais qui commande les 41 membres de deux cellules, l'une de direction de l'exercice, l'autre d'animation (cette cellule gère l'injection des incidents). 

Dans un autre bâtiment du quartier Margueritte de Rennes où est joué DEFNET, le capitaine Matthieu et les hommes de son centre opérationnel de sécurité (dont beaucoup sont issus de la 807e compagnie), protègent le réseau intradef et mettent en oeuvre les moyens techniques de lutte informatique défensive. A eux d'évaluer les incidents et le périmètre des attaques. A eux aussi de définir des solutions de remédiation.

Toute une gamme de cyber-incidents
Ces incidents s'inscrivent sur une toile de fond géostratégique qui permet de faire intervenir toutes les menaces et de les faire converger vers une crise de très haute intensité. Au menu de ces cyber-incidents: du hameçonnage (phishing), des rançongiciels qui visent les hôpitaux des Armées, les approvisionnements en carburant, les activités d'avions come l'A-400M ou le Rafale.

"Ce jeudi, c'est une FREMM de la Marine qui est la cible d'une attaque", explique le commandant Jean-Philippe. La frégate dont le système d'armes a été victime d'une cyber-attaque doit regagner Brest. La veille, raconte le lieutenant-colonel Myriam, le patron du centre opérationnel, "c'est une coupure du réseau SIC suite à une attaque informatique que nous avons dû traiter, dans le contexte d'une opex. Il a fallu recourir au réseau GSM mais le pylône a été saboté à son tour". Comment réagir pour assurer les transmissions?

Un exercice entre soi?
La Red Team à l'oeuvre a sa feuille de route bien établie et bien séquencée. Mais il n'est pas prévu que des acteurs extérieurs bouleversent le scénario des incidents et des attaques. C'est donc un exercice "entre soi" qui se joue. D'où un risque de "consanguinité" qui fait que les "bleus" l'emporteront toujours sur les "rouges".

"Il faut évidemment rester disruptif", concède le général Tisseyre, "pour que DEFNET bouscule pas mal". Mais l'injection d'incidents totalement inopinés, pilotés par des francs-tireurs (franc-hackers?), n'est pas encore au programme.

 

 

Categories: Défense

Deveryware retenu par la Gendarmerie pour l’analyse des données de téléphonie

Thu, 18/03/2021 - 13:00

Deveryware, une société experte dans les technologies d’investigation et les services pour la sécurité globale, vient de remporter le marché de la Gendarmerie nationale pour l'acquisition d’un logiciel spécialisé dans le traitement des données de téléphonie. Ce contrat doit s’étendre sur 4 ans.

En matière d'enquêtes judiciaires, le traitement d'analyse des données issues de la téléphonie est devenu un acte élémentaire, systématique et incontournable. Les enquêteurs de la Gendarmerie sont ainsi amenés, dans le cadre de leurs investigations, à obtenir auprès des opérateurs de téléphonie et d'accès internet des informations relatives à leurs abonnés. Il s'agit (entre autre) des factures détaillées d'abonnés (les fadettes) et des bornages (trafic sous relais). Ces informations brutes sont par la suite analysées par les enquêteurs afin d'établir des liens, identifier des comportements suspects, ou recueillir des éléments de preuve.

La Gendarmerie cherchait à se doter d'un logiciel spécialisé dans le traitement et l'analyse des données de téléphonie pour le déployer en métropole et en outre-mer où il sera utilisé par 30 000 gendarmes chargés d'une mission d'enquête. Après un appel à compétences lancé à l'automne 2019, la Place Beauvau avait lancé un appel d'offres pour l'analyse des fadettes des gendarmes. Selon la Lettre A du 20 mai 2020, Ockham Solutions et Deveryware étaient alors parmi les candidats.

Pour alléger la contrainte sur les enquêteurs et d’augmenter leurs capacités d’investigation Deveryware a proposé son logiciel DeveryAnalytics Telephony Data "qui a convaincu par sa puissance d’analyse et l’accessibilité qu’il propose". 

Le dynamisme de cette société s’est confirmé en 2020 : le chiffre d’affaires du groupe a atteint 37,2 millions d’euros. Une progression de 16,25% par rapport au chiffre d’affaires 2019 (32 M€) et 77% par rapport à celui de 2018 (21 M€).

Categories: Défense

Bakrhane frappe un GAT près du lieu de l'embuscade de Tessit

Wed, 17/03/2021 - 16:10

Suite de mon post précédent sur l'attaque contre la relève malienne à Tessit.

Lundi, une force de réaction rapide française est bien intervenue sur le site de l'embuscade qui a fait 33 morts dans les rangs maliens. Mais les hélicoptères français n'ont alors engagé aucune cible.

En revanche, mardi, deux frappes aériennes françaises ont eu lieu dans ce même secteur, mais à une vingtaine de kilomètres de Tessit. La première frappe a été suivie, trois heures plus tard, d'une seconde frappe puis d'un raid lancé par deux hélicoptères Tigre.

Le bilan communiqué par l'EMA fait état d'un groupe armé terroriste détruit.

 

 

Categories: Défense

31 soldats maliens tués dans une attaque, lors d'une relève lundi

Wed, 17/03/2021 - 13:11

Lu sur le fil AFP:
"Au moins 31 soldats maliens ont été tués lundi dans une attaque attribuée à des jihadistes dans le nord-est, près des frontières du Burkina Faso et du Niger, selon un nouveau bilan obtenu mercredi de sources militaires et locale. C'est l'une des attaques les plus meurtrières contre les forces maliennes en 2021.
Un précédent bilan faisait état de 11 morts, 11 disparus et 14 blessés. Ce bilan n'a cessé de s'aggraver depuis un premier communiqué publié tard lundi, plusieurs heures après l'attaque menée en milieu de journée contre la relève du poste de Tessit, au sud-ouest d'Ansongo. Il pourrait s'alourdir encore, d'autres sources citant des chiffres encore plus élevés.
La relève est tombée dans une embuscade tendue par une centaine d'hommes à bord de pick-ups et sur des motos, selon un récit fait antérieurement par l'armée sur les réseaux sociaux.
"Le nouveau bilan est de 31 militaires maliens tués. Les blessés ont été transportés à Gao pour des soins", a indiqué à l'AFP un commandant local s'exprimant sous le couvert de l'anonymat en raison de ses contraintes hiérarchiques. "Dans les rangs des terroristes, on a retrouvé 13 morts sur le terrain, et ils sont repartis avec d'autres corps", a-t-il dit.
Un document officiel que l'AFP a consulté rapporte 33 morts et 14 blessés. Un élu local a évoqué sous le sceau de l'anonymat 34 soldats tués".

Voici le bilan précédent:

COMMUNIQUE DU CHEF D’ETAT-MAJOR GENERAL DES #ARMEES pic.twitter.com/THzkkx3iVy

— Forces Armées Maliennes (@FAMa_DIRPA) March 16, 2021

Categories: Défense

Le DoD actualise les règles de l'Operational Contract Support Outside the United States

Wed, 03/03/2021 - 09:34

Le Département américain de la Défense (DoD) fait actuellement circuler un document intitulé "Operational Contract Support (OCS) Outside the United States". Il porte sur les "capacités vitales que nos contractors apportent sur le champ de bataille", comme le déclarait récemment Leigh Method, sous-secrétaire à la Défense en charge de la logistique

Il s'agit d'une nouvelle version des règles qui régissent les activités des contractors sous contrat avec le DoD. La première version de ce document date de décembre 2011. Elle avait été rédigée après la publication, toujours en 2011, du rapport de la “Commission on Wartime Contracting in Iraq and Afghanistan", qui avait relevé des zones d'ombres et pointé du doigt des insuffisances dans la gestion et le suivi des contractors du DoD.

Les commentaires sur le contenu de ce texte révisé sont possibles jusqu'au 8 mars.

Parmi les points qui ont été précisés, on peut citer l'inclusion des contractors dans les forces armées US (au même titre que les réservistes ou les civils de la Défense), ce qui permet aux commandements opérationnels de mieux anticiper la présence et les activités des contractors dans leur planification (c'était une critique souvent émise dans les années 2000 par les commandants sur le terrain qui voyaient les contractors comme des électrons libres, sans lien de sujétion à l'autorité militaire).

Autre point d'importance, c'est la prise en compte des contractors, plus seulement dans les "contingency operations" mais dans tous les scénarios opérationnels (entraînement, opérations humanitaires suite à des catastrophe naturelles ou des épidémies, opérations de maintien de la paix etc).

Le texte clarifie aussi les responsabilités mutuelles du DoD et des contractors, par exemple en termes de visites médicales et de préparation physique et médicale avant un déploiement.

Décryptage. Il est nécessaire, toutefois, de prendre un peu de recul. Le DoD ne fait, en réalité, que "normaliser" des pratiques déjà constatées et éprouvées. La réécriture n'est en rien une anticipation ou une planification d'évolutions.

Les trois exemples que je cite plus haut ne sont absolument pas inédits puisqu'ils sont déjà intégrés dans les relations avec les contractors. Il s'agit donc bien d'une actualisation mais en rien d'une projection qui anticiperait une évolution des pratiques.

La lecture de ce document n'est, toutefois, pas inutile: elle permettra à ceux qui se contentent de clichés sur les contractors de mesurer l'extraordinaire chemin parcouru par le DoD depuis les années 1990 pour légitimer l'externalisation et assurer la fameuse "régulation" d'une industrie des services militaires que l'on diabolise trop souvent à tort (et parfois à raison).

 

 

Categories: Défense

L'USAF veut faire former par le privé, chaque année, 100 pilotes d'hélicoptères

Tue, 02/03/2021 - 09:48

Qui pourrait former une centaine de pilotes d'hélicoptères par an? C'est la question posée par l'US Air Force. Il s'agit pour l'instant d'une RFI, une simple request for information, mais elle témoigne des besoins non couverts par l'USAF en terme de formation et de sa tentation d'externaliser la formation initiale de pilotes d'hélicoptères (ce que la RFI appelle "Introductory Flight Training - Rotary Wing ( ou IFT-R). 

Ce projet s'inscrit aussi dans l'ambition de l'USAF de créer une filière spécifique de formation initiale de ses pilotes d'hélicoptères qui ne passeraient plus par le stade du vol sur T-6. Une façon de libérer des places pour former des pilotes d'avions. 

L'objectif est de trouver une voie alternative pour former des pilotes d'hélicoptères via un prestataire civil capable d'offrir le même type de formation que celle dispensée en interne par l'Air Education and Training Command de l'USAF. Cette formation externalisée sera dispensée dans les locaux du prestataire.

L'objectif est de former 64 pilotes la première année, 88 la deuxième année puis de passer à un rythme annuel de 100 pilotes brevetés. La formation pourra être dispensée sur des hélicoptère de type Bell 206 (ou des appareils similaires) et devra comporter 50 heures de vol et 10 de simulateur.

 

Categories: Défense

L'ARC Endurance attendu le 5 mars à Dunkerque avec sa cargaison d'hélicoptères US

Mon, 01/03/2021 - 10:47

Le roulier Endurance qui transporte les équipements de la brigade aéromobile de la 1ere division d'infanterie de l'US Army est attendu à Dunkerque le 5 mars en fin d'après-midi. Ce navire va décharger environ 55 hélicoptères et du matériel de cette unité qui va être déployée en Allemagne et en Europe de l'est pour les 9 prochains mois, dans le cadre de l'opération Atlantic Resolve.

Une fois débarqué, les Chinook et autres Apache feront mouvement vers l'aéroport de Calais d'où ils repartiront quelques jours plus tard vers l'Allemagne. 

L'ARC Endurance a d'abord fait escale en Grèce. pour y livrer une trentaine d'hélicoptères. L'US Army avait déjà, l'an dernier, fait transiter une partie des équipements de la brigade aéromobile de la 101e aéroportée via ce port:

Categories: Défense

BD et salle d'honneur: le 6e régiment du génie cherche des coups de pouce pour financer ses projets

Mon, 01/03/2021 - 09:58

En 2019, le 6e régiment du génie d'Angers fêtait ses 125 ans d’histoire. C'était l'occasion nouvelle de se remémorer les activités opérationnelles qui ont mené les sapeurs de Marine au Liban, en Irak, au Cambodge, dans les Balkans, en Afghanistan, au Congo ou encore en Côte d’Ivoire.

Afin de redynamiser la transmission des traditions régimentaires, le régiment historique de la ville d’Angers a entrepris deux projets d’ampleur.

Une salle d'honneur : ayant à cœur de transmettre et faire vivre son histoire, le régiment a débuté des travaux de création d’une toute nouvelle salle d’honneur en fin d’année 2018. Aujourd’hui, ces travaux se poursuivent et devraient se terminer d’ici la fin d’année 2021. Composée de 3 espaces dotés d’une scénographie moderne et immersive, la salle d’honneur permettra au visiteur de découvrir l’histoire du régiment de sa création en 1894 jusqu’à nos jours. Enfin, en entrant dans la crypte, le visiteur pourra se recueillir.

Une bande dessinée : dans le sillage du succès du dernier ouvrage consacré au 6e régiment du génie "les sapeurs à l’ancre d’or" (2016) et toujours dans l’esprit de partager sa riche histoire, le régiment sort cette fois des sentiers battus pour réaliser une bande dessinée de près de 60 pages. Proposant un subtil et modeste lien entre les sapeurs d’aujourd’hui, engagés dans le désert de la bande sahélo-saharienne et ceux d’hier, héros de la grande guerre, ce premier opus consacre deux figures du régiment : les sapeurs Mauduit et Cadoret. De la guerre des mines aux combats sahéliens, le lecteur suit les péripéties des sapeurs du 6.

Pour soutenir à ces projets, il est possible de faire un don ici

Categories: Défense

Les forces maliennes vont réoccuper le poste d’Aderamboukan abandonné en novembre 2019

Sun, 28/02/2021 - 15:31

Le 10 novembre 2019, je faisais part dans un post du repli de plusieurs garnisons maliennes. L’état-major malien expliquait ce mouvement de troupes en précisant que "les unités isolées vont être regroupées en point d’appui et centres de résistance". 

15 mois plus tard, les forces maliennes espèrent opérer leur retour sur le poste d’Aderamboukan qui avait été abandonné pour que les FAMa puissent se recentrer sur Menaka. Menaka où un VAB français a sauté sur une mine le 25 février, faisant 3 blessés. 

C'est la force Takuba (lire ci-dessus) qui a effectué une mission de reconnaissance avant le retour des FAMa. Le retour prochain, des FAMa, c'est aussi le retour de l'Etat dans ce secteur.

 

Categories: Défense

Pages