You are here

Bruxelles2 Blog

Subscribe to Bruxelles2 Blog feed
Défense, Sécurité, Diplomatie, Pouvoirs. L'oeil francophone sur l’Europe politique
Updated: 3 hours 25 min ago

Trois soldats français et estoniens blessés à Gao par l’explosion d’un véhicule piégé

Mon, 22/07/2019 - 21:37

(B2) Un véhicule piégé (VBIED) a explosé ce lundi (22 juillet) dans l’après midi à l’entrée de la base militaire française de Gao, faisant trois blessés parmi les militaires français et estoniens, a annoncé le porte-parole de l’état-major français des armées, le colonel Frédéric Barbry à l’AFP.

Soldats estoniens au Mali (crédit : Etat major des armées FR)

Le VBIED (Vehicle Borne Improvised Explosive Devices) s’est « présenté à 15h45 locales à l’entrée de la partie française du camp de Gao » à l’entrée du camp de la force Barkhane qui abrite également de l’autre côté la force de maintien de la paix des Nations unies (Minusma) et les forces armées maliennes (Fama). Le pronostic vital des soldats « n’est pas engagé », a-t-il précisé sans détailler leur état.

Une cinquantaine de soldats estoniens, issus essentiellement du Scout Battalion Estonia (l’unité de réaction rapide de la 1ère brigade d’infanterie estonienne), assurent depuis près d’un an (août 2018) la ‘force protection du camp de Gao. Ils sont relevés tous les quatre mois.

(NGV)

A Vehicle Borne Improvised Explosive Devices (VBIED) exploded on Monday (22 July) afternoon at the entrance to the French military base Gao, of the force Barkhane (Mali), causing three French and Estonians casualties, Colonel Frederic Barbry, spokesman of the French General Staff of Armed Forces, said.

Cet article Trois soldats français et estoniens blessés à Gao par l’explosion d’un véhicule piégé est apparu en premier sur B2 Bruxelles2.

Londres lance une force ‘européenne’ de protection maritime dans le Golfe. Les Français répondent présent

Mon, 22/07/2019 - 19:55

(B2) Le ministre britannique des Affaires étrangères Jérémy Hunt vient de l’annoncer, ce lundi (22 juillet). Le Royaume-Uni va lancer dans le Golfe une « force maritime conduite par les Européens » (European-led maritime) afin de protéger les navires traversant le détroit d’Ormuz contre d’éventuelles attaques ‘de piraterie’ (aka des forces iraniennes)

Le HMS Duncan va participer à la force européenne de protection dans le Golfe (crédit : Royal Navy – Archives B2 – juin 2019)

Une montée en puissance lente

La présence va être renforcée peu à peu. Aux côtés du HMS Montrose (F-236), une frégate de type 23 déjà sur place, la Royal Navy a envoyé sur place le HMS Duncan (D-37), un destroyer de Type 45 destroyer), qui devrait sur zone dans quelques jours, d’ici « le 29 juillet ». Ce sera la « première étape dans ce processus de montée en puissance ». Objectif : protéger les navires battant pavillon britannique (tankers pétroliers, transporteurs de gaz liquéfié, cargos…) naviguant dans le détroit d’Ormuz. Jérémy Hunt a tenu à cependant à avertir que cet effort n’était pas militaire. « Nous faisons cela, non pas accroitre la tension, mais parce que nous estimons que la liberté de navigation est importante. Ce que nous recherchons est la désescalade. »

Une force européenne, la France répondra présent

« La coalition proposée sera placée sous le leadership européen » a précisé Jérémy Hunt. Plusieurs pays ont été contactés pour participer à cette force, dont le format n’est pas précisé exactement. La France et l’Allemagne notamment a précisé le ministre britannique, ayant indiqué avoir parlé avec ses homologues Jean-Yves Le Drian et Heiko Maas. Les Pays-Bas et la Norvège — deux pays avec une industrie pétrolière — auraient aussi été contactés selon nos informations. La France répondra présent. La ministre de la Défense française Florence Parly l’a assuré ce lundi après-midi après un entretien téléphonique avec son homologue britannique Penny Mordaunt. Il y a une « pleine solidarité » entre la France et le Royaume-Uni « alors qu’un pétrolier britannique est toujours retenu par l’Iran ». « La liberté de navigation dans le Golfe est un enjeu majeur de sécurité pour les Européens » a-t-elle indiqué. « Nous souhaitons travailler ensemble à la garantir. »

Une force bien distincte de l’effort américain

Cette force agira en coordination avec les autres forces, notamment américaines présentes dans la zone. « On ne peut pas exclure les Américains. Nous agirons en coordination avec eux ils ont des moyens de ravitaillement en mer ou d’information » qui sont utiles à l’opération. Mais cette force sera bien distincte. Le chef de la diplomatie britannique a tenu cependant à le préciser devant la Chambre des communes, il ne s’agit pas pour les Britanniques de s’associer aux efforts américains en cours visant à briser l’Iran. « Cela ne fait pas partie de l’effort maximum des Américains sur l’Iran, car nous sommes engagés dans l’accord sur le nucléaire iranien. »

Des règles d’engagement élaborées

Les règles d’engagement sont en cours d’élaboration, mais le ministre n’a pas tenu devant la chambre à en donner tous les détails. Les navires marchands devront aussi faire un effort pour accroitre leur sécurité. « On pourra pas assurer un risque zéro, mais on pourra le réduire. » Tous les navires battant pavillon britannique transitant par le détroit d’Ormuz devront ainsi communiquer la date de leur passage pour « nous permettre d’offrir la meilleure protection possible ». D’autres mesures pourraient aussi être nécessaires.

Un élément doublement stratégique

Ce lancement est intéressant. On avait connu des Britanniques beaucoup plus atlantiques et moins européennes. Aussi quand Jérémy Hunt, un ministre tory bon teint, annonce une « European-led maritime force », menée en « coalition » (1) on se pince presque pour se dire qu’on ne rêve pas. Même le plus audacieux Européen n’aurait jamais imaginé une situation où Londres réclame une opération ‘européenne’.

C’est assez ironique qu’il fallait le Brexit (et Donald Trump) pour que les Britanniques se souviennent qu’avoir une force européenne peut avoir autant d’intérêt qu’une force euro-atlantique. Mais c’est une affaire de haute politique. Il s’agit pour les Britanniques de bien se distinguer des efforts américains en cours contre l’Iran. Le chef du Foreign Office l’a répété à plusieurs reprises, interrogé par les députés de la Chambre des communes : cette force sera bien distincte de l’effort américain.

Un geste de puissance douce

Et placer cette force sous commandement de l’OTAN serait un signe immédiat d’hostilité. Le placer sous commandement européen est un geste de ‘puissance douce’. L’Europe peut afficher qu’elle ne vise que la protection des navires, comme elle l’a fait dans l’Océan indien, contre les pirates somaliens, de concert d’ailleurs avec des navires iraniens. Et parmi les députés britanniques, cette force européenne de lutte contre la piraterie (commandée par les Britanniques depuis Northwood) est un « véritable succès ». Les députés britanniques l’ont rappelé lors du débat à la chambre.

Une campagne en cours

N’oublions pas cependant un élément principal : Jérémy Hunt est en campagne actuellement pour briguer le poste de chef du parti conservateur et dans le même temps celui de Premier ministre. Il a intérêt à la fois à durcir le ton, mais aussi à affirmer sa différence avec Boris Johnson sur un point essentiel : la coopération avec l’Europe. En défendant la mise en place d’une force européenne dans le détroit d’Ormuz, il affirme sa détermination. En la plaçant sous l’emblème de l’Europe, il affiche la nécessité d’avoir une approche plus mesurée qu’un hard deal. Car, dès aujourd’hui, les Britanniques peuvent et auront besoin des Européens.

Un besoin d’Europe

Soyons clairs. Même dynamique, la flotte britannique ne suffira pas à assurer la protection des navires soit battant pavillon britannique, soit propriété ou armé par une compagnie britannique. Il faut une coalition d’Européens. Au passage, cela permet à la marine britannique de retrouver un rôle et une mission de premier plan, depuis qu’elle ne participe plus ni à la force anti-piraterie de l’UE déployée dans l’Océan indien, ni dans les opérations en Méditerranée. Le QG d’opération de Northwood va pouvoir ainsi retrouver une vocation maritime qu’il avait perdue avec le départ de l’opération EUNAVFOR Atalanta pour un QG espagnol (pour cause de Brexit).

(Nicolas Gros-Verheyde)

(1) Un terme courant outre-Manche pour désigner les opérations de l’Union européenne sans mentionner celle-ci. En l’espèce, il n’est pas vraiment clair si le Royaume-uni veut placer cette force sous le commandement des structures européennes.

Cet article Londres lance une force ‘européenne’ de protection maritime dans le Golfe. Les Français répondent présent est apparu en premier sur B2 Bruxelles2.

(B2 Pro) Pour construire une Europe de la Défense, il faut travailler avec toutes les marines européennes (RA Gilles Boidevezi)

Mon, 22/07/2019 - 17:45
(B2) Comment la marine conçoit son approche européenne. C'est le fil rouge de l'entretien qu'a réalité B2 avec le contre-amiral Gilles Boidevezi, en charge des relations internationales à l’état-major de la marine nationale française. L'occasion d'échanger de façon approfondie sur les principaux sujets en cours. La construction européenne, les opérations, l'initiative européenne d'intervention, l'avenir de […]

Cet article (B2 Pro) Pour construire une Europe de la Défense, il faut travailler avec toutes les marines européennes (RA Gilles Boidevezi) est apparu en premier sur B2 Bruxelles2.

(B2 Pro) Un homme des transmissions prend la tête d’EUTM Somalia

Mon, 22/07/2019 - 14:05
(B2) Matteo Giacomo Spreafico, qui a été élevé au grade de général de brigade, quitte ses fonctions de commandant de force de la mission de l'UE de formation de l'armée somalienne (EUTM Somalia), après un an passé à Mogadiscio (1), remplacé à compter du 9 août par le général de brigade Antonello De Sio. Les […]

Cet article (B2 Pro) Un homme des transmissions prend la tête d’EUTM Somalia est apparu en premier sur B2 Bruxelles2.

(B2 Pro) Les réflexions de Julian King sur la 5G

Mon, 22/07/2019 - 09:35
(B2) La deuxième étape de l'évaluation des infrastructures européennes des réseaux 5G démarre aujourd’hui, a annoncé le commissaire européen chargé l’Union de la sécurité Julian King vendredi (19 juillet) La Commission européenne avait, en mars dernier, détaillé une démarche en trois étapes pour préparer l'introduction de la 5G en Europe. (Lire : Sécurité des réseaux […]

Cet article (B2 Pro) Les réflexions de Julian King sur la 5G est apparu en premier sur B2 Bruxelles2.

La circulation dans le détroit d’Ormuz compromise. Les Européens en soutien à Londres

Sat, 20/07/2019 - 22:20

(B2) L’arraisonnement par les Gardiens de la révolution iranien du Stena Impero dans le détroit d’Ormuz a provoqué des réactions en cascade

Le tanker Stena Impero naviguait vers l’Arabie saoudite quand les militaires iraniens sont intervenus samedi (20 juillet) pour le stopper. Comme à la parade, des hommes masqués issus des commandos des gardiens de la révolution descendent le long d’un filin de l’hélicoptère qui les transportait, tandis qu’une vedette rapide entourait le bateau. La vidéo livrée par les Iraniens est assez impressionnante.

http://www.bruxelles2.eu/wp-content/uploads/2019/07/saisie-stena-impero-forces-iraniennes..mp4

Du côté iranien, on justifie cette intervention par un accident qu’aurait causé le navire battant pavillon britannique, mais propriété d’un armateur suédois. Mais c’est plus certainement l’arraisonnement d’une manière identique par la marine britannique d’un navire iranien au large de Gibraltar, soupçonné de trafic de pétrole vers la Syrie qui est plutôt la cause.

Un acte hostile et agressif

Les Britanniques ont convoqué un comité Cobra (réunion d’urgence des principaux responsables de sécurité). « C’est un acte hostile, agressif [et] illégal » a confirmé la ministre britannique de la Défense, Penny Mordaunt, sur Sky News. « Le navire était à ce moment dans les eaux omanaises. » La frégate britannique HMS Montrose qui se trouve actuellement dans le détroit se trouvait à peine une heure du Stena Impero, a-t-elle précisé, démentant ainsi la proximité supposée de la frégate royale : dix minutes selon la presse.

L’Iran est parti dans un sens opposé à la désescalade

« Je viens juste de parler avec le ministre iranien des Affaires étrangères Zarif (je lui) ai exprimé ma déception extrême après qu’il m’ait assuré samedi dernier, que  l’Iran voulait désamorcer la situation [et] ils se sont comportés dans le sens opposé » a souligné le ministre des Affaires étrangères Jeremy Hunt, par twitter en fin de matinée ce samedi. Et d’ajouter : « Les navires doivent et veulent être protégés ».

Le soutien de plusieurs pays européens à Londres

Plusieurs pays (France, Allemagne, Pays-Bas) ont apporté tout leur soutien au Royaume-Uni. Le Quai d’Orsay a ainsi condamné « fermement » la saisie du navire et demandé sa libération du navire et de l’équipage, comme de « respecter la liberté de navigation ». Une demande identique côté européen pour les deux navires saisis par Téhéran. Un deuxième navire, le MV Mesdar, battant pavillon du Libéria et propriété britannique, avait été capturé. Mais il a été libéré rapidement et a repris sa route vers l’Arabie Saoudite, sa destination originale.

Un moment sensible

Cette affaire tombe à un moment en effet on ne peut plus sensible, alors que l’accord sur le nucléaire iranien est en péril. Washington continue à mettre sa pression et Téhéran, mécontent de ne pas toucher les dividendes de son effort en matière de respect de l’accord, a décidé de dépasser, de façon limitée (pour l’instant), les quotas autorisés d’eau lourde. « Dans une situation déjà tendue, cette évolution comporte des risques d’escalade. Cela compromet les travaux en cours pour trouver un moyen de résoudre les tensions actuelles » réagit Maja Kocijancic la porte-parole du service diplomatique européen, au nom de la Haute représentante de l’UE.

(NGV)

Le sort de Nazanin Zaghari-Ratcliffe

Autre chef de préoccupation pour les Britanniques, le sort de Nazanin Zaghari-Ratcliffe une gestionnaire de projet à la fondation Thomson Reuters, à double nationalité britannique et iranienne, arrêtée le 3 avril 2016 et détenue en Iran donc depuis plus de trois ans. Jeremy Hunt n’a pas caché sa préoccupation face à son transfert « cette semaine dans un hôpital des gardiens de la révolution. Nous espérions que cela signifiait qu’elle avait besoin d’un traitement médical, mais le fait qu’elle ait été coupée du contact avec sa famille est un motif d’inquiétude énorme pour nous. »

Cet article La circulation dans le détroit d’Ormuz compromise. Les Européens en soutien à Londres est apparu en premier sur B2 Bruxelles2.

Une certaine décrispation des relations avec la Russie ?

Sat, 20/07/2019 - 15:15

(B2) Le retour de la Russie au Conseil de l’Europe ne tient pas uniquement du hasard de circonstances. Elle reflète une position franco-allemande visant à tempérer l’attitude actuelle vis-à-vis de Moscou.

L’objectif n’est pas de ‘copiner’ avec le Kremlin, mais d’avoir une attitude moins ostracisante, plus responsable et plus respectueuse vis-à-vis d’un pays qui reste tout de même une des principales puissances mondiales et… un voisin.

La politique de durcissement n’a pas payé

Le constat est frappant. La volonté de plusieurs pays — de l’Est notamment, mais aussi de la Suède et des Pays-Bas comme du Royaume-Uni — d’avoir une position de plus en plus dure vis-à-vis de la Russie ne produit pas les effets escomptés. Certes, la fermeté européenne a été visible, mais elle n’a entraîné aucun changement dans la politique russe depuis cinq ans. Au contraire. Le conflit en Ukraine perdure, les tentatives d’entrisme dans les républiques voisines aussi. Et, crise après crise, le Kremlin avance ses pions sur la scène internationale. Certes son budget de la défense reste modeste : 66,3 milliards $ en 2017 selon le SIPRI à comparer aux quelque 150 milliards $ des budgets cumulés français, britannique et allemand (selon les mêmes sources). Mais la Russie maintient un tempo d’engagement élevé et, surtout, n’hésite pas à payer le prix du sang, là où la plupart des pays européens s’alarment au moindre blessé grave.

Une présence russe qui s’affirme

Moscou a ainsi gagné sa première guerre depuis des années en intervenant en Syrie depuis 2014. Intervention quelque peu minorée au départ par certains experts et sources militaires occidentales, mais qui a prouvé son efficacité. Son retour en Afrique s’affirme clairement : outre la présence renforcée en Centrafrique (via des sociétés privées liés à la sphère gouvernementale), la Russie s’affiche au Congo Brazzaville et dans plusieurs pays de zone francophone. Et elle veille au grain dans le conflit libyen. Enfin, ses navires restent bien présents de la mer noire à l’Océan indien, en passant par la Méditerranée ou la mer de Chine. Face à une façade sud qui s’embrase, de l’Iran à l’Algérie, face à un allié américain qui souffle sur les braises, Paris et Berlin sont d’accord : il importe de renouer le contact avec les Russes, d’envoyer quelques signaux positifs, sans lâcher l’essentiel — la non-reconnaissance de l’annexion de la Crimée par exemple.

Trouver des voies de convergence avec la Russie

L’enjeu principal recherché par le couple franco-allemand est d’apaiser le conflit à l’Est de l’Ukraine, de relancer le processus de Minsk aujourd’hui bloqué, et de s’assurer ainsi d’un certain pôle de stabilité à l’Est du continent. Il s’agit aussi de garder la Russie à bord de l’accord sur le nucléaire iranien. Le dispositif de commerce ‘légitime’ avec l’Iran mis en place sous forme d’une société (Instex) devrait ainsi lui être ouvert. C’est paradoxal, mais aujourd’hui, sur plusieurs dossiers internationaux (Iran, processus de paix au Proche-Orient et statut de Jérusalem, situation dans le Golfe, multilatéralisme…), la Russie semble plus proche, parfois, des positions européennes que de celles des Américains. D’où un nécessaire recentrage de la politique européenne.

(Nicolas Gros-Verheyde)

Cet article Une certaine décrispation des relations avec la Russie ? est apparu en premier sur B2 Bruxelles2.

(B2 Pro) Pour les menaces hybrides, il y a désormais un groupe de travail !

Fri, 19/07/2019 - 17:52
(B2) Un nouveau groupe de travail des États membres a été créé. Objet : la résilience et la lutte contre les menaces hybrides. Il se réunit pour la première fois lundi (22 juillet). Un geste très politique La création de ce groupe est en pleine logique avec une des priorités de la présidence finlandaise du […]

Cet article (B2 Pro) Pour les menaces hybrides, il y a désormais un groupe de travail ! est apparu en premier sur B2 Bruxelles2.

(B2 Pro) Les discussions s’accélèrent sur un mécanisme temporaire de débarquement des migrants sauvés en mer

Fri, 19/07/2019 - 16:01
(B2) Réunis à Helsinki de façon informelle, les ministres de l'Intérieur n'ont pas réussi à trouver, jeudi (18 juillet), un accord sur un mécanisme temporaire de débarquement, malgré une proposition franco-allemande. Mais les esprits semblent évoluer (un peu). La discussion continue • Les discussions sur un mécanisme temporaire de solidarité pour le débarquement des migrants […]

Cet article (B2 Pro) Les discussions s’accélèrent sur un mécanisme temporaire de débarquement des migrants sauvés en mer est apparu en premier sur B2 Bruxelles2.

(B2 Pro) Les Européens envisagent une action de stabilisation de soutien aux accords de paix dans le Mindanao – Bangsamoro

Fri, 19/07/2019 - 11:40
(B2 – exclusif) L’Union européenne planifie le déploiement d'une « action de stabilisation ». Objectif : assister le processus de pacification engagé aux Philippines, dans la région de Bangsamoro. Les ambassadeurs du COPS en ont débattu. Premières idées • Cette 'action' serait fondée sur l’article 28 du Traité (1), et non sur le cadre classique […]

Cet article (B2 Pro) Les Européens envisagent une action de stabilisation de soutien aux accords de paix dans le Mindanao – Bangsamoro est apparu en premier sur B2 Bruxelles2.

Dernières nouvelles des missions de maintien de la paix de l’UE – PSDC (juin 2019)

Fri, 19/07/2019 - 10:46

(B2) Au Niger, les forces de sécurité se préparent à la tenue du sommet de l’Union africaine. Dans le Golfe d’Aden, les coréens participent aux exercices de l’opération Atalanta. Des officiers ukrainiens sont formés à la lutte contre la corruption en Lituanie. Les palestiniens visitent Bruxelles et la Jordanie afin de renforcer leurs capacités de lutte contre la fraude et la cyber-criminalité

Niamey. Simulation d’attaques terroristes simultanées

Les forces de sécurité intérieures nigériennes ont effectué un exercice de gestion de multiples attaques terroristes simultanées le 18 juin à Niamey. Objectif : préparer le centre opérationnel régional et les différentes forces (police nationale, garde nationale, gendarmerie nationale, pompiers et SAMU) à réagir de manière coordonnée et efficace, en vue de la tenue du sommet de l’Union africaine du 6 au 9 juillet dans la capitale nigérienne. L’exercice a été créé et codirigé par EUCAP Sahel Niger et l’ambassade de France.

(crédit: EUTM RCA)

Golfe d’Aden. Coopération avec la Corée du Sud au sein d’EUNAVFOR Atalanta

Le navire sud-coréen Dae Jo Yeong a rejoint l’opération européenne de lutte contre la piraterie au large de la Somalie à la mi-juin. Les Coréens ont ainsi accompagné l’ESPS Navarra dans la réalisation d’approche amicales et d’exercices d’arraisonnement. Cette collaboration s’inscrit dans le cadre plus général de la collaboration entre coréens et européens pour la sécurisation de la route maritime entre le Golfe d’Aden et l’Océan indien.

Vilnius. La lutte contre la corruption enseignée par la police lituanienne aux ukrainiens

Un groupe d’officiers de la police nationale ukrainienne a visité la Lituanie début juin. Les policiers lituaniens ont partagé avec eux leur expérience en matière de prévention et de lutte contre la corruption, qui leur a permis d’améliorer de manière significative la confiance de la population dans les forces de police. L’accent fut mis sur l’éducation, la résilience face à la corruption, et le travail avec les lanceurs d’alerte.

(crédit: EUAM Ukraine)

Bruxelles. Mission anti-fraude palestinienne à Bruxelles

Du 18 au 20 juin, cinq représentants de l’Administration générale des frontières et points de passage palestinienne ont eu l’occasion de visiter l’organisation européenne de lutte contre la fraude (OLAF). L’occasion d’échanger de vive voix sur les procédures d’enquête, les méthodes de prévention de la fraude, et la lutte contre la fraude transfrontalière.

(crédit: EUPOL COPPS)

Jordanie. 13 juges palestiniens formés en cybercriminalité

13 juges palestiniens ont assisté à une formation de quatre jours sur la cybercriminalité. Répondre à la spécificité de ce type de crimes, contourner les limites de la loi palestinienne actuelle en la matière, comprendre les modes opératoires des cybercriminels ont été au cœur de cette formation. Les juges formés en Jordanie se chargeront de former eux-mêmes près de 50 autres juges palestiniens. La formation a été organisée et financée par EUPOL COPPS.

(crédit: EUPOL COPPS)

(MHA)

Cet article Dernières nouvelles des missions de maintien de la paix de l’UE – PSDC (juin 2019) est apparu en premier sur B2 Bruxelles2.

(B2 Pro) Cinq perturbateurs maliens considérés comme non grata en Europe avec gel des avoirs à la clé

Thu, 18/07/2019 - 16:45
(B2) L'Union européenne a dès aujourd'hui (jeudi 18 juillet) imposé des sanctions à cinq personnalités maliennes actifs dans le nord du pays (Gao, Kidal, Tombouctou, Bourem) et considérés comme des éléments de trouble aux accords de paix maliens. Leurs avoirs sont gelés dès aujourd'hui (18 juillet) et ils sont interdits de séjour dans l'UE (interdiction […]

Cet article (B2 Pro) Cinq perturbateurs maliens considérés comme non grata en Europe avec gel des avoirs à la clé est apparu en premier sur B2 Bruxelles2.

(B2 Pro) Europe et Chine vont coopérer à un programme de désarmement en Afrique

Thu, 18/07/2019 - 15:00
(B2 - exclusif) L'Union européenne et Chine vont coopérer à un programme visant à lutter contre le détournement d'armes et de munitions en Afrique. Les ambassadeurs de l'UE (Coreper 2) ont approuvé mardi (16 juillet) ce programme doté d'un montant d'un peu moins d'un million d'euros. Le projet aurait dû être approuvé lors de la […]

Cet article (B2 Pro) Europe et Chine vont coopérer à un programme de désarmement en Afrique est apparu en premier sur B2 Bruxelles2.

(B2 Pro) Le numéro 2 de l’OTAN sera roumain : Mircea Geoana

Wed, 17/07/2019 - 22:51
(B2) C'est finalement le Roumain Mircea Geoana qui a été nommé secrétaire général adjoint de l'OTAN. La décision est tombée ce mercredi (17 juillet). Il prendra ses fonctions à la mi-octobre 2019, remplaçant l'Américaine Rose Gottemoeller, au terme d'un mandat de trois ans C'est le premier Roumain à occuper un poste de premier plan au […]

Cet article (B2 Pro) Le numéro 2 de l’OTAN sera roumain : Mircea Geoana est apparu en premier sur B2 Bruxelles2.

Mieux communiquer, nécessité primaire pour la justice palestinienne

Wed, 17/07/2019 - 16:15

(B2) La mission de soutien aux forces de police et à la justice palestinienne de l’UE aide les autorités judiciaires palestiniennes à mieux communiquer

(crédit: EUPOL COPPS)

C’est un travail de quatre mois qui vient à peine de se clôturer. Dix participants palestiniens représentant les trois principales autorités judiciaires, le Haut conseil judiciaire, le ministère de la Justice et le bureau du Procureur général, ont été formés en communication. Chacune des trois institutions a ainsi développé, avec le soutien d’une consultante finnoise recrutée par la mission européenne de formation de la police (EUPOL Copps), sa propre stratégie de communication.

L’angle choisi : l’approche citoyenne (« citizen first ») dans le but d’améliorer l’accès à la justice et de simplifier l’accès à l’information pour les citoyens palestiniens. Second objectif : harmoniser la comm’ dans le secteur de la justice afin que les trois institutions communiquent de manière coordonnée.

L’exercice pratique a été la mise au point de deux brochures informatives. La première brochure concerne les certificats de non-condamnation, nécessaires à l’engagement dans le secteur public palestinien, ou bien pour l’obtention de visas et d’autres documents administratifs. La seconde brochure traite de la légalisation des documents. La mission s’est chargée de fournir 1000 copies de chaque brochure au ministère.

(MHA)

Cet article Mieux communiquer, nécessité primaire pour la justice palestinienne est apparu en premier sur B2 Bruxelles2.

(B2 Pro) De nouvelles sanctions européennes à l’étude contre les auteurs de torture au Venezuela ?

Wed, 17/07/2019 - 08:20
(B2) Les preuves d'une violation généralisée des droits de l'Homme au Venezuela sonnent l'alarme. L'Union européenne prépare de nouvelles mesures ciblée La publication du rapport de Michelle Bachelet, le Haut commissaire aux droits de l'Homme de l'ONU, faisant état de graves violations de droits de l'Homme au Venezuela, a fait réagir au niveau européen. Ce […]

Cet article (B2 Pro) De nouvelles sanctions européennes à l’étude contre les auteurs de torture au Venezuela ? est apparu en premier sur B2 Bruxelles2.

(B2 Pro) Réinstallation des réfugiés, débarquement… Les nouvelles propositions italiennes discutées à Helsinki ?

Wed, 17/07/2019 - 05:20
(B2) Il faut une solution qui sorte l'Union européenne de l'urgence. C'est tout l'esprit des dernières propositions italiennes pour tenter de solutionner la question des migrations. Prochain rendez-vous à Helsinki mercredi soir Le ministre italien Enzo Moavero Milanesi n'est pas arrivé les mains vides au Conseil des Affaires étrangères. Peu avant, dans le quotidien Corriere […]

Cet article (B2 Pro) Réinstallation des réfugiés, débarquement… Les nouvelles propositions italiennes discutées à Helsinki ? est apparu en premier sur B2 Bruxelles2.

(B2 Pro) Alerte ! AKK nouvelle ministre de la Défense en Allemagne

Tue, 16/07/2019 - 22:30
(B2) La chef de la CDU, Annegret Kramp-Karrenbauer, plus connue sous ses initiales AKK, va devenir la nouvelle ministre fédérale de la Défense, annoncent de façon simultanée plusieurs médias allemands. Née en août 1962, la native de la Sarre remplace Ursula von der Leyen qui vient d'être élue présidente de la Commission européenne. La tradition […]

Cet article (B2 Pro) Alerte ! AKK nouvelle ministre de la Défense en Allemagne est apparu en premier sur B2 Bruxelles2.

Pages