You are here

Feed aggregator

L’incurie libyenne, la passivité européenne. Le secrétaire général de l’ONU António Guterres dénonce

Bruxelles2 Blog - Sat, 21/09/2019 - 18:30

(B2) Dans son dernier rapport sur la situation en Libye, publié début septembre, le secrétaire général de l’ONU, António Guterres, ne mâche pas ses mots. Les termes qu’il emploie sont particulièrement sévères à la fois pour les autorités libyennes, mais également pour les pays de la région, un peu trop laxistes avec les passeurs, et les autorités européennes par leurs entraves mis aux secours. Le propos se suffit à lui-même

António Guterres (crédit : ONU)

La Libye au banc des accusés

La Libye n’est pas un pays sûr pour débarquer des rescapés

« Compte tenu de l’instabilité des conditions de sécurité et des risques particuliers en matière de protection dans le pays, liés notamment à la détention, la Libye ne remplit pas les conditions qui lui permettraient d’être considérée comme un lieu sûr ou comme un pays tiers sûr aux fins du débarquement après un sauvetage en mer. »

La détention systématique en Libye est préoccupante

« Je demeure profondément préoccupé par les conditions dans lesquelles les personnes secourues et interceptées sont débarquées et systématiquement détenues. On peut se demander si ces faits respectent le droit international. Cette situation est intolérable. J’exhorte les autorités libyennes à s’acquitter des obligations qui leur incombent au regard du droit international et, ce faisant, à étudier en priorité les mesures susceptibles de remplacer les centres de détention. »

Le sort des migrants non enregistrés : des viols quasi systématiques

« Je suis très inquiet du sort des milliers de réfugiés et de migrants qui n’ont pas été placés dans des centres de détention officiels ; les informations les concernant sont peu nombreuses et l’accès est limité. L’intensité de la violence sexuelle et fondée sur le genre dont sont la cible les femmes et les filles en particulier, mais aussi les hommes et les garçons, durant la traversée de la Libye et notamment en détention, est intolérable. Il est urgent de s’attaquer à ce problème. »

Les pays européens aussi mis en cause

L’obligation de faciliter les sauvetages

« J’exhorte tous les États Membres à conduire des opérations de recherche et sauvetage en Méditerranée ainsi qu’à les appuyer et à les faciliter, y compris lorsqu’elles sont menées par des navires non gouvernementaux ou marchands. »

Le travail des ONG contrecarré

« Les activités de recherche et de sauvetage menées par des navires d’ONG ont été fortement réduites, notamment en raison des contraintes d’ordre administratif et juridique imposées à ces navires concernant le débarquement des réfugiés et des migrants en Europe.  […] Personne ne devrait être contrecarré, poursuivi ou stigmatisé pour le fait de sauver des vies en mer. »

Le principe de non refoulement non respecté

« Je rappelle à tous les États Membres l’obligation qui leur est faite d’assurer le sauvetage de personnes en mer et leur transfert en lieu sûr dans le respect des droits de la personne, notamment pour ce qui est du principe du non-refoulement. »

Les pays voisins aussi responsables par un certain laxisme

« Les trafiquants d’êtres humains et les passeurs de migrants traversant la Libye dépendent de réseaux de personnes qui facilitent la logistique et l’organisation des déplacements dans les pays voisins et l’ensemble de la région. »

(NGV)

Des moyens aériens de Sophia complices des débarquements en Libye

Le secrétaire général dans son rapport met objectivement en cause la complicité objectif des moyens aériens de l’opération Sophia. « Le HCR constate que nombre d’embarcations en détresse repérées par l’opération ont été débarquées en Libye, ce qui est en désaccord avec son avis consultatif sur la question. » Quand on sait ce qui est mentionné plus haut, totalement connu des autorités européennes, on peut s’interroger sur la poursuite d’une telle politique, en contradiction flagrante avec les standards internationaux.

 

Cet article L’incurie libyenne, la passivité européenne. Le secrétaire général de l’ONU António Guterres dénonce est apparu en premier sur B2 Bruxelles2.

(B2 Pro) Afghanistan : les Européens doivent coopérer avec les Américains, mais aussi avec les Russes et les Chinois (Didier Chaudet)

Bruxelles2 Blog - Fri, 20/09/2019 - 17:45
(B2) Début septembre, Donald Trump annonçait la fin des négociations avec les Taliban, suite à un énième attentat. À quelques jours de l’élection présidentielle, les négociations sont-elles finies ? La paix est-elle possible ? Quel rôle peuvent jouer les Européens ? Didier Chaudet, fin connaisseur de la région, nous éclaire Didier Chaudet est chercheur associé […]

Cet article (B2 Pro) Afghanistan : les Européens doivent coopérer avec les Américains, mais aussi avec les Russes et les Chinois (Didier Chaudet) est apparu en premier sur B2 Bruxelles2.

(B2 Pro) Transit du gaz russe vers l’Europe : des pas dans la bonne direction (Sefkovic)

Bruxelles2 Blog - Fri, 20/09/2019 - 12:10
(B2) Le commissaire européen chargé de l'Union de l'Énergie Maroš Šefčovič s'est montré plutôt optimiste à l'issue de la séance de négociation trilatérale (Russie-Ukraine-UE) tenue jeudi (19 septembre) à Bruxelles dans les locaux de la Commission européenne. Nous avons fait « des pas dans la bonne direction » note-t-il. Le fait d'être ensemble n'est pas […]

Cet article (B2 Pro) Transit du gaz russe vers l’Europe : des pas dans la bonne direction (Sefkovic) est apparu en premier sur B2 Bruxelles2.

(B2 Pro) Prix Sakharov 2019. Le poids du Brésil et de l’Amazonie parmi les nominés

Bruxelles2 Blog - Fri, 20/09/2019 - 11:12
(B2) Sept personnalités ou groupe sont nominés pour le prix Sakharov 'pour la liberté de l’esprit' du Parlement européen 2019.  l’opposant russe Alexei Navalny (proposition du PPE) ; Marielle Franco défenseuse des droits de l’homme brésilienne, assassinée (proposée par le S&D, la GUE et les Verts, et 45 autres députés) ; l’écologiste brésilienne Claudelice Silva […]

Cet article (B2 Pro) Prix Sakharov 2019. Le poids du Brésil et de l’Amazonie parmi les nominés est apparu en premier sur B2 Bruxelles2.

(B2 Pro) La proposition d’initiative citoyenne sur l’embargo des produits des colonies israéliennes dans les territoires occupés est rejetée

Bruxelles2 Blog - Fri, 20/09/2019 - 10:05
(B2) La Commission européenne a décidé, début septembre, de rejeter la proposition d'initiative citoyenne visant à limiter les produits venant de colonies implantées par Israël dans les territoires occupés en Cisjordanie ou à Jérusalem. Elle estime que cette compétence « est manifestement en dehors du cadre de [ses] attributions ». Cette initiative visait à « […]

Cet article (B2 Pro) La proposition d’initiative citoyenne sur l’embargo des produits des colonies israéliennes dans les territoires occupés est rejetée est apparu en premier sur B2 Bruxelles2.

Un F-16 belge s’écrase près de Lorient. Pilotes sains et saufs. Opération de sauvetage compliquée

Bruxelles2 Blog - Thu, 19/09/2019 - 21:44

(B2) Un avion F-16B de la composante aérienne belge, venu de la base aérienne de Florennes, s’est écrasé ce jeudi (matin) vers 10h30, entre Landaul et Pluvigner, non loin de Lorient (Morbihan) lors d’un vol d’entraînement.

Vue aérienne du crash (crédit : Préfecture du Morbihan)

Un pilote suspendu à un câble à haute tension

Aucune victime n’est heureusement à déplorer. Les pilotes de ce biplace ont réussi à s’éjecter et « ne sont que légèrement blessés » précise l’état-major belge. Ils ont été évacués sur l’hôpital de Vannes. Mais les opérations de sauvetage ont été particulièrement compliquées. Un des pilotes est en effet resté suspendu plusieurs heures par son parachute à une ligne de haute tension. Il a fallu l’intervention des agents de RTE (le réseau de transport d’électricité) pour isoler la ligne et permettre ensuite aux pompiers de récupérer le pilote, comme l’indique le préfet du Morbihan sur twitter. Huit maisons et 15 personnes ont également été évacuées par sécurité.

Cellule de crise déclenchée

Le centre opérationnel départemental (COD) ou ‘cellule de crise’ a été déclenchée à 11h15. Pas moins de 40 sapeurs-pompiers et 20 engins de secours du SDIS du Morbihan ont été mobilisés, ainsi que la gendarmerie pour sécuriser le secteur. Un périmètre de sécurité de 500 mètres a, en effet, été mis en place autour du site du crash aérien. Et une interdiction de survol dans un rayon de 5 km et 2500 pieds de hauteur autour du crash a été instaurée « pour les besoins des investigations » précise la préfecture.

Un problème technique moteur

L’accident s’est produit lors de l’approche de l’aéroport militaire de Lorient, « à la suite d’un problème technique au moteur », lors d’un vol de navigation aux instruments (instrument flying check), précise-t-on du côté belge. L’enquête sur la cause vient de commencer. Mis en service en 1983, ce F16 FB18 « était entretenu méticuleusement selon les schémas du constructeur » a tenu à préciser l’armée belge. Il « a été complètement modernisé selon les normes MLU ».

39 accidents depuis son introduction

L’armée belge conserve actuellement encore un peu d’une cinquantaine d’appareils. Depuis son introduction en 1976, il y a eu 39 accidents de F-16, essentiellement dans les premières années. « La Belgique était un des premiers pays à mettre en service cet avion » a expliqué sur RTL le chef de la composante aérienne le général Frederik Vansina. « La 349e escadrille de chasse était la première équipée dans l’OTAN. La Belgique a appris des leçons durement, en avions et en vies humaines. Après cette phase il y a eu une stabilisation. Et depuis sept ans, il n’y avait pas eu d’accident. » Les F-16 actuels doivent être retirés entre 2023 et 2028.

(NGV)

Cet article Un F-16 belge s’écrase près de Lorient. Pilotes sains et saufs. Opération de sauvetage compliquée est apparu en premier sur B2 Bruxelles2.

(B2 Pro) Les principaux chefs de cab’ de la Commission Von der Leyen. Première liste et portraits

Bruxelles2 Blog - Thu, 19/09/2019 - 16:24
(B2) On commence à avoir une vue plus précise de ceux qui seront aux côtés des commissaires européens lors des auditions au Parlement européen. Certains sont nommés le temps de la transition, d'autres pour un temps plus long. L'avenir le dira. Mais le rôle d'un chef de cabinet au sein de la Commission est primordial. […]

Cet article (B2 Pro) Les principaux chefs de cab’ de la Commission Von der Leyen. Première liste et portraits est apparu en premier sur B2 Bruxelles2.

Deux petits nouveaux dans l’initiative européenne d’intervention

Bruxelles2 Blog - Thu, 19/09/2019 - 12:53

(B2 – exclusif) Nos lecteurs les plus fidèles le savent déjà (lire : carnet de veille du 13.09). La Norvège et la Suède pourraient rejoindre l’initiative européenne d’intervention.

Soldats norvégiens en exercice (crédit : MOD Norvège – forsvaret.no)

Du moins, c’est un des sujets mis sur la table à la réunion ministérielle prévue demain (vendredi 20 septembre) sous présidence néerlandaise au domaine De Zwaluwenberg à Hilversum. Réunion à laquelle assisteront de nombreux ministres de La Défense dont la Française Florence Parly.

Si la candidature d’Oslo ne fait pas de doute, celle de Stockholm a plus discutée, surtout à Paris. « Les Français notamment ne sont pas franchement enthousiastes à l’idée de voir un des pays qui est le moins ‘opérations’ » nous confiait récemment une source européenne à B2. En effet, on a rarement vu les Suédois sur les théâtres d’opérations européennes ces derniers temps. Le moment où les forces spéciales suédoises faisaient impression au Congo (durant l’opération Artémis) semble bien loin (1). Mais il y a des logiques fortes au plan géopolitique : la Suède travaille beaucoup en bilatérale avec la Finlande, et est associée de près à l’arc nordique. L’objectif pourrait être aussi de convaincre Stockholm de prêter main forte aux Français, en déployant des troupes au sein de l’opération Barkhane au Mali.

Commentaire : une IEI de moins en moins ‘noyau dur’

Si cette nouvelle était confirmée demain, l’IEI prendrait une tournure résolument nordique puisque du Royaume-Uni à l’Estonie, en passant par le Danemark ou la Finlande, tous les pays peu ou prou du nord de l’Europe seront présents.

L’IEI (ou EI2 selon l’abréviation anglaise) compterait alors douze participants. Chiffre mythique de la construction européenne (l’Europe du marché unique, les douze étoiles du drapeau européen, etc.).

L’Italie — consultée au début de l’Initiative mais qui avait fait faux bond après l’arrivée de la Ligue du Nord et Salvini au pouvoir — pourrait revenir dans le jeu. La Grèce également aurait été approchée.

Au rythme régulier des agrandissements de l’IEI, elle pourrait bien compter assez rapidement une quinzaine de participants. Ce qui la rapprocherait sensiblement, en nombre de pays participants, de la coopération structurée permanente (25 pays participants).

Ce n’était pas l’esprit au départ à Paris de l’IEI qui voulait un esprit ‘noyau dur’ — ceux qui peuvent et le veulent — contrairement à l’approche ‘inclusive’ développée au sein de la coopération structurée permanente (PESCO) sous impulsion essentiellement de Berlin. Cela traduit une inflexion gouvernementale, impulsée par Emmanuel Macron, visant à rassembler différents partenaires européens autour de projets communs.

(NGV)

  1. Les Suédois se sont davantage investis dans la mission de maintien de la paix de l’ONU au Mali. Jusqu’à 310 militaires ont ainsi servi la MINUSMA, en particulier en fournissant une unité de reconnaissance et de renseignement ( Intelligence, Surveillance and Reconnaissance ISR) stationnée à Tombouctou, et un détachement aérien basé à Bamako.

Cet article Deux petits nouveaux dans l’initiative européenne d’intervention est apparu en premier sur B2 Bruxelles2.

(B2 Pro) Le planning des auditions de l’équipe de commissaires de Von der Leyen (agenda)

Bruxelles2 Blog - Wed, 18/09/2019 - 20:17
(B2) Les auditions des commissaires de la Commission von der Leyen commenceront lundi 30 septembre et se dérouleront jusqu'à mardi 8 octobre au Parlement européen à Bruxelles. A noter sur vos tablettes : Du côté des relations extérieures Josep Borrell, Haut représentant de l'UE et vice-président pour « une Europe plus forte dans le monde […]

Cet article (B2 Pro) Le planning des auditions de l’équipe de commissaires de Von der Leyen (agenda) est apparu en premier sur B2 Bruxelles2.

(B2 Pro) Carnet (18.09.2019). Confidentiels (Sanctions Nicaragua. Espoir pour l’opération Sophia. Blocage EUCAP Somalia. Prudence sur les drones yéménites). Défense (Export d’armes : adoption. Macédoine du Nord et OTAN. Navires : délocalisation...

Bruxelles2 Blog - Wed, 18/09/2019 - 09:46

(B2 Pro) L’embargo sur les armes vers la Centrafrique va être allégé. Objectif : faciliter la montée en puissance des forces de sécurité locales

Bruxelles2 Blog - Wed, 18/09/2019 - 09:25
(B2) La décision est en cours de discussion au sein de l'Union européenne : alléger l'embargo sur les armes vers la république centrafricaine (RCA). Elle ne devrait, normalement, pas susciter de grand débat. Elle suit en effet une décision prise à l'unanimité par le Conseil de sécurité des Nations Unies jeudi (12 septembre) qui doit […]

Cet article (B2 Pro) L’embargo sur les armes vers la Centrafrique va être allégé. Objectif : faciliter la montée en puissance des forces de sécurité locales est apparu en premier sur B2 Bruxelles2.

(B2 Pro) Carnet spécial Plénière du Parlement européen (16 au 19 septembre 2019) : Hong-Kong, Colombie, Burkina Faso, Cachemire, Ingérences étrangères, nominations

Bruxelles2 Blog - Wed, 18/09/2019 - 08:58
(B2) Nous testons la mise en place d'un 'Carnet spécial plénière', disponible en ligne dès le mercredi et finalisé le vendredi. Notre ambition est, aux côtés des articles habituels, d'améliorer notre couverture des 'plénières' du Parlement européen. Un moment important de la vie démocratique.  Diplomatie Hong-Kong. Intérêts communs. « Hong-Kong est un pont entre les économies […]

Cet article (B2 Pro) Carnet spécial Plénière du Parlement européen (16 au 19 septembre 2019) : Hong-Kong, Colombie, Burkina Faso, Cachemire, Ingérences étrangères, nominations est apparu en premier sur B2 Bruxelles2.

(B2 Pro) Kris Peeters éjecte un des poids lourds de la sous-commission SEDE, l’Allemand Michael Gahler

Bruxelles2 Blog - Wed, 18/09/2019 - 06:54
(B2) Le Belge Kris Peeters (PPE/CD&V) remplace l'Allemand Michael Gahler (PPE/CDU) à la sous-commission Sécurité et Défense (SEDE) du Parlement européen. Objectif : permettre au premier, tout récent député européen, d'accéder à la présidence de la délégation pour les relations avec l'OTAN. Il est en effet le candidat PPE pour ce poste. Or cette présidence […]

Cet article (B2 Pro) Kris Peeters éjecte un des poids lourds de la sous-commission SEDE, l’Allemand Michael Gahler est apparu en premier sur B2 Bruxelles2.

Le premier exercice ‘CaMo’ en Belgique a commencé

Bruxelles2 Blog - Tue, 17/09/2019 - 18:15

(B2) Environ 900 militaires français et belges et quelque 150 véhicules vont manœuvrer de concert ces prochains jours en Wallonie, dans les provinces de Luxembourg, de Namur et du Hainaut. Les équipages et véhicules arrivent

(flux : Mil.BE – composante terre – sélection B2)

Cet exercice dénommé ‘Celtic Uprise 2019′ s’inscrit dans le cadre du tout nouveau partenariat ‘CaMo’ (= capacité motorisée) signé entre la France et la Belgique à la fin de l’année dernière. Contrat qui prévoit non seulement l’achat de 382 véhicules blindé multi-rôles Griffon et 60 engins blindés de reconnaissance et de combat Jaguar, mais aussi un volet entraînement en commun, formation et maintenance. C’est donc un peu plus qu’un exercice : c’est un test de matériel, de la formation, et de la compréhension entre différents corps. La première phase a commencé hier et aujourd’hui, avec le rassemblement des unités au camp militaire de Marche-en-Famenne, l’explication du découpage des différentes séquences. Et les dernières recommandations.

Durant plus d’une semaine (jusqu’au 27 septembre), les militaires vont s’entraîner selon un scénario fictif d’un pays en crise durant lequel ils exécuteront de nombreuses tâches : patrouilles, sécurisation de points sensibles, escortes de convois, actions anti-terroristes, évacuations médicales etc. Le nom de l’exercice ‘soulèvement celte’ n’est pas tout à fait dû au hasard. 300 Belges et 300 Français constitueront l’essentiel de la force, fournissant chacun l’équivalent d’un sous GTIA (sous-groupement tactique interarmes), ainsi qu’une centaine de militaires qui joueront le rôle des troubles-fêtes du camp adverse et 300 autres qui assurent la surveillance et l’évaluation de l’exercice, la logistique etc.

Côté français, on devrait retrouver dans les chemins de terres et vallons belges des unités du 152e régiment d’infanterie de Colmar (152e RI les fameux ‘diables rouges’) épaulés par le 5e régiment de dragons (5e RD), ainsi que des éléments du 1er régiment d’infanterie de Sarrebourg (1er RI), du 68e régiment d’artillerie d’Afrique (68e RAA) et du 1er régiment de chasseurs (1er RCh).

(NGV)

Cet article Le premier exercice ‘CaMo’ en Belgique a commencé est apparu en premier sur B2 Bruxelles2.

(B2 Pro) F-35, SCAF. Participer à ces contrats gouvernementaux est vital pour l’industrie belge (Thibauld Jongen, Sabca)

Bruxelles2 Blog - Tue, 17/09/2019 - 11:10
(B2) Le contrat signé avec Lockheed Martin, sa possible participation au SCAF franco-allemand, la création de la nouvelle DG 'Défense' à la Commission européenne, le protectionnisme américain. Un entretien passionnant avec Thibauld Jongen, CEO du groupe SABCA La Sabca (Société anonyme belge de constructions aéronautiques), filiale du groupe Dassault, s'est illustrée dans le passé pour […]

Cet article (B2 Pro) F-35, SCAF. Participer à ces contrats gouvernementaux est vital pour l’industrie belge (Thibauld Jongen, Sabca) est apparu en premier sur B2 Bruxelles2.

(B2 Pro) Ouvrir les négociations avec la Macédoine du Nord : un succès que l’UE n’a pas le luxe de rater (Nicola Dimitrov)

Bruxelles2 Blog - Tue, 17/09/2019 - 08:32
(B2) Le ministre des Affaires étrangères Nikola Dimitrov multiplie les rencontres avec ses homologues européens. Objectif : convaincre les plus récalcitrants de donner leur feu vert en octobre pour ouvrir les négociations d'adhésion à l'UE de la Macédoine du Nord. Dans un entretien à B2, il confie ses espoirs... et ses doutes Le président français […]

Cet article (B2 Pro) Ouvrir les négociations avec la Macédoine du Nord : un succès que l’UE n’a pas le luxe de rater (Nicola Dimitrov) est apparu en premier sur B2 Bruxelles2.

L’Union européenne ne veut pas financer seule les soldats de l’AMISOM

Bruxelles2 Blog - Tue, 17/09/2019 - 07:45

(B2) L’Union européenne ne peut pas continuer à financer seule les primes des soldats de l’AMISOM. C’est le message martelé par la diplomatie française notamment aux Nations unies

Soldats ougandais de l’AMISOM, juillet 2018 (Crédit : AMISOM)

Les propos de Anne Gueguen, la numéro 2 de la représentation française à New York, lors d’une réunion du Conseil de sécurité à l’ONU le 21 août consacrée à la situation en Somalie sonnent comme un avertissement. Même s’ils ont été exprimés seulement par la représentante permanente adjointe française, ils sont partagés par d’autres pays, selon nos informations.

« L’Union européenne ne peut pas continuer à financer seule les primes des soldats de l’AMISOM », indique Anne Gueguen, représentante permanente adjointe. Il faut « envoyer un message clair aux autres partenaires de la Somalie sur la nécessité de contribuer au financement de l’AMISOM ». Et plus précisément des soldes des troupes de l’AMISOM. Un message en direction des pays du Golfe ou de la Chine.

Le soutien financier de l’Union européenne à la force de maintien de la paix africaine en Somalie (AMISOM) est en effet « significatif » : 400 millions d’euros pour la période 2019-2020 et un soutien de 20 millions d’euros au profit des forces de sécurité somaliennes. Soit plus de la moitié du soutien européen aux missions africaines de maintien de la paix (lire : 800 millions pour les tâches de maintien de la paix de l’Union africaine). L’Union européenne « entend poursuivre cet appui à l’AMISOM ». Mais pas toute seule et pas sans conditions. « Ce soutien doit s’inscrire dans le contexte de la transition et dans le cadre d’engagements mutuels que chaque partie doit respecter. »

(Emmanuelle Stroesser)

NB : Une résolution de l’ONU avait déjà lancé l’appel en juillet 2018. Et les Européens avaient averti l’Union africaine qu’ils ne voulaient plus maintenir un robinet de financement ouvert sans avoir encadrement plus strict de ces missions de maintien de la paix (lire : L’Europe veut bien s’engager pour la paix et sécurité en Afrique mais pas sans conditions).

Télécharger : discours + compte-rendu de la réunion

Cet article L’Union européenne ne veut pas financer seule les soldats de l’AMISOM est apparu en premier sur B2 Bruxelles2.

(B2 Pro) Système aérien du futur (SCAF) : les Allemands tiendront-ils leurs engagements ? Les Français sont inquiets

Bruxelles2 Blog - Mon, 16/09/2019 - 08:30
(B2 à Avord) A l'université d’été de la défense 2019 sur la base d’Avord (près de Bourges), en France, des responsables militaires, industriels et politiques ont partagé, sous couvert d’anonymat, leurs inquiétudes sur la coopération avec Berlin. Les Allemands ne respectent pas les règles. C’est tout l’avenir du système de combat aérien du futur (SCAF) […]

Cet article (B2 Pro) Système aérien du futur (SCAF) : les Allemands tiendront-ils leurs engagements ? Les Français sont inquiets est apparu en premier sur B2 Bruxelles2.

Pages