You are here

Lefaso.net (Burkina Faso)

Subscribe to Lefaso.net (Burkina Faso) feed Lefaso.net (Burkina Faso)
L'information en temps réel du Burkina, Médias, journaux, infos, direct, les dernières nouvelles, politiques.
Updated: 1 month 3 weeks ago

Bobo-Dioulasso : Les ressortissants du Nord donnent leur sang « pour sauver des vies »

Tue, 02/01/2024 - 13:15

Les ressortissants du Nord du Burkina Faso ont fait acte utile en organisant, le samedi 30 décembre 2023 à Bobo-Dioulasso, une opération de don de sang. À travers cette initiative, ces acteurs veulent non seulement apporter leur soutien aux blessés de guerre, mais aussi aider à renforcer les structures sanitaires qui œuvrent sans relâche à sauver des vies. Au cours de cette campagne, plus d'une centaine de poches de sang ont été collectées.

« Il est inconcevable que les blessés de guerre puissent avoir besoin de sang et que ceux qui sont dans les villes en sécurité ne puissent pas en donner », a martelé Alain Konseybo, chef de service collecte de sang au niveau du Centre de transfusion sanguine de Bobo-Dioulasso. À l'en croire, le centre fait face à un manque criard de sang surtout en cette période où les élèves qui sont les donneurs potentiels sont en congé. « Nous sommes dans une petite période difficile, c'est-à-dire que nous n'avons pas assez de donneurs surtout avec ces fêtes de fin d'année avec leurs corollaires d'accidents, sans oublier le front qui ne connaît pas la fête. Il y a toujours des blessés et nous avons besoin de beaucoup de sang », a-t-il fait savoir.

Les ressortissants du Nord mobilisés pour donner de leur sang

C'est conscient de cette situation que les ressortissants du Nord, réunis au sein de l'Association pour le développement économique et sociale du Nord, section du Grand-Ouest, ont organisé cette opération de don de sang à Bobo-Dioulasso. Pour Thérèse Kagoné, la présidente du comité d'organisation, cette opération est organisée pour répondre à un besoin crucial qui se pose au niveau de la région des Hauts-Bassins, mais aussi au niveau national. « Le sang constitue un élément vital et cet élément se raréfie pour des raisons sécuritaires, parce que nous avons des blessés de guerre composés de FDS, de VDP et de civils qui ont besoin de sang. Nous avons des structures sanitaires qui ont besoin également de sang pour les malades qui doivent être transfusés. C'est pourquoi nous avons inscrit, dans notre plan d'action 2023, cette opération de don de sang, afin de répondre énergétiquement à cette requête nationale », a-t-elle laissé entendre.

Thérèse Kagoné, la présidente du comité d'organisation, expliquant le bien-fondé de cette opération de don de sang.

Selon elle, ce geste simple pourra ainsi sauver des vies et apporter de l'espoir aux blessés de guerre et aux structures sanitaires qui font face à des défis immenses. « Le don de sang est un acte puissant et significatif qui transcende les barrières culturelles et sociales. Aujourd'hui, nous avons l'opportunité d'apporter un peu de réconfort, de soutien et d'espoir à ceux qui en ont besoin. Chaque goutte de sang que nous donnons peut faire la différence entre la vie et la mort, entre le désespoir et la guérison », a souligné la présidente du comité d'organisation.

Le chef de service collecte de sang au niveau du Centre de transfusion sanguine de Bobo-Dioulasso, Dr Alain Konseybo, salue l'initiative de l'ADES-Nord.

Cette opération va permettre de mobiliser plus d'une centaine de poches de sang. Dr Kagoné a saisi cette occasion pour exprimer, au nom du président de l'ADES-Nord/section Grand-Ouest, sa gratitude à tous ceux qui se sont mobilisés pour la réussite de cette collecte de sang. Elle a par ailleurs affirmé que cet « acte de compassion universel » est le symbole de leur engagement envers la vie, la paix et la solidarité. Embouchant la même trompette, Karim Sinon, vice-président de l'association, a adressé ses remerciements aux membres de l'association pour leur mobilisation. Pour sa part, il a fait savoir que ce geste va donner de l'espoir à des familles en détresse.

Idrissa Guira, ressortissant du Nord, souhaite que l'acte soit perpétuel.

Idrissa Guira est ressortissant du Nord. En prenant part à cette opération, il dit répondre à l'appel de l'association. Pour lui, cette initiative est à saluer. C'est pourquoi il dit merci aux premiers responsables de l'association pour l'organisation de cette opération qui, selon lui, va sauver de nombreuses vies. « Donner son sang, c'est sauver des vies. C'est pourquoi nous saluons l'acte à sa juste valeur et nous souhaitons que l'acte soit perpétuel », a-t-il souhaité.

Le chef de service collecte de sang au niveau du Centre de transfusion sanguine de Bobo-Dioulasso, Dr Alain Konseybo, a exprimé sa reconnaissance aux membres de l'association pour cette initiative qu'il trouve noble. Il a lancé un appel à l'endroit de tous les citoyens qui ont la capacité de donner leur sang (18 à 60 ans et en bonne santé), à le faire régulièrement, afin que chaque fois « que les VDP ou les FDS qui auront besoin de sang puissent avoir un stock suffisant dans nos hôpitaux ».

Romuald Dofini
Lefaso.net

Categories: Afrique

Burkina / Noël 2023 : Les orphelins de la fondation Lucie-Kaboré visitent le musée national

Tue, 02/01/2024 - 13:14

La fondation Lucie-Kaboré a organisé, le samedi 30 décembre 2023, sa traditionnelle fête de Noël au profit de ses pensionnaires. Pour cette édition, les enfants ont eu droit à une visite au musée national.

Un Noël éducatif et instructif, c'est ce qui a été offert aux orphelins de la fondation Lucie-Kaboré. Ils étaient une cinquantaine, venus des provinces du Kadiogo et du Kourweogo, à visiter le musée national en vue d'en apprendre sur les ethnies du Burkina et leurs histoires.

Vue d'une maison des Sénoufo montrée et expliquée aux enfants

Une première pour la majorité d'entre eux, à l'instar de Fulbertine Zongo, Modeste Guigma et Léon Zongo. Pour ces enfants en classe de CM1 et de 6e, c'est une découverte et surtout un apprentissage sur les différentes ethnies du pays. « Je dirai à mes petits frères le soir qu'au Burkina, on a les Senoufou et les Samo », s'est exclamé Léon Zongo, en classe de CM1.

Denise Komvary, l'une des représentantes de la fondation Lucie Kabore venue avec les enfants au Musée national

Le choix de visiter le musée, selon les représentants de la fondation, notamment Olivier Zongo et Denise Kombary, se justifie par le fait qu'il faut apprendre aux enfants à connaître l'histoire de leur pays, parce que quand on ne sait d'où on vient, on ne peut pas savoir où l'on va.

Léon Zongo, élève en classe de 6e et venu de la province du Kourwéogo se dit content pour la découverte du Musée national

Mais au-delà de cet aspect instructif, le côté festif n'a pas été omis. Car en plus de la visite guidée, les enfants ont partagé un repas communautaire. Ils sont également repartis chez eux les mains chargées de vivres et de cadeaux pour égayer leurs familles. Rendez-vous est donc pris pour l'année prochaine pour d'autres innovations, question de donner du sourire à ces enfants et de leur permettre de grandir dans la joie comme les autres enfants.

Les enfants partageant un repas communautaire, leurs cadeaux à côté d'eux

Yvette Zongo
Lefaso.net

Categories: Afrique

Festival de brochettes (Festibro) : La 10e édition offrira une voiture à la « Miss Festibro »

Tue, 02/01/2024 - 13:14

Le comité d'organisation de la 10e édition du Festival de brochettes (Festibro) était face à la presse dans l'après-midi du jeudi 28 décembre 2023, à Bobo-Dioulasso. L'objectif était d'annoncer les couleurs de cet évènement qui se veut unique, selon les conférenciers. À cette 10e édition, la « Miss Festibro » remportera une voiture. Aucune date n'a été dévoilée pour le moment, mais les conférenciers annoncent la tenue des festivités à partir du mois de février 2024. À Bobo-Dioulasso, l'évènement se tiendra sur l'esplanade du stade omnisports Sangoulé-Lamizana.

Le Festival de brochettes (Festibro) célèbre cette année ainsi une décennie d'existence, en mettant en avant le thème : « Dix années de cohésion à travers la grillade ». En effet, face aux défis sécuritaires au Burkina Faso, cette édition spéciale vise à renforcer la cohésion sociale en unissant les Burkinabè autour de la gastronomie et de la culture. « Cette 10e édition vise donc à créer un cadre convivial pour valoriser les cultures burkinabè à travers l'art culinaire, mettant particulièrement en avant la grillade de brochettes », a annoncé Abdoulaye Ouédraogo, promoteur du festival.

Au cours de cette édition, il s'agira de façon spécifique de proposer un environnement de distraction, d'échanges et de valorisation des plats burkinabè, en accordant ainsi une importance particulière aux brochettes, et d'établir un espace culturel avec la participation d'artistes locaux. Pour le promoteur, au cours de ces dix années, le Festibro s'est imposé comme un événement phare, rassemblant la communauté autour de la grillade de brochettes tout en favorisant la cohésion sociale. « Dans un contexte où la solidarité et la préservation de l'identité culturelle sont essentielles, cette édition spéciale s'annonce comme une célébration unique de la culture burkinabè », a-t-il dit.

Le promoteur, Abdoulaye Ouédraogo, présentant la voiture de la future « Miss Festibro 2024 »

Avant de poursuivre : « C'est une opportunité de participer à une initiative durable, de renforcer la visibilité de la marque et de contribuer positivement au développement social et économique du Burkina Faso, avec des festivités qui rayonneront à travers les quatre villes hôtes que sont Bobo-Dioulasso, Ouagadougou, Banfora et Gaoua, attirant un total de 20 000 spectateurs ». Cette édition qui se veut spéciale met l'accent sur la préparation et la consommation d'aliments sains, tout en soulignant l'impact positif sur la cohésion sociale. Le concours du plus grand consommateur de brochettes reste un moment incontournable. Cette année, le « meilleur mangeur de brochettes » remportera un chèque de 500 000 F CFA.

Des innovations majeures annoncées

Pour cette édition du festival, le comité d'organisation annonce des innovations majeures. Il s'agira, entre autres, de la création d'un « Espace 10 », mettant en avant la décennie d'existence du Festibro. Il y aura aussi le concept « Dix années de saveurs et d'unité » qui sera marqué par la distribution de 10 000 brochettes gratuites à la population dans les points chauds de la ville en guise de célébration des dix ans, des affiches spéciales en édition limitée représentant les moments marquants des dix dernières éditions et un concours interactif en ligne.

Le promoteur du Festibro, Abdoulaye Ouédraogo, annonçant les couleurs de la 10e édition.

Autre fait marquant de cette 10e édition, c'est l'élection de la « Miss Festibro » qui remportera une voiture. Au cours de cette conférence, ladite voiture a été présentée aux hommes de médias. Cette rencontre marque aussi l'ouverture officielle des inscriptions au concours de miss. Les candidates désireuses faire partir de l'aventure sont invitées à s'inscrire sur www.starlive-bf.com ou auprès des membres du comité d'organisation.

À en croire le promoteur Abdoulaye Ouédraogo, le Festibro acte 10 représente une opportunité exceptionnelle pour les entreprises. C'est pourquoi il invite les responsables d'entreprises à associer leur image à « cette décennie de succès, d'innovation et de cohésion ». Il faut rappeler que le Festibro est porté par une entreprise dénommée « La Jeunesse en action pour la culture (JAC) ».

Romuald Dofini
Lefaso.net

Categories: Afrique

Décès de Docteur Luc Marius IBRIGA : Ses funérailles prévues les 06 et 07 janvier 2024

Tue, 02/01/2024 - 07:30

Sa Majesté Naaba GUIGUEMPOLE Dima de ZOUNGRAN-TENGA, roi de TENKODOGO ;

Le FODG Naaba de TENKODOGO ;

La grande famille IBRIGA à TENKODOGO, OUAGADOUGOU, BOBO-DIOULASSO, GUERENKOUKA, LOME, ABIDJAN, FRANCE, NEW YORK, et en ITALIE ;

La grande famille TOUGOURI, SOURGOU à LATODIN et OUAGADOUGOU ;

La grande famille DAMIBA à OUAGADOUGOU, KOUPELA et NAKALBO ;

La grande famille NANA à BAGEMNINI, OUAGADOUGOU, au BENIN et au Canada ;

La grande famille NIKYEMA à PAMNOOGO et OUAGADOUGOU ;

Son épouse IBRIGA née NANA Justine Sophie Rosalie ;

Ses enfants : Hilda, Latifa, et Miranda ;

Les familles alliées : OUEDRAOGO à TEMA BOKIN, KOMPAORE a ZINIARE, NIKYEMA a TOECIN, SALEMBERE a KOMI-YANGA, OUEDRAOGO a TUILI, KOUBRI et LALLE, CONGO à ZITENGA, THIOMBIANO à FADA N'GOURMA, PASSERE à ZITENGA, SANFO à ARBOLE ;

Renouvellent leurs sincères remerciements et leur profonde gratitude pour vos marques de sympathie, d'amitié, de compassion et de soutiens multiformes manifestés à leur égard lors du rappel à Dieu le 25 décembre 2022 de leur petit-fils, fils, beau-fils, frère, époux, père

Docteur Luc Marius IBRIGA
Précédemment Ancien Enseignant Chercheur
à l'Universite Joseph Ki-Zerbo
Contrôleur Général d'Etat à la retraite

Ils vous informent de la tenue de ses funérailles à Tenkodogo les 06 et 07 janvier 2024.

UNION DE PRIÈRES

Categories: Afrique

A la Une du mercredi 27 décembre 2023

Tue, 26/12/2023 - 18:00






Categories: Afrique

Référendum constitutionnel au Tchad : Le “OUI” l'emporte avec 86%

Tue, 26/12/2023 - 16:19

Les Tchadiens ont été appelés à définir la forme de leur république, les 16 et 17 décembre 2023. Le OUI pour un Etat unitaire et le NON pour le fédéralisme. Avec un taux de participation de 63,75 %, la Commission nationale chargée de l'organisation du référendum constitutionnel (CONOREC) a officiellement proclamé les résultats, le 24 décembre 2023.

Selon le président de la Commission nationale chargée de l'organisation du référendum constitutionnel (CONOREC), Limane Mahamat, c'est un pari réussi. Il a annoncé un taux de participation de 63,75 %, avec 86,00 % des votes exprimés en faveur du “OUI” et 14,00% pour le “NON” pour le projet de constitution. « Ces résultats sont le fruit d'un processus minutieux et transparent », a-t-il déclaré.

Du côté de l'opposition, ces résultats ne sont pas analysés de la sorte. « Ce sont des chiffres imaginaires et fantaisistes qui ont été donnés au vu de ce que nous avons constaté dans toutes les provinces », a décrié Brice Mbaïmon Guedmbaye, un partisan du NON à ce référendum constitutionnel. Ainsi, il compte user des moyens possibles pour saisir la Cour suprême afin que les voix soient recomptées. « Nous allons explorer la voie judiciaire. Il faut bien que la voix du peuple soit respectée », a-t-il confié.

Quant à Yaya Dillo, le coordonnateur du Front de l'opposition crédible (FOC), il passe en revue les différents processus où la transition dirigée par le général Mahamat Idriss Déby a violé les règles du jeu. « Nous avions prévenu que la junte compilerait des résultats frauduleux. Dès le début de la transition, avec la manière dont le dialogue national a été organisé, il y avait une volonté manifeste de perpétuer les mêmes approches que l'ancien système. Tout a été marqué par des étapes antidémocratiques, avec une CONOREC entièrement gouvernementale et des méthodes répressives, ainsi que l'usage abusif des moyens de l'État », a dénoncé l'opposant.

Pour le Mouvement patriotique pour le salut (MPS), les résultats de ce vote “massif” en faveur du OUI doit être respecté par le Conseil constitutionnel. « Au demeurant, c'est le Tchad qui sort vainqueur car le référendum est un exercice éminemment important qui conditionne le retour ordonné à la normalité constitutionnelle », salue l'ex-parti au pouvoir (parti fondé par feu président Idriss Déby Itno), dans un communiqué.

« Le peuple aspire véritablement à l'épanouissement… »

La tenue de ce référendum est perçue par la diaspora comme une étape importante en applications des résolutions issues du DNIS (Dialogue national inclusif et souverain). « Les résultats ainsi proclamés réconfortent la position du peuple tchadien sur un Etat de forme unitaire fortement décentralisé. Si bien que dans certains pays comme le Burkina Faso, le vote a été majoritaire pour le NON. Donc ce referendum symbolise la voix de la démocratie dans notre pays qui fait prévaloir le choix du peuple dans sa diversité et divergence qui reste fraternelle et positive », a affirmé Dr Ahmat Hassan Moussa, rapporteur général de la diaspora tchadienne au DNIS.

Après cette étape référendaire, la transition de 2021 a le défi de rétablir l'ordre constitutionnel à travers des futures échéances électorales. Pour ce faire, Dr Ahmat Hassan Moussa propose de « revoir le cadre de dialogue politique pour susciter l'implication de tous les acteurs politiques et mettre en place un nouveau mécanisme électoral intégrateur et consensuel », car « le peuple aspire véritablement à l'épanouissement et l'amélioration de ses conditions de vie », a-t-il signifié.

Depuis le Burkina Faso où il réside, le rapporteur général estime que la diaspora mérite aussi une attention particulière dans le vaste chantier de refondation du Tchad. « On doit leur prédisposer les titres de voyage et les inclure surtout dans le fichier électoral pour qu'ils puissent jouir convenablement de tout leur droit civique et contribuer au développement du pays », a-t-il formulé.

Cryspin Laoundiki
Lefaso.net

Categories: Afrique

Espace Francophone : Le Niger suspend « toute forme de coopération » avec l'OIF et accuse la France

Tue, 26/12/2023 - 16:07

Dans un communiqué lu à la télévision publique nigérienne le 24 décembre 2023, le porte-parole du gouvernement, le colonel-major Abdourahamane Amadou Djibo, a annoncé que le Niger suspend « toute forme de coopération » avec l'Organisation internationale de francophonie (OIF). Cette décision des autorités nigériennes fait suite aux conclusions de la session extraordinaire du conseil permanent de l'OIF qui a lieu le 19 décembre 2023 à l'issue de laquelle le Niger a été suspendu de toutes les instances de l'institution.

Pour le Niger, cette décision répond aux désidératas d'une puissance étrangère, la France, en l'occurrence.

« La décision de suspendre la République du Niger de l'organisation, ainsi que de la coopération multilatérale répond, nous le savons, au diktat et aux intérêts de la France dont aucun représentant ne faisait partie des pères fondateurs de l'organisation », a-t-il déclaré. Pour cette suspension, ajoute-t-il, l'organisation se décrédibilise et ne fait que confirmer que la Francophonie a toujours été utilisée par la France comme un instrument pour défendre les intérêts français.

Selon le porte-parole du gouvernement nigérien, la structure en tête de la Francophonie, notamment, l'agence de coopération culturelle et technique, est née sur le sol nigérien en 1970 sous l'impulsion du Nigérien Hamani Diori, du Sénégalais Léopold Sédar Senghor, du Tunisien, Habib Bourguiba et du prince Norodom Sihanouk du Cambodge. Dans le communiqué, le Niger s'étonne de voir la main de la France dans les affaires de cette organisation alors qu'aucun français ne faisait partie des pères fondateurs. A cet effet, nul doute encore que l'OIF est un instrument utilisé par la France pour défendre ses intérêts, faire avancer ses pions en Afrique, cingle le Niger.

« L'OIF est devenue une coquille vide et n'est que l'ombre d'elle-même » fustige le gouvernement nigérien qui appelle les peuples africains à une « décolonisation de l'esprit et à la promotion de leurs propres langues nationales conformément aux idéaux des pères fondateurs du panafricanisme ».

Lefaso.net

Categories: Afrique

Populations affectées par une des mines de Lilium Mining : Trois milliards cinq cent millions pour la réalisation de logements et d'infrastructures socio-économiques par Lilium Mining

Tue, 26/12/2023 - 15:30

En l'espace de quelques mois, c'est un nouveau quartier qui est sorti de terre pour le grand bonheur des habitants de Samavogo. Touchées par les activités de Wahgnion Gold Operations, les populations ont été réinstallées sur un nouveau site bâti en dur et doté d'infrastructures socio-économiques de base.

La remise officielle des clés de la nouvelle cité aux 181 ménages concernés est intervenue le dimanche 17 décembre 2023 en présence, entre autres du Gouverneur de la Région des Cascades, Florent Bazié ; du Ministre de l'Urbanisme, des Affaires foncières et de l'Habitat, Mikaïlou Sidibé et de celui de l'Environnement, de l'Eau et de l'Assainissement, Roger Baro.

Wahgnion Gold Operations, basée dans la commune de Niankorodougou, dans la province de la Léraba, fait de la responsabilité sociale l'une des pierres angulaires de ses activités. On en veut encore pour preuve L'opération de relocalisation des populations dont les habitats se trouvaient sur l'emprise de la mine.

181 ménages dont les habitats se trouvaient dans l'emprise de la mine d'or de Wahgnion ont retrouvé de nouveaux toits pour se loger

Baptisé Samavogo R5, le site de réinstallation a été construit sur une superficie de plus de 25 ha à Djondougou, toujours dans la commune de Niankorodougou. 245 parcelles d'habitation y ont été aménagées au profit de 181 ménages. En plus des logements qui sont identiques à celles du site originel, on y retrouve par exemple une mosquée, un espace de santé, un complexe scolaire en construction, une aire de jeux, un lieu de commerce et un terrain de sport, le tout desservi par plusieurs voies d'accès.

Pour permettre l'autonomisation de l'autre moitié du ciel, Wahgnion Gold Opérations a en outre construit une « shop ladies » qui est une cuisine exploitée par 4 gérantes, lesquelles ont recruté d'autres femmes pour leur apporter un coup main. Ces femmes sont chargées de cuisiner pour les travailleurs de Wahgnion Gold.
Toutes ces réalisations dont la remise des clés s'est tenue le dimanche 17 décembre 2023 ont couté la bagatelle de 3,5 milliards de FCFA entièrement financées par Wahgnion Gold.

Le Directeur général adjoint de Lilium Mining, Juste Tiemtoré ( g.) remettant au ministre de l'Urbanisme, des Affaires foncières et de l'Habitat, Mikaïlou Sidibé, la clé symbolique qui sera transmise aux bénéficiaires

Après le mot de bienvenue du chef du village de Djondougou, qui a offert l'hospitalité aux habitants de Samavogo. Le chef de Samavogo, Wahirgue OUATTARA, n'a pas manqué de traduire, au nom de tous les bénéficiaires, toute sa gratitude à Lillium Mining détenu par le Burkinabè Simon Tiemtoré qui, en rappel, a racheté en juin 2023, la mine de Wahgnion. « Avant, certaines de nos maisons étaient en banco. Ici tout est en dur. Nous sommes très à l'aise depuis que nous sommes là », a déclaré le chef de Samavogo.

A sa suite, le préfet et président de la délégation spéciale de Niankorodougou, Salif NADAMBEGA et le haut-commissaire de la province de la Leraba, Mahamadi CONGO, par ailleurs président du Comité consultatif communautaire (CCC) ont, à leur tour, témoigné leur reconnaissance à Lilium Mining avant d'inviter les bénéficiaires à faire un bon usage des infrastructures.

La découverte du panneau sur le site par les autorités

Présidant la cérémonie de remise des clés, le ministre de l'Urbanisme a dit être venu pour être témoin d'un symbole fort puisqu'il s'agit ici de la construction et de la remise de logements décents à des populations. « La réinstallation est une étape cruciale dans la vie de nos communautés, et Wahgnion Gold Operations a démontré son engagement envers une réinstallation responsable », s'est félicité Mikaïlou Sidibé avant de saluer « la démarche pacifique et participative qui a caractérisé le processus de ce programme de réinstallation ».

Avant Samavogo R5, la société avait déjà procédé à la réinstallation sur 4 autres sites et un sixième est en projet. « Le succès de Wahgnion Gold Operations, en production depuis novembre 2019, et l'établissement des sites de réinstallation réussis témoignent d'un engagement solide envers l'excellence opérationnelle et le bien-être des communautés locales », s'est félicité le directeur général adjoint de Lilium Mining, Juste Tiemtoré. Et d'indiquer que ce sont 10 milliards de FCFA qui ont été injectés dans le cadre d'un programme dénommé PRMS qui vise à restaurer et améliorer les moyens de subsistance des personnes affectées par le projet.

Une vue de quelques logements

Depuis novembre 2019, la mine de Waghnion a déjà produit 698 698 onces d'or et contribué pour 5 milliards de FCFA au Fonds minier de développement local. Elle a créé en moyenne 2 000 emplois directs avec plus de 60% des travailleurs provenant de la commune hôte de Niankorodougou. Des performances que les nouveaux acquéreurs entendent améliorer, en y injectant plus de ressources financières et humaines et en maintenant la bonne collaboration avec les populations environnantes ainsi qu'avec les autorités locales et nationales, a expliqué Juste Tiemtoré.

Categories: Afrique

Soutenance de thèse en informatique : Koala Gouayon obtient la mention très honorable en analysant les risques liés au téléchargement des applications Android

Tue, 26/12/2023 - 14:24

« Analyse des traces d'exécution des programmes informatiques pour la détection des vulnérabilités », c'est sur ce thème que Koala Gouayon a soutenu sa thèse de doctorat en informatique au Laboratoire de mathématiques et d'informatique (LAMI) spécialité, sécurité informatique et cybersécurité, le vendredi 22 décembre 2023 à l'université Joseph Ki-Zerbo de Ouagadougou. A l'issue de la présentation de ses travaux de recherches, l'impétrant a reçu la mention très honorable avec pour acquis le grade de docteur.

« Le jury après avoir vérifié que le condidat avait les autorisations académiques requises lui a accordé 40 minutes pour présenter ses résultats. Il a fait un exposé de ses travaux de thèse dans les limites du temps imparti et a donné des réponses satisfaisantes aux questions posées par les membres du jury. Les résultats de cette thèse ont fait l'objet de quatre publications scientifiques parues dans des revues internationales. Le jury, après avoir délibéré, lui a décerné le grade de docteur de l'université Joseph Ki-Zerbo avec la mention très honorable », c'est en ces mots que le jury a sanctionné les travaux de recherche de Koala Gouayon.

Et selon le président du jury, Pr Théodore Marie Yves Tapsoba, le candidat a fait un très bon travail sur l'étude de la vulnérabilité. Il précise qu'avec le développement des téléphones portables, il y a toujours de mauvaises personnes qui tentent d'infiltrer les données. « Le candidat travaille sur ces différents logiciels malveillants qui peuvent être introduits au quotidien. C'est vrai qu'il existe déjà des solutions mais il a apporté un plus en innovant. Il a travaillé sur les traces d'exécution de ces applications vulnérables. », soutient le président du jury.

Le président du jury, Pr Théodore Marie Yves Tapsoba.

Prévenir les risques de téléchargement des applications Android, voici ici synthétisé tout le mérite des travaux de recherche de Koala Gouayon.

Selon le doctorant Koala Gouayon, c'est une étude sur les comportements des applications Android à travers l'analyse des traces d'exécutions. Pour lui, il s'agit concrètement de prendre des applications Android pour exécuter avec des outils de traçage pour recueillir des informations utiles sur l'application afin de savoir si l'application a essayé d'avoir accès à un serveur et à des données alors que ce n'était pas prévu, toutes choses considérees comme un comportement malveillant. A lui de préciser que la problématique principale c'est comment améliorer la détection des vulnérabilités des logiciels en exploitant les traces numériques ?

« L'objectif est d'étudier les méthodes qui existent, leurs limites et d'apporter un plus en proposant une nouvelle approche sur les traces de ces applications Android. Cette analyse nous a permis de proposer un modèle qui s'adapte à cette situation. Les résultats de cette proposition sont assez encourageants et satisfaisants, ce qui nous a permis de publier dans des revues internationales. C'est ce qui a valu la présentation de notre recherche devant un jury pour obtenir le grade de docteur », a confié Koala Gouayon.

Sur la plus value des résultats de recherche de sa thèse, Koala Gouayon suggéré aux utilisateurs de téléphones Android de télécharger une application dans une plateforme intelligente qui va détecter les éventuelles vulnérabilité des applications téléchargées sur le portable.

L'impétrant Koala Gouayon

A entendre le directeur de thèse, Professeur Oumarou Sié, Koala Gouayon est un étudiant résilient, très sérieux qui a pris son travail à bras le corps. Il affirme que l'impétrant a sept publications à son actif pour sa thèse. « Toutes ses publications sont indexées. En matière de recherche, il a passé en revue les solutions qui existent en matière de détection de vulnérabilité et il a ajouté sa touche en essayant d'améliorer avec des moyens modestes », a confié le directeur de thèse.

Du reste, il convient de noter que les travaux de la thèse de Koala Gouayon ont été dirigés par M. Oumarou SIE, professeur titulaire, université Joseph Ki-Zerbo, Burkina Faso et co-dirigés par M. Télesphore Tiendrébéogo, maître de conférences, université Nazi Boni, Burkina Faso.

Lefaso.net

Categories: Afrique

Election présidentielle de 2024 au Sénégal : L'opposant Ousmane Sonko a déposé sa candidature au Conseil constitutionnel

Tue, 26/12/2023 - 14:00

L'opposant sénégalais, Ousmane Sonko, en prison depuis fin juillet 2023, a pu déposer sa candidature au Conseil constitutionnel pour l'élection présidentielle de février 2024.

Le leader politique a décidé de contourner l'administration sénégalaise, dont la direction générale des élections, qui lui refuse la délivrance de fiches de parrainage pour faire le dépôt, nous apprennent les confrères du site d'information sénégalais, senenews.com, ce mardi 26 décembre 2023.

Le dossier de candidature a été déposé par Ayib Daffé, mandataire de l'opposant Ousmane Sonko, précisent les confrères de Radio France internationale (RFI), dans leur publication du 25 décembre.

Selon Senenew.com, un mémorandum a été joint au dossier d'Ousmane Sonko. Et ce document contient, entre autres, les péripéties traversées par le mandataire de Sonko, Ayib Daffé, de la décision du juge du tribunal de Ziguinchor à la récente ordonnance du tribunal de Dakar.

En rappel, à cause de ses démêlés judiciaires, le nom du maire de Ziguinchor, Ousmane Sonko, avait été radié de la liste électorale par le ministère de l'Intérieur. Cette décision a été annulée par le tribunal d'instance hors classe de Dakar. Les avocats de l'État ont annoncé un pourvoi en cassation de ce jugement. Ce qui pourrait le maintenir hors course à la présidentielle du 25 février 2024, relèvent les confrères sénégalais.

Lefaso.net

Categories: Afrique

Ministère des Affaires étrangères : La nation reconnaît les mérites de 57 agents

Tue, 26/12/2023 - 13:40

Le jeudi 21 décembre 2023 à Ouagadougou, le ministère des Affaires étrangères, de la coopération régionale, et des Burkinabè de l'extérieur a décerné des distinctions honorifiques à ses agents. C'est le ministre des affaires étrangères, de la coopération régionale, et des Burkinabè de l'extérieur, Karamoko Jean Marie Traoré qui a présidé la cérémonie en présence de la ministre déléguée à la coopération Stella Eldine Kabré/Kaboré et d'autres membres du gouvernement.

Cette cérémonie de décoration qui s'est déroulée dans l'enceinte du ministère se veut un acte de reconnaissance aux 57 récipiendaires pour leurs services rendus à la nation. Il s'agit spécifiquement de 14 Commandeurs, Officiers et Chevaliers récipiendaires dans l'ordre de l'Etalon, 11 Officiers et Chevaliers dans l'Ordre du mérite et 32 récipiendaires dans l'Ordre du mérite de l'Administration et du Travail avec agrafe diplomatie et agrafe amitié et coopération.

Une vue des récipiendaires

Félicitant les impétrants, le patron de la diplomatie burkinabè a salué leur abnégation au travail qui a prévalu à ces distinctions. Le ministre des affaires étrangères, de la coopération régionale, et des Burkinabè de l'extérieur Karamoko Jean Marie Traoré les a appelés à considérer la reconnaissance de la nation « comme une source d'inspiration pour consentir davantage de sacrifices et d'efforts en travaillant avec dévotion, loyauté et professionnalisme ». C'est à ce prix que le département pourra contribuer efficacement au rayonnement diplomatique du Burkina Faso selon le successeur d'Olivia Rouamba.

C'est le ministre des affaires étrangères, de la coopération régionale, et des Burkinabè de l'extérieur Karamoko Jean Marie Traoré

A l'issue de la cérémonie, les décorés ont en file indienne reçu les félicitations du ministre en charge des affaires étrangères, de la ministre déléguée chargée de la coopération, du ministre en charge de la fonction publique Bassolma Bazié et du ministre en charge de l'urbanisme Mikaïlou Sidibé. Les récipiendaires ont par ailleurs témoigné leur joie pour la reconnaissance de leurs efforts. Ils entendent redoubler d'ardeur au travail pour non seulement donner de meilleurs résultats, mais aussi impacter les autres agents pour faire compter le Burkina Faso dans le concert des nations.

En rappel, l'ordre de l'Etalon est la distinction honorifique la plus élevée. Elle est décernée aux personnes physiques ou morales, civiles ou militaires, qui se sont illustrées par leur dévouement, leur valeur professionnelle, la durée, la qualité des services rendus à la nation.

Crédit photo : DCRP/MAECRBE

Categories: Afrique

In memoria : Prosper Alain Gueswindé BONKOUNGOU

Tue, 26/12/2023 - 13:30

29 décembre 2021 - 29 décembre 2023

Voilà déjà deux (02) ans que le Seigneur a rappelé auprès de lui son serviteur
Prosper Alain Gueswindé BONKOUNGOU.

En ce douloureux anniversaire,

les familles BONKOUNGOU, DEMBEGA, KABORE, DOUNDOULGOU à Tanghin, Zorgho, Nédogo, Meguet, Ouagadougou et Bobo Dioulasso, et alliées.

Renouvellent leurs sincères remerciements pour les nombreuses marques d'amitié, de sympathie, de compassion, de soutien spirituel, moral, matériel, et financier lors du décès le Mercredi 29 Décembre 2021 à Ouagadougou et de l'inhumation le Vendredi 31 Décembre 2021 à Tanghin (Ganzourgou) de leur Fils, Frère, Epoux, Père, beau-frère, oncle et neveu.

Que Dieu dans sa toute puissante bonté récompense chacun au centuple de ses bienfaits.

Par ailleurs elles vous invitent à vous unir à elles dans la prière pour le repos en Dieu de leur Bien-aimé, lors des célébrations eucharistiques qui seront dites en sa mémoire conformément au programme ci-après :

Eglise Saint Léon de Méguet :

Vendredi 29/12/2023 à 6h 00, samedi 30/12/2023 à 6h00 ; dimanche 31/12/2023 à 08h00 ;

Eglise Notre Dame des Apôtres de la Patte d'oie de Ouagadougou :

Vendredi 29/12/2023 à 5h45 ; Samedi 30/12/2023 à 18h30, dimanche 31/12/2023 à 9h00.

Cathédrale Notre Dame de l'Immaculée Conception de Ouagadougou :

Vendredi 29/12/2023 à 13h00, dimanche 31/12/2023 à 11h 00.

Chapelle St Jean Paul II de Ouaga 2000 :

Vendredi 29/12/2023 à 12h45, dimanche 31/12/2023 à 11h 00.

Union de prières !

« Soyez consolé et ne restez pas dans l'affliction. Je suis à jamais plus que présent pour vous à tout moment et à chaque instant » )

Categories: Afrique

The U.S. Mission in Ouagadougou is seeking eligible and qualified applicants for the position of Supervisory Realty Assistant

Tue, 26/12/2023 - 13:05

The U.S. Mission in Ouagadougou, Burkina Faso is seeking eligible and qualified applicants for the position of Supervisory Realty Assistant in the General Services Office.

Opening Date : December 27, 2023
Closing Date : January 10, 2024
Open to : All interested candidates/ All sources.
Work Schedule : Full-time (40 hours/week)
SALARY : *Ordinarily Resident (OR) : CFA 14,288,028 p.a. (Starting Salary)
(Position Grade : FSN-08)

ALL ORDINARILY RESIDENT (OR) APPLICANTS MUST HAVE THE REQUIRED WORK AND/OR RESIDENCY PERMITS TO BE ELIGIBLE FOR CONSIDERATION.

BASIC FUNCTION OF POSITION :

Supervises all aspect of the Housing & Leasing team within the General Services Office. Responsible for daily work of two team members who manage the Embassy's housing portfolio, to include finding new housing and negotiating long-term leases with landlords to maintain and housing stock commensurate with the Embassy's staffing levels. Incumbent also manages the team's oversight of lease payments, and lease renewals and negotiations. Makes recommendations to the General Services Officer (GSO) regarding new housing possibilities within Ouagadougou. Leads Housing & Leasing's role within the Embassy's Inter-Agency Housing Board (IAHB) making housing recommendations for incoming personnel. Incumbent is also responsible for tracking and managing team member performance with regular evaluations and makes recommendations for awards and/or discipline when required. Works closely with his/her supervisor to coordinate the tasks and responsibilities of the various personnel responsible for preparing residences in between occupants, a process known as "Make Ready.

QUALIFICATIONS REQUIRED :

1. EDUCATION : University degree in Business Administration, Real property Management, Architecture, Law, or Economics is required.

2. EXPERIENCE : Minimum of 3 years' experience with real estate related activities in a professional office atmosphere is required. This includes inspecting potential residences for occupancy, lease negotiations with landlords, maintaining relationships, and holding landlords accountable for contracting service providers for necessary repairs and maintenance.

3. LANGUAGE : English - Good working knowledge Reading/Writing/Speaking is required. French- Good working knowledge Reading/Writing/Speaking is required. This may be tested.

4. SKILLS AND ABILITIES :

• Incumbent should be able to : 1)Identify suitable, high-quality housing options, 2)Negotiate long-term residential leases (or other such binding contracts), 3)Apply basics concepts/tools for effective Project Management, 4)Work with little or no supervision while displaying initiative and resourcefulness in the performance of duties, 5)Perform tasks under pressure and short deadlines, 6)Skillfully use Microsoft Office applications, 7)Monitor, evaluate, motivate, and discipline team members of varying skills and abilities,8) Utilize modern technology and telecommunication platforms to ensure seamless coordination and operation of team performance. 9) determine fair market value rent for residences of various sizes. Ability to use computer and Microsoft packages like excel, word or outlook. Incumbent must have a valid, current license for Category C. Must have had a valid driver's license for a minimum of five (5) years. This may be tested.

5. JOB KNOWLEDGE :

• Incumbent must have :

Knowledge of the Burkina Faso housing market, to include past performance and how events such as currency devaluation and COVID-19 have impacted availability, occupancy rates, and neighborhood trends.

Knowledge of the structure, execution of, and maintenance of leases or other such binding contracts.

HOW TO APPLY : Applicants must complete the following application process to be considered :

• Create an account on the Electronic Recruitment Application (ERA) Website at
https://erajobs.state.gov/dos-era/bfa/vacancysearch/searchVacancies.hms

• Choose Announcement Number Ouaga-2023-047 Supervisory Realty Assistant FSN-08 and complete the online application.

• Upload any additional documentation that supports or addresses the requirements listed above (e.g., cover letter, degrees certificates, wok permits & SF 50 if applicable) into the Electronic Recruitment Application system.

• For more information on how to apply visit the Mission internet site https://bf.usembassy.gov/jobs/
Required Documents : Please provide the required documentation listed below with your application :

All Applicants :

• Residency and/or Work Permit (If applicable)
• University degree in Business Administration, Real property Management, Architecture, Law, or Economics is required.
• Copies of Relevant Work attestations and Certificates.
• Other documents
Eligible Family Member Applicants :
• Copy of Sponsor's Orders/Assignment Notification (or equivalent)
• Passport copy
• DD-214 - Member Copy 4, Letter from Veterans' Affairs, or other supporting documentation (if applicable)
• SF-50 (if applicable)

What to Expect Next : Applicants who are invited to take a language or skills test or who are selected for an interview will be contacted via telephone calls and email.

FOR FURTHER INFORMATION : Contact the Human Resources Office at 25 49 53 00.

Note :

• All applications received after the deadline will not be considered.
• All applications must be for an open/advertised position.
• Only shortlisted applicants will be contacted.

EQUAL EMPLOYMENT OPPORTUNITY : The U.S. Mission provides equal opportunity and fair and equitable treatment in employment to all people without regard to race, color, religion, sex, national origin, age, disability, political affiliation, marital status, or sexual orientation. The Department of State also strives to achieve equal employment opportunity in all personnel operations through continuing diversity enhancement programs. The EEO complaint procedure is not available to individuals who believe they have been denied equal opportunity based upon marital status or political affiliation. Individuals with such complaints should avail themselves of the appropriate grievance procedures, remedies for prohibited personnel practices, and/or courts for relief.

Categories: Afrique

Avis de recrutement de deux (02) chargés d'études et d'une (01) Assistante

Tue, 26/12/2023 - 12:00

Le Centre Africain d'Expertise en Économie, Gestion et Innovation (CAGEI) recherche les profils ci-après pour une société de conseil juridique.


Lieu d'affectation :
Ouagadougou, avec des possibilités de déplacement sur les autres villes du pays.

I. Deux (02) chargés d'études

• Fonctions et responsabilités :

En relation et en étroite collaboration avec le premier responsable de la société et dans la limite des pouvoirs qui lui sont délégués, le chargé d'étude devra assurer :

Préparation de la rédaction des actes

• Recevoir, écouter le client, recueillir son besoin.
• Analyser la situation, répondre à son besoin.
• Expliquer, vulgariser les termes juridiques et les enjeux de son dossier.
• Conseiller le client, créer une relation durable avec lui.
Recherche et collecte des pièces administratives
• Effectuer des recherches d'informations et documentaires.
• Collecter les différentes pièces nécessaires à la constitution des dossiers.
• Exploiter les pièces.
• Vérifier leur authenticité, leur validité.
• Assurer une veille juridique pour s'adapter et modifier ses pratiques au fil des changements législatifs au niveau national et international

Constitution et suivi des dossiers

• Déterminer les délais des procédures d'exécution.
• Suivre les dossiers de leur ouverture jusqu'à leur clôture.
• Inventorier, classer, archiver les documents juridiques et les pièces de référence.
Rédaction des actes et des contrats
• Élaborer et soumettre les projets d'actes ou de contrats au premier responsable de la société

• Veiller au strict respect de la forme légale des actes.

• Compétences :

Le chargé d'étude devra disposer de :

Compétences techniques

• Parfaite connaissance du droit privé
• Bonne connaissance des procédures civiles judiciaires et pénales
• Bonne maîtrise des techniques d'analyse juridique, de la forme légale des actes et du vocabulaire juridique
• Maîtrise des outils informatiques

Aptitudes professionnelles

• Sens du service
• Sens de l'écoute
• Adaptabilité
• Qualités relationnelles
• Esprit d'analyse et de synthèse
• Rigueur dans le recueil et le traitement des données
• Diplomatie
• Discrétion
• Sens de l'éthique et de la déontologie
• Esprit d'équipe
• Organisation
• Capacités rédactionnelles

Qualification requise

• Être titulaire d'un diplôme universitaire ou de grandes écoles d'au moins BAC+4 en droit privé ;
• Justifier d'au moins deux (02) années d'expérience pertinente et avérée à un poste similaire ;
• Avoir une bonne maitrise orale et écrite du français (la maîtrise de l'anglais serait un atout) ;
• Avoir une bonne présentation ;
• Être immédiatement disponible.

II. Une (01) Assistante

• Fonctions et responsabilités :

En relation et en étroite collaboration avec le premier responsable de la société, l'assistante devra assurer :
• Gérer l'agenda du premier responsable
• Gérer le courrier et les mails ;
• Classer et archiver les documents ;
• Préparer et rédiger les comptes rendus des réunions ;
• Saisir, mettre en forme les divers documents, les reproduire et/ou les scanner et les diffuser ;

• Organiser des évènements internes (réunions, présentations)
• Gérer les appels téléphoniques entrants et sortants
• Accueillir, informer et orienter les visiteurs.

Aptitudes professionnelles

• Avoir une bonne connaissance des techniques de gestion administrative et de secrétariat ;
• Maîtriser les outils informatique et bureautique ;
• Avoir le sens de l'accueil et de la discrétion ;
• Être à l'écoute et avoir une forte capacité d'organisation et de rigueur ;
• Avoir une excellente expression orale et rédactionnelle ;
• Faire preuve d'intégrité, d'honnêteté et de courtoisie ;
• Jouir de ses droits civiques et être de bonne moralité ;
• Être disponible et capable de travailler sous pression.

Qualification requise :

Être titulaire du diplôme universitaire de DUT, BTS, DTS en secrétariat

III. Conditions de candidature

Composition du dossier

Les candidats âgés d'au plus 35 ans au 31 décembre 2023 doivent fournir :
• un curriculum vitae détaillé, daté et signé du candidat ;
• une lettre de motivation adressée à Madame la Directrice Générale de CAGEI ;
• une copie certifiée conforme du ou des diplômes ;
• une copie des certificats ou attestations de travail.

Date limite de dépôt

Les dossiers de candidature, en numérique, doivent être envoyés uniquement par email, au plus tard, le 05 janvier 2024 à 23h59 à l'adresse ci-après :
cageirecrutement@gmail.com

NB : A l'issue du processus, les candidats retenus seront appelés à constituer et déposer les dossiers physiques auprès de la société bénéficiaire du recrutement.

Contact et information
Info line 25 45 37 57
WhatsApp : +226 78398855
E- mail : cagei.int@gmail.com
Web : www.lecagei.com

Categories: Afrique

Oasis Rawidgnaaba de Tintilou : Spécial Saint Sylvestre (31 decembre 2023 et 1er janvier 2024) à partir de 20 heures

Tue, 26/12/2023 - 11:00

Pour toutes reservations : 57154949 / 54739696 / 54797966

Categories: Afrique

Décès de NÉBIÉ Auguste Robert Mounir : Programme des obsèques

Tue, 26/12/2023 - 09:00

« Nul ne disparait tant que son souvenir demeure ancré dans le cœur des siens »

Les grandes familles :
NÉBIÉ à Badakui, Léo, Ouaga, Bobo, France ;
TALL à Goutoula, Bossomnoré, Bobo-Dioulasso et Ouagadougou ;
TIOYÉ, KAMBOU, PODA, MIDJOUR, KANSIÉ, KAMBIRÉ, DOLY, PALENFO à N'Kinoro, Tiankoura, Gaoua, Diebougou et Bobo-Dioulasso ;
Les frères et sœur : Gabriel, Madeleine, Marc et Pierre Boureima ;
Les enfants : Evelyne Marie, Édouard Félix et son épouse Rosemonde ;
Les petits enfants : Emeyrick, Nathan et Johan Robert ;
Les familles alliées et amies : LY, AOUBA, NENZ, YAGUIBOU, TRAORE, KABORE, ZAMPALIGRÉ, IDO, FARMA, KAFANDO, OUATTARA, DIASSO et BA ont la profonde douleur de vous annoncer le décès de leur fils, père, grand-père, frère, oncle, cousin et beau-père
NÉBIÉ Auguste Robert Mounir,
Inspecteur de l'enseignement secondaire à la retraite, décès survenu le 23 décembre 2023 à l'âge de 85 ans à Ouagadougou.

Le programme des obsèques se déroulera ainsi :
• Levée du corps à la morgue du CHU de BOGODOGO le jeudi 28 décembre à 16h ;
• Veillée de prières le même jour au domicile familial à Pissy à 20H ;
• Absoute à l'Eglise Saint Jean XXIII le vendredi 29 décembre à 09HOO suivie de l'enterrement au cimetière municipal de Gounghin.

Categories: Afrique

Avis de recrutement d'un(e) (01) Cuisinier (e)

Thu, 14/12/2023 - 10:30

Poste : Un (e) (01) Cuisinier (e)

Lieu d'affectation : Ouagadougou

Date d'entrée en service au plus tôt : ASAP

Type de contrat : Contrat à Durée Déterminée (CDD)

Durée : 06 mois renouvelable en fonction des financements

Clôture dépôt des Candidatures : Le 08 Janvier 2024

COMPOSITION ET DEPÔT DU DOSSIER :

Curriculum Vitae daté et signé contenant au moins 3 références actives ;
Lettre de motivation ;
Certificat de travail des expériences précédentes.

L'ensemble du dossier devra être envoyé à l'adresse suivante : rh.burkina@maginternational.org avec en objet la mention « CANDIDATURE AU POSTE DE CUISINIER (E) ». Tout dossier incomplet ou reçu en retard ne pourra pas être considéré. Seuls les candidat(e)s sélectionné(e)s recevront une réponse et seront invité(e)s pour un test. Les dossiers déposés ne seront pas restitués.

1. Présentation de MAG :

MAG est une ONG britannique spécialisée dans le déminage humanitaire et dans la gestion et la destruction des armes et des munitions. MAG opère en Afrique, au Moyen Orient, en Asie et en Amérique Latine depuis plus de 25 ans. Pour plus d'informations concernant notre organisation, nous vous invitons à consulter notre site : https://www.maginternational.org/

2. But du Poste, rôles et responsabilités :

MAG recherche un(e) cuisinier(e) pour son bureau au Burkina Faso. Le rôle du/de la Cuisinier (e) sera d'accomplir l'ensemble des tâches précisée dans la description de poste jointe au présent avis.

3. Rémunération, indemnités et couverture sociale

L'ensemble des gratification et indemnités servies dans le cadre de contrat se verront appliqués la grille de rémunération et les modalités d'indemnisations prévues par la loi Burkinabè et la politique de gestion du personnel de MAG. Pour information, la rémunération mensuelle brute proposée, pour un poste de cuisiner (e) au sein de MAG au Burkina est de Deux cent vingt-quatre mille (224 000) Francs CFA par mois.

Signature Autorité Programme

Categories: Afrique

Avis de recrutement d'Un (e) Coordinateur/trice des Finances

Thu, 14/12/2023 - 10:30

Poste : Un (e) Coordinateur/trice des Finances sous

Lieu d'affectation : Ouagadougou

Type de contrat : Contrat à Durée Déterminée (CDD)

Durée : 12 mois renouvelable en fonction des financements

Date d'entrée en service au plus tôt : ASAP

Clôture dépôt des Candidatures : Le 08 Janvier 2024

COMPOSITION ET DEPÔT DU DOSSIER :

Curriculum Vitae daté et signé contenant au moins 3 références actives ;

Lettre de motivation ;

Certificat de travail des expériences précédentes.

L'ensemble du dossier devra être envoyé à l'adresse suivante : rh.burkina@maginternational.org avec en objet la mention « CANDIDATURE AU POSTE DE COORDINATEUR/TRICE DES FINANCES ». Tout dossier incomplet ou reçu en retard ne pourra pas être considéré. Seuls les candidat(e)s sélectionné(e)s recevront une réponse et seront invité(e)s pour un test. Les dossiers déposés ne seront pas restitués.

1. Présentation de MAG :

Fondée en 1989, Mines Advisory Group (MAG) est une organisation humanitaire mondiale qui se consacre à la recherche et à la neutralisation de mines terrestres, de munitions en grappes et d'engins non explosés dans les zones touchées par les conflits. Elle œuvre également à réduire la menace de la violence armée et l'impact des armes sur les communautés. Depuis 1989, MAG a apporté son aide à plus de 20 millions de personnes dans 70 pays. Dans les Pays du Liptako-Gourma (Sahel Central), le Niger, le Mali et le Burkina Faso, MAG travaille en étroite collaboration avec les Commissions nationales sur les armes légères et de petit calibre (ALPC) pour remédier aux défis liés à la prolifération d'armes, notamment en renforçant les capacités de stockage, la formation et l'évaluation :

https://www.maginternational.org/

2. But du Poste, rôles et responsabilités :

L'objectif principal de ce poste est d'assumer un rôle essentiel dans le suivi financier des activités du Programme sous-régional de MAG. La personne en poste est chargée de la comptabilité de MAG, participe activement à la surveillance et à la gestion financière des subventions ou contrats conclus avec les partenaires de mise en œuvre, et assure le suivi de ces contrats. Elle joue également un rôle pivot en soutien au Manager Régional des Finances, Responsable des Services Supports, dans la gestion globale des activités du département Finances et Services Supports, notamment en participant activement à la planification financière en collaboration avec le Programme et le siège de MAG à Manchester.

3. Rémunération, indemnités et couverture sociale

L'ensemble des gratification et indemnités servies dans le cadre de contrat se verront appliqués la grille de rémunération et les modalités d'indemnisations prévues par la loi Burkinabè et la politique de gestion du personnel de MAG. Pour information, le salaire de base proposé, pour un poste Coordinateur/trice des Finances sous régional au sein de MAG au Burkina est de huit cent quatorze mille (814 000) Francs CFA.

Signature Autorité Programme

Categories: Afrique

Pages