You are here

Feed aggregator

Exosition : Dévoreurs de lumières/ Devoratori de lumina

Courrier des Balkans - Fri, 02/12/2022 - 23:59

La Galerie Macadam de l'Institut culturel roumain de Paris accueille dans l'exposition « Dévoreurs de lumière » les œuvres de trois artistes originaires de Cluj Ioan Sbârciu, Georgeta-Olimpia Bera et Alexandra Mureșan.
« Situé à la confluence entre les médiums d'expression plastique et appliqués, le projet d'exposition se concrétise dans des représentations en deux et trois dimensions de la peinture, du dessin, du verre et des installations hybrides. La collaboration entre les trois artistes, Ioan Sbârciu, (...)

/ ,
Categories: Balkans Occidentaux

Rumeurs de tentative de coup d'État au Burkina Faso : Le porte-parole du gouvernement apporte des précisions

Lefaso.net (Burkina Faso) - Fri, 02/12/2022 - 23:22

Depuis environ une semaine, des informations font état d'une tentative de coup d'État contre le pouvoir du MPSR II. Une rumeur qui s'est consolidée à la faveur de cette rencontre entre le chef de l'État lui-même, capitaine Ibrahim Traoré, et les organisations de la société civile, jeudi, 1er décembre 2022 à Ouagadougou.

A l'occasion de la cérémonie d'ouverture de la première session de formation des hommes de média et des organisations de la société civile sur les fondamentaux de la Police de proximité, ce vendredi 2 décembre 2022, le ministre en charge de la communication, porte-parole du gouvernement, a réagi au sujet.

« Le président de la transition n'a jamais évoqué le terme de tentative de coup d'Etat. Le président, dans son face-à-face avec les OSC, a parlé de velléités de déstabilisation. Les termes ont leur sens. Il existe des velléités de déstabilisation et il y a tentative de coup d'Etat, ce n'est pas la même chose. Ce que le président a dit, c'est qu'on est conscient que les velléités existent, elles sont connues, elles sont suivies, la situation est sous contrôle. Le président a parlé d'un état d'esprit de la transition aujourd'hui. L'heure n'est pas aux purges, l'heure n'est pas à la chasse aux sorcières.

La transition n'est pas dans une dynamique de purge. Elle est consciente que les événements du 30 septembre 2022 (coup d'État qui a fait partir le lieutenant-colonel Damiba : NDLR) ne plaisent pas à tout le monde », a restitué le porte-parole du gouvernement, Jean Emmanuel Ouédraogo, interpellant le professionnalisme du journaliste, notamment dans le contexte actuel.

A l'en croire, il n'a jamais été question de tentative de coup d'Etat, qui suppose une préparation, et même un début d'exécution…

Lefaso.net

Categories: Afrique

Velléités de déstabilisation de la transition : « C'est bien de privilégier le dialogue, mais nous ne sommes pas rassurés », lance le CISAG au capitaine Ibrahim Traoré

Lefaso.net (Burkina Faso) - Fri, 02/12/2022 - 23:17

Le capitaine Ibrahim Traoré réussira-t-il là où ses prédécesseurs ont échoué à redresser le pays ? Le conseil d'information et de suivi des actions du gouvernement (CISAG) espère que les nouvelles autorités tireront les leçons de l'échec du MPSR I car « huit mois après le renversement du régime MPP par les militaires, nous sommes à nouveau descendus au pied de la colline ». Les premiers responsables du mouvement étaient face à la presse, ce vendredi 2 décembre 2022 à Ouagadougou.

Les pratiques de copinage dans la gestion du bien public nous ont conduits hélas à faire le constat amer que nous avons encore du chemin à parcourir. La réinvention du Burkinabè nouveau, telle que nous l'appelons de tous nos vœux, est une entreprise certes difficile mais pas impossible », a déclaré Issiaka Ouédraogo à la lecture de la déclaration liminaire.

Pour lui et ses camarades, la situation sécuritaire ne s'est pas améliorée depuis la prise du pouvoir par le capitaine Ibrahim Traoré. « Des zones, qui jusqu'à présent n'avaient pas fait l'objet d'attaques, sont victimes d'attaques. Il n'y a pas d'amélioration sur le terrain. Nous nous basons sur les résultats du terrain pour nous prononcer. Le capitaine a donné six mois pour apporter une amélioration. C'est peut être tôt de faire un bilan mais le bilan que l'on peut faire est que nous sommes descendus au bas de la colline », pense le président du CISAG.

Lors d'uneaudience avec l'ambassadeur de France au Burkina le 29 novembre 2022, le Premier ministre burkinabè a demandé à la France, selon un compte-rendu de la Primature, d'apporter un appui aux Volontaires pour la défense de la patrie (VDP) à travers une fourniture d'armes et de munitions et la prise en charge financière des combattants. Le CISAG dit n'avoir pas apprécié la tenue de cette audience. Pour le mouvement, Appolinaire Kyelem aurait dû tenir un langage de vérité au diplomate en demandant à la France de revoir sa copie en matière de lutte contre le terrorisme.

Issiaka Ouédraogo, président du CISAG

« Les Burkinabè doivent prendre en main leur destin et nous devons nous préparer à cela. Ce que nous dénonçons, c'est le refus de la France de nous appuyer de manière sincère dans cette lutte contre le terrorisme. Les occidentaux n'ont rien fait pour arrêter le terrorisme depuis la déstabilisation de la Libye. Il faut revoir les accords militaires, car il y a trop de non dits », pense Issiaka Ouédraogo.

Répondant à une question sur les velléités de déstabilisation de la transition, le président du CISAG a salué la volonté du président du Faso de privilégier le dialogue. Mais, s'interroge Issiaka Ouédraogo, "est-ce une décision de sage ou un choix qui s'impose au président ? S'il est vrai que des gens ont voulu faire un coup d'Etat, nous pensons qu'il faut les arrêter car ils veulent arrêter un processus auquel nous adhérons. C'est bien de privilégier le dialogue, mais nous ne sommes pas rassurés. Qu'on nous dise qui sont ces personnes qui ont voulu faire le coup d'Etat ?", lance le président du CISAG.

Notons également que lors de cette conférence de presse, Issiaka Ouédraogo et ses camarades ne sont pas allés avec du dos de la cuillère pour exprimer leur mécontentement pour certaines déclarations du Premier ministre, Appolinaire Kyélem, qui relèvent, selon eux, de « l'amateurisme ». Ils en veulent notamment pour preuve, l'annonce d'une probable réduction du coût du carburant dès la nomination du chef du gouvernement.

« Tous ces tâtonnements n'ont sans doute pas été étrangers dans la faible mobilisation constatée au début du processus d'enrôlement des 50 000 VDP (…) Nous conseillons donc humblement au Premier ministre de se ressaisir. Car le Burkina Faso a besoin d'un rassembleur et non d'un polémiste, encore moins d'un diviseur. Certes, tout est urgent dans le pays, mais attention à ne surtout pas confondre vitesse et précipitation », conseille le CISAG.

Fredo Bassolé
Lefaso.net

Categories: Afrique

Coupe du monde de football Fifa, Qatar 2022 : Avec des soupçons de corruption, le Qatar l'organise pour le prestige

Lefaso.net (Burkina Faso) - Fri, 02/12/2022 - 23:15

Le monde se retrouve au Qatar pour la fête du football planétaire. A quelques mois des jeux, les ONG de défense des droits de l'homme et l'OIT(Organisation internationale du travail) avaient attiré l'attention sur ce pays qui va devenir la capitale du monde et ses pratiques au niveau des droits humains et surtout ceux des travailleurs étrangers qui ont construit les stades où les européens, africains, asiatiques, américains et océaniens vont venir jouer et regarder les spectacles. Cela avait suscité quelques indignations et des appels au boycott dans quelques pays européens. Mais la magie du football et les menaces de sanctions financières de la Fifa ont eu gain des ardeurs des partisans du « One love ». Et le Qatar a eu droit à sa fête qui se passe bien là-bas et partout ailleurs dans les bars et cafés et les salons des amoureux du football.

Le football est le seul sport universel au monde accepté par tous les Etats, même ceux qui n'ont pas la reconnaissance des Nations unies l'utilisent pour se faire connaître. Essayons de découvrir un peu ce pays qui accueille les meilleures nations du football pour une compétition d'un mois. Comment cette petite principauté gazière a-t-elle obtenu l'organisation des jeux alors qu'elle n'avait ni les infrastructures ni le mérite d'être une nation de football par le nombre de pratiquants, de joueurs talentueux ? Comment ce petit pays a-t-il pu faire écarter au niveau des instances de la Fifa, les Etats unis d'Amérique qui voulait aussi cette coupe du monde 2022 ?

L'Etat du Qatar est une péninsule au plan géographique relié au continent par sa frontière sud avec son grand voisin plus connu, l'Arabie saoudite. Le Qatar est au plan politique, un émirat du golfe persique de 11 586 km², soit juste un peu plus grand que la région du Centre-sud du Burkina qui est de 11 457 Km2. Voilà à l'échelle régionale du Burkina de quoi on parle en termes de superficie quand il est question du Qatar. Au plan population, ce n'est guère. Mieux on parle de 2,9 millions d'habitants avec 10% de Qataris. Mais c'est une puissance économique, financière entre les mains de la famille régnante de l'émirat. Car le Qatar dispose des 3e réserves mondiales de gaz naturel et en est le 5e producteur et le 2e exportateur mondial. Voilà d'où viennent les prétentions géopolitiques et l'envie d'organiser cette coupe du monde.

C'est le 2 décembre 2010 que le Qatar a obtenu l'organisation de la 22e coupe du monde de football avec 14 voix contre, 8 pour les Etats unis. C'était impensable, le dossier américain était meilleur sur le papier et il y avait plein de contraintes qui devraient bloquer cet octroi. Mais avec l'argent, on peut beaucoup et avec beaucoup d'argent on peut construire des stades, les climatiser pour faire la fête et l'organiser en hiver quitte à bouleverser le calendrier du football mondial. L'argent, tout le monde y a pensé et les soupçons de corruption ont circulé. Des sommes auraient été proposées à la Fifa, de 400 millions de dollars avant le choix. Les américains ont mené leur enquête, qui ont permis de savoir que des membres de la Fifa d'Amérique du sud ont vendu leur vote.

La corruption à l'Elysée

Un autre volet de cette affaire de corruption viendrait de la France et le deal aurait été fait à l'Elysée même, au cours d'une réunion avec deux représentants du Qatar et le président de l'UEFA (l'Union des associations européennes de football) membre du Comité exécutif de la Fifa qui choisit le pays attributaire. Sarkozy aurait, au cours de cette réunion à l'Elysée, demandé à son compatriote de voter pour le Qatar contre le rachat du PSG (Paris St Germain), club de football de la capitale française par le Qatar et la vente d'avions Rafale, avions militaires de chasse français.

Platini, convaincu par son président, aurait influencé à son tour trois autres personnes pour que le Qatar obtienne ainsi quatre des 14 voix qui se sont portées sur lui. Michel Platini a été nommément accusé par Sepp Blatter le président de la Fifa au moment des faits : « sans l'intervention au dernier moment de Sarkozy sur Platini, le Qatar n'aurait jamais eu la Coupe du monde ». Une enquête est en cours au niveau de la justice française par le parquet national financier sur le rachat en 2011 du PSG par QSI (Qatar Sports Investments) avec des soupçons qui pèsent sur Nicolas Sarkozy, Michel Platini, son fils, l'ancien propriétaire du PSG.

Le Qatar est un game changer

On l'a vu, le Qatar organise les jeux mais pourquoi au plan de son football ? L'équipe du Qatar a été la première à quitter le tournoi. Ce n'était pas pour être champion du monde de football que le Qatar a dépensé tant d'argent. Le Qatar est déjà champion du monde de l'achat des talents puisqu'il a fait signer au PSG trois des meilleurs joueurs du monde, la MNM (Messi, Neymar et Mbappé). Pour l'instant, le résultat est comme pour l'organisation de la coupe du monde : 0 trophée.

Le vrai objectif n'est pas le football mais le pouvoir, montrer aux yeux du monde que la Fifa et ses dirigeants sont des vendus et qu'il se les a mis dans sa poche. Au plan géopolitique c'est d'avoir damé le pion à l'Arabie Saoudite qui a voulu s'accrocher à lui pour organiser ensemble cette édition et il a refusé. C'est de montrer aux nations arabes de football comme l'Egypte et le Maroc qu'il est le premier pays du Moyen Orient à l'avoir fait. La corruption n'a pas été introduite par le Qatar à la Fifa. C'est son mode de fonctionnement et les patrons du football mondial ont tellement en horreur la transparence que le siège de la FIFA à Zurich serait tout sauf une maison de verre. Les scandales d'attribution de la coupe du monde n'ont pas concerné que la Russie et le Qatar.

Mais ce que le Qatar a emmené sans le vouloir, c'est que la règle du jeu a changé au lieu de 24 personnes c'est-à-dire les membres du comité exécutif de la FIFA qui choisissent le pays attributaire, c'est maintenant les 211 représentants des pays membres de la FIFA (le congrès) qui choisissent le pays hôte de la Coupe du monde. En 2018, c'est le congrès de la FIFA qui a choisi les Etats-Unis, le Canada et le Mexique comme pays hôtes du Mondial 2026. Ce changement a été obtenu aussi parce que la justice américaine par ses enquêtes menaçait de déclarer la FIFA comme une organisation criminelle. Mais dans beaucoup de domaines, il y a matière à réformes à la FIFA comme la mainmise que la FIFA a sur les recettes publicitaires de la coupe alors que les Etats s'endettent pour construire les stades et les hôtels.
Comme on le voit, le football est un fait social total comme on le dit.

Il y a 22 joueurs sur le terrain qui courent derrière un ballon et l'Allemagne ne gagne plus à la fin. L'équipe allemande a quitté le Qatar en 2022 en montrant un bâillon à la bouche, mais n'a pas réussi à libérer son football. La Mannschaft aux quatre étoiles a été battue par le Japon qui va au tour suivant ainsi que la Corée du sud. C'est l'année des nations asiatiques, cette coupe qui se déroule sur leur continent. Si le football est tant aimé, c'est parce que comme la vie, il y a une incertitude du destin, dans l'issue du jeu. Le plus fort peut perdre parfois. Et à force de détermination de travail individuel et collectif on peut arriver à modifier le résultat final d'une rencontre. Et quand ces moments arrivent, même les spectateurs se sentent capables de décrocher les étoiles tant l'émotion est forte. Le Qatar et son argent, les dirigeants corrompus de la FIFA et Cie ne pourront jamais nous faire détester le football.

Sana Guy
Lefaso.net

Categories: Afrique

Journée internationale des personnes handicapées 2022 : Le Pr Charlemagne pour un meilleur accès aux services de santé des femmes

Lefaso.net (Burkina Faso) - Fri, 02/12/2022 - 23:12

Le monde entier célèbre ce 3 décembre 2022, la journée internationale des personnes handicapées. Instituée depuis 1992, cette année, elle est célébrée sous le thème" L'innovation et des solutions transformatrices pour un développement inclusif". Une occasion pour le Pr Charlemagne Ouédraogo de se penser sur la situation des femmes en situation de handicap et en grossesse au niveau du Burkina. Il plaide pour plus de facilitation de leur accès aux services de la santé sexuelle et reproductive. Lisez plutôt !

La Journée Internationale des Personnes Handicapées célébrée le 03 décembre nous donne l'occasion de penser aux femmes handicapées en situation de grossesse qui ont aussi ce désir de la maternité.

La femme vivant avec un handicap est une femme comme toutes les autres qui a aussi l'envie d'être mère. Elle a aussi droit à la maternité et à une prise en charge de qualité suivant les besoins spécifiques à respecter chez ces femmes en situation de grossesse.

Une femme en situation de handicap qui est enceinte a besoin d'un soutien du personnel soignant et de ses proches.

Au niveau médical, il convient que les bâtiments et les lits d'examens soient adaptés à sa situation. Il faut davantage faciliter l'accès des femmes handicapées enceintes aux services de santé sexuelle et reproductive et le suivi régulier de la grossesse.

Les professionnels de santé ont un rôle majeur à jouer dans l'accompagnement des patientes handicapées pendant la grossesse, l'accouchement et dans les suites de couches.

Ce soutien du personnel soignant et des proches renforce l'estime de soi et favorise le bien-être chez la femme en situation de handicap.

Lefaso.net
Source :
https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=pfbid0ruZhT9nMNfnuAgDg44MLxEAtQJgPHkc4Fw1gMhJghycBMekic39ZbJGJXe9Uopq1l&id=100063572087202&mibextid=Nif5oz

Categories: Afrique

Gendarmérie nationale du Burkina : Les epreuves physiques et sportives se tiennent du 3 au 11 décembre 2022

Lefaso.net (Burkina Faso) - Fri, 02/12/2022 - 23:11

La gendarmérie nationale du Burkina Faso tient à informer l'opinion publique que les épreuves physiques et sportives du recrutement des gendarmes auxilliaires se tiennent, du 3 au 11 décembre 2022, dans les différents centres de composition.

C'est l'annonce qui a été faite sur sa page Facebook le 2 décembre 2022.

Lefaso.net

Source : https://www.facebook.com/100064446319413/posts/pfbid024cXJuuL7DA2CxRUYHxyUAYoe9k99fmoxxN5SsZBbJDjcf23FDThqGrL4SG2Weqi3l/?mibextid=Nif5oz

Categories: Afrique

Crise sécuritaire au Burkina Faso : Les forces militaires étrangères sont inefficaces, selon une étude de la fondation Rosa Luxembourg

Lefaso.net (Burkina Faso) - Fri, 02/12/2022 - 23:10

La fondation Rosa Luxembourg, en collaboration avec des organisations de la société civile dont l'Organisation démocratique de la jeunesse (ODJ), a présenté ce vendredi 2 décembre 2022, les résultats d'une étude diagnostic sur la situation sécuritaire au Sahel et particulièrement au Burkina Faso. Presque toutes les personnes interrogées s'accordent pour critiquer la coopération et l'intervention militaires extérieures, notamment de la France.

Depuis 2015, le Burkina Faso fait face à une crise sécuritaire sans précédent marquée par des attaques à répétition des groupes armés terroristes. C'est fort de ce constat que la fondation Rosa Luxembourg a diligenté une étude sur la situation depuis environ deux ans. L'objectif de cette étude est de mener des réflexions afin d'instaurer une paix durable dans le Sahel et au Burkina Faso en particulier.

Les résultats de cette étude, axée sur les alternatives de paix au Burkina Faso, ont été présentés au public lors d'un atelier de restitution. C'était en présence des responsables de la fondation, du représentant de l'ambassadeur d'Allemagne au Burkina Faso et des acteurs de la société civile. Il s'agit essentiellement des interventions militaires étrangères au Sahel en général et au Burkina Faso en particulier, des manifestations de la violence et enfin des conflits miniers au Burkina Faso.

Les participants à cet atelier de restitution des résultats

Il ressort du premier axe de cette étude que les forces militaires étrangères ne sont pas la solution à la crise sécuritaire qui secoue le Sahel et notamment le Burkina Faso. « L'option purement militaire de l'intervention militaire étrangère est totalement inopérante aussi bien au Burkina Faso que dans tout le Sahel », selon Yempani Lankoandé, secrétaire général adjoint de l'ODJ, représentant le président de l'organisation absent à cette cérémonie de présentation des résultats.
L'aspect économico-politique n'est pas à exclure dans l'aggravation de la crise au Sahel et au Burkina Faso.

Présentation des résultats de l'étude

La plupart des personnes interrogées lors de cette étude, notamment les activistes de la société civile de gauche, considèrent que la crise sécuritaire est une conséquence du capitalisme et de l'impérialisme. Ils reprochent donc aux puissances étrangères, notamment la France, d'être là pour leurs intérêts économiques, militaires, politiques et géopolitiques. « Ce n'est pas pour nos beaux yeux que la France est là. L'Afrique est le continent le plus riche et paradoxalement le plus pauvre et quelqu'un s'intéresse à cela », se justifie un militant rapporté dans l'étude intitulée « Gestion de la crise sécuritaire au Burkina Faso : perspectives de développement et de la société civile en matière de prévention des crises » de Bettina Engels.

Yempani Lankoandé, secrétaire général adjoint de l'ODJ, représentant du président

Plusieurs autres personnes interrogées, issues de la société civile, d'ONG et des autorités à différentes échelles, ont souligné qu'en dépit de sa supériorité technologique et logistique, l'armée française était soit incapable de détecter et de combattre les groupes terroristes au Sahel, soit qu'elle ne voulait pas le faire.
Pour ces personnes interrogées, la crise sécuritaire actuelle permettrait donc aux autorités françaises de justifier la présence militaire française dans les anciennes colonies, tant vis-à-vis de la société française que des sociétés et des politiques des Etats africains respectifs.

Les violences devenues banales du fait des actions des groupes armés terroristes et les conflits entre acteurs miniers sont également un frein à la restauration de la paix, selon cette étude. On note des violences dans les zones rurales et dans les villes en proie aux attaques terroristes et aux activités des groupes d'auto-défense. Le troisième axe de cette étude concerne les conflits miniers qui opposent les acteurs des mines artisanales (orpaillage) aux mines industrielles, les conflits entre les acteurs miniers et les représentants des populations locales, selon Yempani Lankoandé.

Claus Diter-König, directeur régional Afrique de l'Ouest de la Fondation Rosa Luxembourg

La fondation recommande donc de prioriser et soutenir les solutions et forces internes afin d'instaurer une paix durable dans le pays pour le bonheur des populations, selon Claus Diter-König, directeur régional Afrique de l'Ouest de la fondation. « Il ne faut pas seulement que les armes se taisent, il faut une paix durable avec un avenir économique viable pour tout le pays. Que les gens puissent vivre dignement dans leur quotidien », explique-t-il.
En rappel, la fondation Rosa Luxembourg est une organisation allemande qui travaille avec la société civile et les syndicats pour la promotion de la paix.

Mamadou ZONGO
Lefaso.net

Categories: Afrique

Burkina Faso : Le président de l'Assemblée législative de transition prend conseils auprès de personnes ressources

Lefaso.net (Burkina Faso) - Fri, 02/12/2022 - 23:00

Le président de l'ALT, Ousmane Bougouma, a successivement rendu une visite de courtoisie au Mogho Naaba Baongho et au président de la Fédération des églises et missions évangéliques (FEME), ce vendredi 2 décembre 2022.

Le Burkina Faso a entamé une nouvelle transition politique depuis le 30 septembre 2022. Officiellement installée le 11 novembre dernier, l'Assemblée législative de transition (ALT) a sacrifié à un devoir, ce vendredi 2 décembre 2022 à Ouagadougou. Son président Ousmane Bougouma, accompagné d'une délégation, a d'abord rendu visite au Mogho Naaba Baongho. La délégation qui l'accompagnait était composée de membres du bureau de l'ALT et de députés. Cette première visite, selon le président de l'ALT, poursuivait trois objectifs spécifiques. D'abord, s'abreuver de ses sages conseils. Ensuite, recevoir des bénédictions. Et enfin solliciter un accompagnement de l'empereur des mossé afin d'aider le Burkina Faso à sortir de la situation difficile dans laquelle il se trouve actuellement.

Le président de l'Assemblée législative de transition, Ousmane Bougouma

Reconnu pour ses efforts dans la recherche de la paix et de la cohésion sociale, le Mogho Naaba Baongho a, au cours des échanges, soulevé quelques préoccupations dont la plus importante concerne la gestion des titres fonciers avec son lot de conflits qui font souvent les choux gras de la presse nationale. A toutes ces préoccupations, des résolutions ont été prises. Partant du constat que la question foncière pose un problème structurel dans notre pays et dans le souci d'y apporter des solutions, le président de l'ALT prévoit l'adoption d'un certain nombre de réformes mais aussi la tenue de concertations avec toutes les couches de la société. « Quant à la question de l'intégrité de nous, burkinabè, au regard du contexte dans lequel nous sommes, Sa Majesté nous a donné des conseils et nous nous engageons à les appliquer afin que nous retrouvons l'intégrité qui caractérisait le Burkinabè afin de développer notre vivre-ensemble et la cohésion sociale », rassure le PALT.

Le Mogho Naaba Baongho a dit sa disponibilité à les accompagner

Après le palais du Mogho Naaba Baongho, le président et sa suite se sont rendus au siège de la Fédération des églises et missions évangéliques (FEME). A l'issue de leur entrevue qui a duré une trentaine de minutes, le président de la FEME, Pasteur Henri Yé, a loué cette démarche. « C'est tout à fait normal parce que nos autorités doivent se rendre compte qu'ils ont besoin aussi de Dieu. Ils ont besoin d'être accompagnés par la prière. Ils ont besoin que le Seigneur, l'éternel notre Dieu, intervienne dans les affaires de notre pays. C'est fort de cela qu'ils sont venus nous rendre cette visite de courtoisie (…) », contextualise-t-il.

Le président de la FEME, Pasteur Henri Yé, satisfait de l'initiative de l'ALT

Cet entretien a également permis à la délégation de recueillir des bénédictions et des conseils dans le but de mener à bon port ses missions. [ Cliquez ici pour lire l'intégralité ]

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Categories: Afrique

Procès Kalifa Yemboado Rodrigue Namoano : Le procureur a requis 36 mois dont 12 ferme contre l'accusé

Lefaso.net (Burkina Faso) - Fri, 02/12/2022 - 22:55

Le président de la Commission nationale des droits humains (CNDH), Kalifa Yemboado Rodrigue Namoano est poursuivi pour fraude en matière de commande publique, complicité d'usage de faux et de blanchiment d'argent sur un montant de plus de 65 millions FCFA . Depuis le jeudi 1er décembre 2022, il comparaît à la barre du Tribunal de grande instance Ouaga 1.

L'accusé a plaidé non coupable pour les trois faits à lui reprochés. Pour ce qui est particulièrement du cas de fraude, il a nié sa responsabilité dans l'attribution des marchés incriminés. Il faut noter qu'en plus de Yemboado Rodrigue Namoano, sept autres personnes sont poursuivies dans le même dossier.

Après l'audition des témoins et la plaidoirie des avocats de la partie civile, le procureur a requis 36 mois de prison dont 12 ferme contre Yemboado Rodrigue Namoano. Le blanchiment de capitaux n'a pas été retenu comme infraction, faute de preuves.

Lefaso.net

Categories: Afrique

Mondial 2022 : Le Cameroun offre à l'Afrique sa toute première victoire face au Brésil en coupe du monde

Lefaso.net (Burkina Faso) - Fri, 02/12/2022 - 22:28

Les Lions indomptables du Cameroun ont battu le Brésil dans les arrêts de jeu sur le score de 1 but à 0. L'unique réalisation a été l'oeuvre du capitaine Vincent Aboubakar.

C'est la première fois qu'une nation africaine prenne le dessus sur le Brésil, cinq fois champion du monde.

Malheureusement cette victoire est insuffisante pour le Cameroun qui est éliminé de la compétition au profit de la Suisse, tombeur de la Serbie par 3 buts à 2.

L'Afrique a seulement deux représentants en huitièmes de finale à savoir le Sénégal et le Maroc.

Lefaso.net

Categories: Afrique

Italian Army Takes Delivery Of Its 60th And Final UH-90A Helicopter

The Aviationist Blog - Fri, 02/12/2022 - 22:18

Italian Army’s UH-90A helicopter fleet handover complete. The Esercito Italiano took delivery of the the 60th and final UH-90A (NATO designation for the Italian Army NH90 TTH) multirole helicopter. The aircraft, assembled at Leonardo’s Venice [...]

The post Italian Army Takes Delivery Of Its 60th And Final UH-90A Helicopter appeared first on The Aviationist.

Categories: Defence`s Feeds

Agriculture au Burkina : Des formateurs outillés sur l'approche SHEP

Lefaso.net (Burkina Faso) - Fri, 02/12/2022 - 21:30

Ce vendredi 2 décembre 2022, s'est achevée à Ouagadougou, la formation des formateurs sur l'approche SHEP. Il s'agit d'une approche enseignée par des experts de la JICA (Agence japonaise de coopération internationale) et qui prône l'agriculture orientée vers le marché. La cérémonie de clôture a été présidée par le directeur général de la promotion de l'économie rurale, Mohamed Porgo, représentant le secrétaire général du ministère de l'Agriculture, des ressources animales et halieutiques et en présence de l'ambassadeur du Japon au Burkina Faso, Kato Masaaki.

Selon Kato Masaaki, ambassadeur du Japon au Burkina Faso, l'approche SHEP a été expérimentée pour la première fois au Kenya. Elle est en voie de vulgarisation et est déjà mise en œuvre dans 27 pays africains dont le Burkina Faso, où on compte plusieurs groupes SHEP, notamment dans le Centre-nord.

Une vue des participants à la formation sur l'approche SHEP

A en croire le directeur général de la promotion de l'économie rurale, Mohamed Porgo, représentant le secrétaire général du ministère de l'Agriculture, des ressources animales et halieutiques, « Cette approche s'inscrit dans la dynamique d'encadrement que le ministère de l'Agriculture a déjà enclenché de sorte à améliorer les capacités de production. L'accompagnement de la coopération japonaise vient renforcer cette dynamique du gouvernement de sorte à booster davantage les capacités de production de nos producteurs ».

Kato Masaaki, ambassadeur du Japon au Burkina Faso a expliqué que l'approche SHEP prône une agriculture orientée vers le marché.

C'est en vue donc de mieux faire connaître cette approche, qu'a été initiée la formation des formateurs. Elle a duré cinq jours au cours desquels, ils ont été outillés sur l'approche SHEP. Ces derniers auront pour tâche de la vulgariser auprès des producteurs. « Nous attendons de ceux qui ont suivi cette formation, qu'ils puissent accompagner et transmettre ce savoir-faire aux producteurs pour que les pratiques agricoles puissent être améliorées. On attend d'eux une retransmission du savoir auprès des producteurs pour qu'on puisse ressentir dans les campagnes agricoles suivantes un niveau de productivité qui reflète un changement de paradigme », a laissé entendre M. Porgo.

Le directeur de la promotion de l'économie rurale, représentant le SG du ministère en charge de l'Agriculture assure qu'il plaidera pour la vulgarisation de l'approche SHEP

L'ambassadeur du Japon, lui, se dit convaincu que c'est en renforçant les capacités des producteurs qu'ils pourront augmenter le rendement de leurs spéculations, augmenter leurs revenus à travers une connaissance du marché et de la chaîne de distribution et renforcer leur autonomie et leur résilience. Et l'approche SHEP devrait les aider à atteindre ces objectifs.

Les participants ont reçu des attestations à l'issue de la formation.

Le représentant résident de la JICA au Burkina Faso, Okitsu Keiichi, a lui, formulé le vœu que le système national de vulgarisation et d'appui conseil agricole au Burkina intègre de manière officielle l'approche SHEP.

Sur ce point, le directeur général de la promotion de l'économie rurale, représentant le secrétaire général, s'est voulu rassurant. Il a en effet reconnu que « l'approche SHEP pourrait constituer un levier fondamental dans l'atteinte des objectifs et l'amélioration de la production et des revenus des petits producteurs ».

Photo de famille

C'est pourquoi, dit-il, « Désormais, l'axe production-marché sous les couleurs du SHEP sera renforcé ». Il promet de ce fait, de faire de la prise en compte de l'approche SHEP dans le système de vulgarisation et d'appui conseil, son cheval de bataille.

Justine Bonkoungou
Lefaso.net

Categories: Afrique

Coupe APSAB 2022 : Coris Assurances remporte son deuxième trophée d'affilée

Lefaso.net (Burkina Faso) - Fri, 02/12/2022 - 21:00

Coris Assurances a remporté, ce vendredi 2 décembre 2022 à Ouagadougou, la quatrième édition du tournoi maracaña de l'Association professionnelle des sociétés d'assurances du Burkina (APSAB). Elle s'est imposée lors de la fatidique séance des tirs aux buts face à la SONAR par le score de 1 but à 0. Les vainqueurs sont répartis avec le trophée et la somme de 200 000 F CFA.

Elles étaient six équipes dans les starting-blocks à convoiter le trophée depuis le 30 novembre dernier. Après quarante-huit heures de compétition, les équipes de Coris Assurances et de la SONAR ont obtenu leurs tickets pour disputer la finale ce vendredi soir. Au terme d'un match âprement disputé qui s'est soldé par un score vierge à l'issue du temps réglementaire, les deux équipes ont dû rivaliser d'adresse à la séance des tirs aux buts. Réaliste et adroit, Coris Assurances s'est adjugé le trophée par la petite marque de 1 but à 0.

Le match était serré durant les deux périodes

L'équipe repart avec le trophée et une enveloppe de 200 000 FCFA. C'est le deuxième sacre de Coris Assurances qui était venue à bout de UAB Assurances en 2021. « On a eu une bonne tactique et un bon coaching, ce qui nous a permis de prendre le dessus sur l'adversaire. Ça n'a pas été facile, mais nous sommes restés soudés jusqu'au bout », a déclaré le capitaine Bailou Siembou.

Le superviseur de la commission sports et loisirs de l'APSB, Antoine Compaoré, (à droite) remettant le prix de RAYNAL Assurances

L'équipe de la SONAR repart avec une enveloppe de 150 000 FCFA. La troisième place est occupée par l'équipe de SUNU Assurances qui gagne une enveloppe de 100 000 FCFA. Arrivée en quatrième position, RAYNAL Assurances repart avec la somme de 50 000 FCFA. Le prix du meilleur joueur est revenu à Patrice Ouédraogo de la SONAR. Il empoche 25 000 F CFA.

L'équipe de SONAR n'a pas réussi à prendre sa revanche de la demi-finale perdue en 2021

« Le football est un facteur d'union et de cohésion. Le football milite en faveur de la paix. Nous souhaitons que la joie que nous avons pu vivre pendant cette compétition puisse s'étendre à l'échelle de notre territoire national pour que le Burkina paisible, que nous avons toujours connu, puisse retrouver la paix au grand bonheur des populations », a déclaré le président de l'Association professionnelle des sociétés d'assurances au Burkina, Mohamed Compaoré qui s'est réjoui de la qualité du match et du fair-play des deux équipes.

Le président de l'APSAB, Mohamed Compaoré a annoncé l'ouverture de l'édition 2023 à d'autres partenaires

Le superviseur de la Commission sport et loisirs de l'APSAB, Antoine Compaoré, a annoncé une innovation pour l'édition de 2023. Celle-ci va se tenir sur un nouveau terrain à la Zone d'activités diverses (ZAD). A l'en croire, ce terrain sera pourvu de tribunes pour les officiels qui viendront assister aux matchs. Et le président de l'APSAB d'ajouter que d'autres partenaires seront associés à la prochaine édition.

Fredo Bassolé
LeFaso.net

L'Association professionnelle des sociétés d'assurances du Burkina (APSAB) est une organisation à but non lucratif régie par la Zatu N°AN-VIII-0024/FP/PRES du 12 mars 1991. Elle a été créée officiellement, le 21 mai 1992, par l'arrêté N°926183/MAT/MD-LP/SG/DELPAJ sous la dénomination « Comité des sociétés d'assurances du Burkina ». Le changement de dénomination a été décidé au cours de l'assemblée générale extraordinaire du 19 mars 2002 et confirmé par le récépissé N°2002-132/MATD/SG/DGAT/DLPAP du 29 mars 2002.

Elle a pour objectif de promouvoir le développement de l'assurance au Burkina Faso et constitue un creuset qui permet aux sociétés d'établir une collaboration constructive entre elles.

Selon l'APSAB, l'industrie des assurances au Burkina a généré en 2020 des primes de 108 milliards de FCFA dans les branches vie et non-vie.

La production globale du marché de l'assurance au 1er semestre 2021 s'élève à 61,94 milliards de F.CFA ; soit une progression de 15% par rapport à la même période de 2020.

La production totale du marché de l'assurance au 1er semestre 2021 s'élève à 61,94 milliards de F.CFA, soit une croissance de 15% par rapport à la même période de 2020.

Source : Note du 2e trimestre 2021 de l'APSAB exploité par www.investirauburkina.net

Lefaso.net

Categories: Afrique

Kongo-Central : la police nationale dotée de 34 engins roulants

Radio Okapi / RD Congo - Fri, 02/12/2022 - 20:23

Le gouverneur du Kongo-Central, Guy Bandu a doté, vendredi 2 décembre, la police nationale de 34 engins roulant pour éradiquer l'insécurité dans ce coin du pays.


Cette remise a été faite au cours d’une parade organisée à l'Etat-major de commandement de la police au Kongo-Central.


Ce charroi automobile est composé de 10 motos, 10 voitures et 14 Jeeps de marque Toyota Land cruiser 4x4 dont une ambulance médicalisée.


Le gouverneur du Kongo-Central a précisé que 9 de ces engins roulants proviennent de la Maison militaire du chef de l'Etat.


Il a également appelé à une utilisation rationnelle de ces véhicules et motos.

Categories: Afrique

Maniema : présentation de 10 présumés bandits armés au gouverneur

Radio Okapi / RD Congo - Fri, 02/12/2022 - 20:17



Dix présumés bandits armés dont deux femmes et un policier ont été présentés, jeudi 1er décembre, au gouverneur intérimaire du Maniema, Afani Idrissa.


La police nationale a fait cette présentation à Kindu, chef-lieu de cette province.


D’après le commandant PNC ville de Kindu, colonel Saidi Madjaliwa ces présumés voleurs ont commencé à opérer depuis juin dernier dans différents quartiers de la ville.

Categories: Afrique

Burkina/Musique : The Mec Nayala Gentleman, un espoir de la musique san

Lefaso.net (Burkina Faso) - Fri, 02/12/2022 - 20:15

Lefaso web TV a reçu sur son plateau le jeune artiste The Mec Nayala Gentleman. Au menu des échanges, sa carrière, son style musical, sa vision de la musique, son actualité, son ambition, ses projets, etc.

Categories: Afrique

Bandundu : la population informée sur les innovations de loi électorale

Radio Okapi / RD Congo - Fri, 02/12/2022 - 19:44



L'agence des communications et des productions « Les As de la presse » a informé, jeudi 1er décembre, la population de Bandundu (Kwilu) sur les innovations de la loi électorale.


C’était au cours d’une conférence-débat placée sous le thème : « Élections de 2023 : les enjeux de la nouvelle loi électorale ».

Categories: Afrique

Ituri : plus de 60 FARDC renforcées en capacité technique et tactique des combats

Radio Okapi / RD Congo - Fri, 02/12/2022 - 19:28



Environ 64 FARDC ont achevé, jeudi 1er décembre, une formation de 45 jours sur les techniques et tactiques des combats à Rwampara, situé à 12 KM de Bunia (Ituri).


Cette formation a été assurée par l’unité spéciale des forces guatémaltèques de la MONUSCO.

Categories: Afrique

Mondial-Qatar 2022 : le Ghana éliminé après sa défaite face à l’Uruguay (0-2)

Radio Okapi / RD Congo - Fri, 02/12/2022 - 19:09


Le Ghana a été sorti, vendredi 2 décembre, de la 22e édition de la Coupe du Monde, après sa défaite de zéro but à deux devant l’Uruguay.


Les Blacks Stars ont manqué le penalty à la 21e minute de jeu.


Le tir d’Andrew Ayew a été dévié par le portier uruguayen qui a été impérial tout au long de cette rencontre.


Le joueur Arrascaeta a ouvert le score pour l’Uruguay à la 26e minute de jeu avant de récidiver six minutes après.


Avec cette défaite, le Ghana a terminé dernier du groupe H avec 3 points (-2).

Categories: Afrique

Renaissance africaine : L'écrivain Hassane Baadhio rend hommage à Nioussérê Kalala Omotundé

Lefaso.net (Burkina Faso) - Fri, 02/12/2022 - 18:55

L'égyptologue Nioussérê Kalala Omotundé est décédé, lundi 14 novembre 2022. Cet intellectuel guadeloupéen chercheur en histoire, spécialiste des sciences et mathématiques africaines et des humanités classiques africaines était connu pour sa forte contribution à la renaissance africaine. A travers les lignes ci-dessous, l'écrivain Hassane Baadhio lui rend hommage et demande qu'un prix annuel qui portera le nom « Prix Omotundé » lui soit dédié. Il sollicite aussi que des universités d'Afrique noire et des Caribes portent son nom.

J'ai appris, avec beaucoup de tristesse la disparition de mon confrère es qualité Ecrivain Niousséré Kalala Omotundé. Je n'ai pu réagir plus tôt pour des raisons de santé. Je ne voudrais rester plus longtemps pour rendre un hommage, si pas méritoire, à tout le moins très hautement mérité à ce grand patriote de la race noire et panafricaniste convaincu.

J'ai beaucoup admiré qu'il ne se soit jamais réclamé patriote ni panafricaniste en le criant à tout va. Et pourtant, parmi tant d'autres, il incarnait à 100% ces deux (2) mots. C'est justement cela, positivement parlant, la dimension d'Homme du Savoir et des savoirs. Savoir et Lumière allant de pair ici. Les savoirs qu'Omotundé nous lègue sont un puits plein de lingots d'or à la place des gouttes d'eau. Ils jailliront positivement sur le peuple noir. Eternellement. Chacun de ses mots est une goutte d'eau qui vaut le prix d'un lingot d'or. Voici la marque des grands hommes.

Notamment pour ce qui le concerne, celle d'un géant, visionnaire et ambitieux-au sens premier -pour sa race. Un intellectuel d'une dimension inégalable. Omotundé appartient à la race à part entière et très rare des guerriers de la Dignité de la Race noire. Un seigneur de lumière pour notre race.

Je recevais souvent ses vidéos grâce à un ami. Le 11 novembre 2022, il m'envoyait une vidéo de cet érudit du Peuple noir. Je lui répondis que j'aimais chaque fois recevoir des vidéos d'Omotundé. En cela, toutes mes connaissances qui m'ont envoyé des vidéos de Kalala ont reçu un commentaire positif que je faisais sur lui et ses travaux. Hélas, le 11, il nous quittait.

Je ne recevrais donc plus de vidéos de cet intellectuel plein et entier. Un digne fils de la race noire. À ranger aux côtés de Cheick Anta Diop et Joseph Ki-Zerbo.
Un génie qui a tant apporté à l'éveil des consciences. Plus encore, à l'émancipation du peuple noir. Et surtout à la démystification du Noir. Notamment avec ce breuvage qu'on nous a sciemment inoculé et inculqué, pour nous faire croire, à jamais, que la race noire est une race inférieure.

Concernant Omotundé, je parlais de génie parce que l'œuvre d'Omotundé est aussi précieuse que mille (1000) encyclopédies réunies.

Omotundé aura été un grand artiste de la décolonisation de nos mentalités. Vraiment, très rarement, nous avons vu pour des personnes de sa génération, un Noir, s'investir corps et âme dans un immense combat pour rétablir la Vérité historique sur la race noire. Omotundé avait des qualités fondamentales qui manquent beaucoup aux noirs. Ce sont l'Elévation d'esprit. Et la Maturité d'esprit. C'est bien parce que nous n'avons pas ses qualités, et surtout, refusons de les chercher que nous sombrons depuis des temps immémoriaux. En vérité, nous connaissons notre Mal mais refusons absolument de le soigner. J'aime à dire qu'on ne guérit pas du Mal par des maux. Hélas, cette poudrière, nous la trainons avec nous voici des siècles immuables.

J'ai surtout écrit ce témoignage et cet hommage afin de demander qu'un prix à l'échelle de la race noire porte son nom. Je lance un vibrant et solennel appel à toutes et tous les historiens noirs d'étudier la faisabilité d'un prix annuel qui portera le nom Prix Omontundé. Le prix sera décerné chaque année à cinq (5) lauréats répartis sur les (5) continents. Une bourse d'études sera attribuée à chaque lauréat. Aussi, voudrais-je solliciter que des universités d'Afrique noire et des Caribes porte son nom. Sans oublier les DOM-TOM.

Nioussérê Kalala Omotundé

Ce grand savant noir a immensément donné à la race noire

Nous avons l'éternel péché de ne jamais valoriser nos grands intellectuels. Et penseurs. J'ai personnellement abordé cette thématique en appelant, à travers des pétitions, demandant qu'on valorise mieux nos génies scientifiques. Vous pourrez lire en cliquant sur le lien de www.géolletreriewordpress.com mes pétitions. Ainsi que tous mes articles portant sur la valorisation de la race noire. Vous pouvez, si vous désirez recevoir mes publications, dès que parution, vous abonner à mon blog en cliquant sur le lien ci-dessus.

Le Mal, ici, est très profond. Et j'en ai déjà parlé. Tout d'abord, sachez que depuis des millénaires, les Noirs ne se sont jamais reconnu dans une et une seule découverte et invention d'un Noir. Pourtant, là encore, depuis des siècles, ce sont les Noirs qui sont à la pointe des découvertes et inventions à l'échelle planétaire. Ensuite, depuis des siècles, les savants noirs n'ont jamais obtenu la vraie valeur qu'ils méritent.

Leurs découvertes et inventions sont reléguées au second rang ou passées sous silence. Enfin, nos grands et immenses savants, sont totalement méconnus de nous Noirs. Pourtant, sans le génie scientifique de la race noire l'humanité ne serait pas là où nous en sommes. Pendant longtemps, on trop joué sur la condition d'infériorité du Noir et surtout, sans le dire ouvertement sur la faiblesse mentale du Noir pour nous dévaloriser et dégrader à souhait. C'est en cela que le grand Omontundé est un digne et noble fils de la race noire.

Les noirs doivent impérativement crever, et cela, définitivement, l'abcès de cette tare et plaie que nous portons en nous de ne pas vouloir valoriser.

Une preuve palpable. À part, le prix Mo Ibrahim, combien avons-nous de prix prestigieux crées par de Noirs ? Je lance un défi en demandant de faire le compte. Et, vous verrez que tous les prix que nous avons, de cette dimension, ne remplissent pas une feuille A4.C'est honteux, indigne, révoltant pour une population de plus d'un milliard d'habitants.

La grandeur, je dirais l'immense grandeur de la race noire doit impérativement passer par notre remise en cause. Et, au surplus, notre mea-culpa. Nous passons tout notre temps à accuser les autres alors que les Noirs ont tout pour ne pas mendier. Rien ne nous manque. C'est hélas notre manque de valorisation et notre esprit de facilité qui nous plombent dans le chaos depuis des siècles.

Le grand Aimé Césaire disait que les Noirs ne savaient pas poser les vraies questions pour avoir de vraies solutions .Et donc résoudre les vrais problèmes. Le Grand Ki-Zerbo fustigeait le mimétisme du Noir .Quant au grand Cheick Anta Diop, il parlait consciemment du manque de confiance du Noir.

J'ai cité ces trois (3) grands de la race noire parce que vous retrouvez dans les travaux d'Omotundé tous ces aspects.

Pour une fois, j'en appelle les dignes filles et fils de la race noire, partout où, elles et ils se trouvent à grandir éternellement un Noir qui s'sets donné corps et âme pour que brille à jamais sa race.

C'était mon cri de cœur et mon hommage à mon confrère Ecrivain.

Cher Omotundé, puisse la Lumière de l'Eternité briller pour toujours sur toi. Tu as apporté une magnifique lumière à ta race : la glorieuse race noire.

Dans la dynamique du Combat que nous menons pour notre race, je tenais à te rendre hommage.
Repose en paix.

Hassane BAADHIO
Ecrivain

Lire aussi : Hassane Baadhio, écrivain et chercheur : « Je serai étonné de voir l'ONU survivre en 2030 »

Categories: Afrique

Pages